88
Commentaires

"A propos de mon licenciement, Sarkozy ne dit pas la vérité"

C'était le 25 août 2005. Paris Match, propriété du groupe Lagardère, publiait en couverture la photo de Cécilia Sarkozy et du publicitaire Richard Attias.

Derniers commentaires

[quote=A propos de mon licenciement, Sarkozy ne dit pas la vérité"]PPDA , Genestar même combat !
On est en plein dans le sujet "indépendance de la presse"!
Mais plutôt que d'incriminer la presse, ne devrions nous pas incriminer les journalistes et leur arrivisme qui les conduit à ne plus faire leur métier de journaliste mes celui de « séducteur du pouvoir ». « Ne parlons pas trop fort, on pourrait nous entendre».

Durant l’époque Mitterrandienne, l’ACPTelpress a été littéralement sabordée par Fourdinier sous instructions de F.M. Libération avait à l’époque publier en page une (pleine page) un article accusant M. R. Tendron d’abus de bien sociaux. Le démentit n’avait été fait que plusieurs années plu tard et n’occupant qu’un encart. On peut s’interroger sur les relations déjà à l’époque entre le patron de libération et l’ex-président F.M. ?
Pourquoi donc aucune presse n’a relevé le sabordage pur et simple de la deuxième agence de presse ?
Combien faudra-t-il virer de journalistes pour que ceux-ci se posent les bonnes questions ?
Tres interessant mais la fausse... naivete de M. Genestar qui semble decouvrir qu'on est plus libre quand on est a l'exterieur du systeme prete a sourire.

La connivence entre certains journalistes et le pouvoir n'est pas une decouverte, mais en fait ce qui me choque le plus c'est lorsqu'il dit que la vie privee de Nicolas Sarkozy et Cecilia Sarkozy ne l'interesse pas. Ce qui veut dire qu'il donne des informations ininterressantes a ses ex-lecteurs qui sont en fait des imbeciles d'acheter son journal pour y lire des informations ininterressantes....mais comme cela se vend bien ! voila un journaliste qui a du respect pour ses lecteurs et pour son metier.
F. M.
Très bonne émission, merci à Alain Genestar (et bien sûr à @SI), j'ai beaucoup apprécié sa manière de s'exprimer et l'importance pour lui de certaine règles (déontologie ?) qui transpirait de ses propos.
Ses dernières phrases sur l'emprise du Système sont très fortes. J'en suis ressorti "frigorifié".
]"Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas »
avait 'il dit, n'est il pas ? :)
Très interessante émission !! Mais comme le dit Daniel c'est aussi très frustrant !
Est ce que le métier de journaliste est fait le plus souvent de compremis , de renoncement ?
Apparemment c'est le cas est c'est très inquiétant !!
Quel bonheur de revoir la jolie Perine sur un extrait vidéo !!
J'aimerais bien revoir Ioulia et Maja aussi !
ouh ! commentaires intéressants !
certains ont carrément détesté, d'autres ont carrément adoré ...

je vais peut-être la regarder celle-là...
L'ex laquais de sarkosy se rebiffe et il choisit internet pour s'en expliquer en détail.
Gageons que l'hyper-président aussi soucieux de son image va de nouveau faire monter à la charge un de ses larbins
pour qualifier les sites où l'on ose le critiquer ouvertement comme "repaires de pedophiles"
Comme j'avais pris le temps (très exceptionnellement) de cracher sur une émission (demorand), j'avais aussi le souci de prendre, aussi, la peine de dire combien j'avais été ravie d'écouter la dernière sur Genestar et ses propos :
intéressants
pensés
honnêtes…

Peut-on écouter ça ailleurs, (que sur asi) ?
Si non, merci asi

mais comme, par ailleurs, je trouve assez nuls la plupart des commentaires
je ne me rangerai plus sur la ligne du "pas joli mon avis ?"

Ceci est donc juste à l'attention de DS et des collaborateurs
Cordialement
Moi je trouve que cet homme Alain Genestar n'en dit pas assez ! Il dit juste sarkosy ment sans en dire plus...pourquoi le dit il alors?
Il doit aussi être ami avec lagardère? En tout cas sarkosy ment une fois car deux personnes disent le contraire à une année d'intervalle.
Bravo pour cet interview, il manque une info importante le cliché de couverture de Match Richard Attias et Cécilia est l'oeuvre du photographe Pascal Rostain qui n'est autre que l'auteur des photos récentes de Carla à l'Elysée. Drôle de coïncidence.
J'apprécie les interviews, et celui-ci je l'ai trouvé intéressant, comme les précédents.
Pourtant je me surprends de plus en plus à faire autre chose que de rester devant mon écran tout en vous écoutant, un peu comme si j'écoutais la radio.
Un peu de nostalgie pour les montages vidéos et les décryptages qui suivaient... sur la formule TV.
Peut-être les moyens du bord qui ne permettent pas autant de préparation.
Merci tout de même de poursuivre, avec ou sans images.
Et la tête de Schneidermann ? Il l'a voulait ou non ?
Au passage j'ai trouvé Audrey Pulvar de France 3 très bien... ça vaudrait le coup de l'inviter un de ces jours
Très bonne émission avec par moment une touche émotionnelle dépassant le côté intellectuel habituel ; j'ai été plus sensible à la grande humanité de Génestar plus qu'à sa langue de bois dénoncée dans le forum .DS ,lui,fait son boulot d'insensible fossoyeur ... et je lui pardonne !
Très bonne émission : où j'ai pu apprécier la combativité de DS pour venir a bout de Génestar qui au premier et aussi au deuxième et 10ème abord ne parlait que dans le vague.
Et sinon DS en sandale sur le plateau???
Je reviens sur un point de l'émission qui me semble très parlant :

Sarkosy au téléphone avec Alain Genestar : je me dégage de toute responsabilité quant à la suite des événements... vous êtes responsable de vos actes.
Sarkosy répondant à la question d'un journaliste : je n'ai aucune responsabilité quant au licenciement d'Alain Genestar.

Alors oui en effet, de son point de vue, Sarkosy ne ment pas, le responsable, à ses yeux, c'est Genestar lui-même.

Nous revenons comme bien souvent sur le problème le plus pervers du journalisme... l'autocensure. Puisque le but est que le journaliste n'ose même pas sortir l'affaire, sans que quiconque ne lui dise clairement.

Anthony [ un autre blog est possible ]
Tout à fait d'accord avec liftt123
(j'ai pas lu tous les com', désolé).
M. Genestar se comporte exactement comme M. Sarkozy : il ne répond pas aux questions, élude tout problème, sauf qu'il le fait avec moins de brio et qu'il "craque" après quelques questions.
En tout cas, le fait de voir l'interview de sarko sur son siège (rose !!) m'a fait peur.
Il est fou, ce mec, c'est un malade. Ca m'étonne pas qu'il soit pote avec GW. Bush. Préparez-vous au pire, les amis.............. :(
Très instructive émission sur les relations des médias, des affaires et du Pouvoir.
Merci ASI

Pourtant Mr Genestar peut il se revendiquer journaliste en tant que directeur de Match ?
Certains médias ont de fait trompés les français sur les qualités du candidat Sarkozy, par négligence, lacheté ou intérèt.
Il reste bien peu de journalistes libres dans notre démocratie bien fatiguée.
Internet est encore un espace de liberté, mais pour combien de temps ? Le Pouvoir s y intéresse de plus en plus prèt, pour nous protéger évidemment !
SALUT A TOUS. JE N'ARRIVE PAS A LIRE L'EMISSION EN ENTIER, ACTE 4 STOP A 3 MN 08 ACTE 6 STOP A 6 MN 06 JE DEVIENS PARANO RASSUREZ MOI.
Rassurez vous Poisson, sarko sera jugé à ses résultats, qu'il veut les meilleurs pour la France et les Français, avec moi tout est possible en effet !! ( merci nikos ) c'est plutôt mal parti avec toutes les mesures de destruction massive de notre système social, héritage Républicain !!

Demain, il prend notre grand homme !! la Présidence de l'Europe pour six mois !! déjà les mauvaises langues ( forcément puisque il est le meilleur en tout !! ) disent putain six mois !! Donc fin d'année 2008, nous serons où en est notre grand homme !! Ce dont je suis certain, nous aurons une inflation de déclarations plus imbéciles les unes que les autres de la part de nos ministres et médias à la botte de ce gouvernement autiste, et un président imbu de sa personne qu'il croit unique et servie d'un destin !! venir se réjouir de son impuissance et ses maladresses envers les autres Peuples Européens.
Quelle chappe de fatalisme nous tombe sur la tête!

Tout le monde est dans son "rôle"...
Et nous, c'est quoi notre rôle? Gober les images de Paris Match? Croire les mensonges de Srkz? Admirer son habileté à mener son attelage? Oui c'est ça, l'admirer parce qu'il est le plus fort, le plus malin..
Enfin, on a au moins le rôle que les médias nous donne (voir Margot Undriener), genre le rôle d'un mécontent? Non, plutôt un figurant sans texte, qui passe au moment où PPDA dit "tiens vl'a l'hallebardier qui passe" (qui passe à la télé), et on nous montre de vagues manifestants... Enfin, c'est pas vraiment ce qu'on voudrait. Parce que, nous justement c'est pas un rôle. Et sans nous, le théatre avec ces rôles n'a pas lieu d'être.

A la limite on espère encore que si Skzy était jugé dangereux par Mr Genestar, pour d'autres que lui-même, que si Mr Genestar pressentait la moindre perversité, là où il dit qu'il "je ne dis pas perversité", que si il ne voyait pas Srkz comme un homme politique de tellement haut niveau, "dans son rôle avant-tout" lorsqu'il met en scène sa vie privée, on espère que Mr Genestar finirait par adopter un nouveau rôle, celui de dénonciateur, qu'il ne veut pas prendre pour des choses qui ne le concernent pas, puisqu'aucun de ses collègues n'en veut dans l'affaire qui le concerne, il n'y a pas de raison.

Au fond tout cela est bien rassurant. Dormons sur nos deux oreilles. Par exemple les chaînes privées qu'il faut protéger, même au dépend des chaînes publiques, pour sauver l'industrie du film. C'est l'évidence, modèle BBC déposé. On ne coincera jamais ce président, il prend soin de justifier sa politique pour qu'on ne puisse pas l'accuser de ne faire que favoriser ses "copains d'avant", son réseau. C'est ce que dit Mr Genestar, très convaincu par les justifications. C'est rassurant : tout est plié. Aucune résistance possible à cette politique qui fait table rase.
Avec hyper menteur !! héritier de super menteur !! au moins en 2012 nous ne pourrons dire, je ne savais pas !! S 'il ment à carla comme il ment à la France ?! pov' carla casse toi !!

Pour le reste, Amis journalistes, quelques signes encourageant apparaissent, des graines sont semées, qui écloront un jour !! Honneur à vous courageux dénonciateurs de mensonges.

Pour les autres !! Churchill disait : - Vous ne voulez pas la guerre ?

Vous aurez le déshonneur et la guerre !
J'aurais vous qu'une question soit posé sur la date de l'éviction effective de Genestar.

Même si la décision était prise depuis lontemps, il semble que ce soit après la publication des photos de la réconcialiation Nicolas/Cécilia, alors qu'il venait finalement d'expier sa faute initiale (faisant un deal complaisant pour produire les photos "empruntées"), qu'il se fait virer : sorte de seconde humiliation ?
Merci, c'est un entretien passionnant. On sent encore derrière le discours de Génestar une certaine gène, notamment lorsqu'on évoque le groupe Lagardère,et les clauses de discrétion qui ont été signées à son départ. L'invité , quoi qu'il en dise en fin d'émission, semble se réserver la possibilité d'un retour au "système". L'après-Sarko a-t-il commencé ?
Bravo à @si et DS qui mène remarquablement ses entretiens, sans complaisance et avec un goût bienvenu pour l'énonciation claire des choses.
Merci, excellente émission. Comme d'autres sur ce forum, je crois que les émissions au cours desquelles vous interrogez un journaliste sur son métier, ses pratiques, sont parmi les meilleures d'@si, celle qui touchent au noyau dur de ses objectifs.
Ici, on voit les difficultés déontologiques du journaliste et dirigeant d'un grand journal, aux prises avec le "Système". Au final, les difficultés des journalistes avec un Sarkozy, décrites dans plusieurs émissions, sont en fait exacerbées par les pratiques du bonhomme, mais je crois que le "Système" est vicié depuis belle lurette. Sarko comme révélateur.
Suggestion : les 5 dernières minutes de l'émission pourraient servir de base à une autre émission : comment les "sortis du système" renouvellent la pratique journaliste ? Leur difficultés - économiques, mais aussi les autres : crédibilité, accès à l'info... - leurs réussites, ce que ça dit sur une rénovation critique de la déontologie, etc. Invités possibles : bakchich (en difficulté sévère), MediaPart, rue89, Polka, etc.
Le changement d'approche du "prof" Genestar me semble par exemple particulièrement éclairant.
Bravo et merci pour cette émission . A tous les coups , ce sera un Acte essentiel de la vie d'@si.
Comme je le disais sur un autre fil, je préfère que vous invitiez un Généstar que des stars sans gêne . Il fait mieux avancé la vérité , car pour le coup il pèse ses mots et choque les potos.
Je marche dans la rue et je repense à l'entretien avec Genestar.

Quelque chose qui ne m'a tout de suite frappé, mais qui vient s'imposer ce matin, deux jours après la sortie de la vidéo.

C'est le peu de cas qu'il fait de la concussion, de l'impact sur le buisiness de l'attitude de Sarkozy.

Genestar est davantage interpellé par la difficulté qu'il y a à sortir une info, quand il s'agit d'un ami. On peut résister di-il aux oukazes d'entreprises, mais pas au reproche d'un ami.

S'agissant de Lagardère et son ami Sarkozy, et malgré les remarques de DS, il insiste. Il semble ne pas voir le rapport entre l'ami et le business.


Et cette pensée me dérange.
Parce qu'elle méconnaît la fabrique sarkozyenne d'amis du business monde, une spécialité, qui mélange les genres.

Cette absence de prise de conscience venue d'un journaliste me semble le véritable fléau.

S'ils ne se rendent pas compte, les journalistes, que ces amitiés-là sont des succédanés,
qu'elles sont des stratégies sociales et économiques,
s'ils ne voient pas combien factices sont ces amitiés fondées sur les alliances objectives de WASPS,
au capital culturel et surtout au capital socio-économique compatible,
à la manière décrite par les sociologues Pinson, les amitiés neuillyennes ;
dans tous mes choix sociaux, je choisis le camp du pouvoir.

En quoi sont-elles factices, ces amitiés ?
Elles ne sont faites que de services rendus et de renvois d'ascenseur.
Un carnet d'adresses ne s'use qu'avec modération, totale réciprocité.
Ces amitiés-là tombent dès qu'on n'en a plus besoin :
la soeur de Cécilia, Rachida, n'est pas venue à son mariage.
Balladur et Chirac ont trahi une ami tié de trente ans.

Ces sont des amitiés du fric, de la menace,
je t'aime à condition que tu sois dans mon camp,
je serai dans ton camp en échange.


http://anthropia.blogg.org
Sarko est un menteur. On n'est plus étonné! Mais les journalistes me font peur même si comme l'explique M. Genestar à ses élèves journalistes, il vaut mieux prendre ses distances avec le pouvoir, il semble que ce soit très difficile voir impossible pour la majorité d'entre eux. Et en attendant ce sont les journalistes par leurs photos, leurs articles, leurs non prise de position claire, leurs petits avantages individualistes qui permettent à ces hommes politiques sans complexe, d'imposer au peuple n'importe quoi, ça fait vraiment peur. C'est trop tard de sortir un bouquin qui dénoncent des mensonges une fois qu'on s'est fait viré. La presse doit être un contre-pouvoir et doit dénoncer les mensonges et les injustices. Sinon c'est la porte ouverte à des abus qui atteignent les droits de l'homme mais dont on ne parle pas et qui passent inaperçus. L'ère sarko ce n'est que des histoires comme ça, qu'on excuse sous couvert de soi-disant franchise ou transparence, en attendant on se fait tous manipuler et les journalistes qui font leur boulot comme un bon journaliste doit le faire, se font rares. Ca craint vraiment, réveillez-vous messieurs, mesdames ou faîtes un autre job!
Quel type pénible et vraiment bien entraîné pour enrober ou endormir son auditoire. Bravo.
Avec un bon gros paquet de digressions, une vraie forêt à retailler à la machette. Bravo Alain.

Et quelques moments surréalistes :
[quote=Quand je dis "il ne dit pas la vérité", je ne le traîte pas de menteur]

Il reste au sec. Mais attention quand je dis qu' "il reste au sec" je ne dis pas qu'il ne se mouille pas.


Bref, il a un livre à vendre. Le livre que tout le monde aurait sans doute pu écrire à sa place.
Cette émission est passionnante. On sent "la fêlure" toujours présente chez Alain Génestar, suite à son licenciement. Mais je ne peux m'empêcher de penser : s'il avait parlé avant l'élection...
Idem pour Cécilia Sarkozy ainsi que pour tous les journalistes politiques qui le côtoyaient. Ne pas avoir décrit le tempérament violent de Nicolas Sarkozy, son refus de la moindre opposition ,sa volonté constante de "casser" ceux qui lui résistent... Nous n'en serions sûrement pas là.
Je n'ai pas regardé, je n'ai pas envie de regarder, les légendes ne me donnaient pas envie de regarder et beaucoup de commentaires m'ont conforté dans l'idée que ce Grrrand journaliste a surtout eu envie de faire parler de lui et de faire un coup de fric.
Je ne vois pas en quoi le fait qu'il soit l'emblématique victime de la collusion entre media, affaires et pouvoir le dédouane pas de a carrière de journaliste de caniveaux. A sa création, "Paris Match" avait l'ambition d'être un "life" français. Quand on voit la nullité que ce journal est à présent, on ne peut que se réjouir qu'un de ses destructeur se soit pris les pieds dans le tapis. Quand on est un courtisant servile, on ne publie pas des photos qui déplaisent aux puissants. Il avait pourtant toujours appliqué ce principe...
Je suis bluffé !

Cette émission est peut-être la meilleure avec celle de Rocard : Alain Genestar, sans cracher dans la soupe (et c'est fort), jette une lumière crue sur les relations média-pouvoir !

Sur un sujet très différent, bravo d'avoir mis au jour un mensonge caractérisé du président de la République. Je suis sans doute un naïf invétéré mais j'étais persuadé, que de demi-vérités et fidélités successives, Nicolas Sarkozy s'arrangeait toujours pour ne pas mentir... Nous savons dorénavant qu'il ment comme un escroc !
Si ce type veut recevoir le respect du à sa fonction, il lui faudra le récupérer : pour l'instant, je ressens ce que disait le quidam du salon de l'agriculture : "Touche-moi pas. Tu me salis !"
Alors, là, BRAVO !

Autant j'avais des hésitations sur certaines semaines précédentes, autant je CRIE: Bravo!!!

Ce monsieur Genestar, de par sa fonction à "Paris Match", n'est pas une de mes idoles, mais
la dernière partie de l'entretien est savoureuse!!!

Pourquoi je n'achète surtout pas ce torchon de "Paris Match"? Il nous en donne la raison...

Pour le reste, s'il n'avait pas été viré, son livre ne serait jamais sorti, car jamais écrit!

Alors, merci à ASI de nous en avoir parlé, de nous avoir permis de comprendre pourquoi "Paris Mach" est ce qu'il est, pour les personnes qui n'en avaient pas conscience.
(les abonnés d'ASI ne doivent pas en faire partie!)

Bon, oui, entre les lecteurs de ce torchon et les abonnés d'ASI, il y a une marge...
Espérons, espérons une prise de conscience..!

P.S.: je parie qu'il va y en avoir pour polémiquer sur les sandales de DS, hein?
Le titre est à conserver: "Sarkozy ne dit pas la vérité", mais pas seulement à propos du licenciement de Genestar.

Au-delà des collusions et des collisions entre la Presse et le pouvoir politique, c'est sur le mensonge énorme de Mr Sarkozy que je porte mon attention. Il a fait jouer les violons pour les manants, avant son élection. Des violons au demeurant vite devenus grinçants, si l'on se rappelle l'abstention de Cécilia Sarkozy et sa longue absence le soir de la défaite de la France et de la victoire de son "mari".

Donc nous importe-t-il que Génestar ait fait ceci pour cela et pas pour cela ? L'intéressant est qu' il ait publié une photo qui reflétait une réalité - Cécilia est aujourd'hui mariée à Attias . On peut supposer que probablement, par Sarkozy ou ses amis, on le lui a fait payer. Et pourtant la photo ne mentait pas, alors que les photos de Londres, elles, étaient de la pure propagande électorale et narcissique.
Bonjour,
Merci pour cette émission, excellentissime;
Le pouvoir est pervers; le pouvoir corrompt.
Dommage que Mr Génestar ne puisse clairement dire tout ce qu'il a envie de dire et que l'on devine, il marche sur des oeufs; cela dit, sa réserve l'honore: le déballage est plus que malsain; toutefois quand on déjeune avec le diable], l'on prend une grande fourchette.
Heureusement que nous avons le Canard, il est indépendant de toute influence financière.
Monsieur Daniel, SVP, pourriez vous ne pas autant couper la parole à vos invités??
Mais Bravo et encore une fois merci.
André Camp
Visiblement le Monsieur marche sur des œufs, "et il a intérêt je le pense" Il n'empêche cela a été fastidieux d'aller jusqu'au terme de cet entretien, j'en suis sorti presque fatigué.
l'art et la manière d'enculer les mouches était au rendez-vous; Bon, je vais prendre de ce pas une infusion un suppo et hop...au lit!!!!!!!!!!!!!!!!
Joël
Alain Genestar a fait ce livre pour affirmer à ses yeux ainsi qu'aux regard du monde journalistique qu'il est un journaliste, un vrai de vrai. Mais, d'une certaine façon et si cela avait été possible, il aurait souhaité que tout le monde dise qu'il avait fait ce bouquin, que c'était un acte courageux, mais qu'à l'arrivée personne ne l'ai jamais entre les mains ni ne le lise.

Il ne cesse pendant toute l'émission de donner des gages de loyauté à un milieu dont il a été expulsé tant il souffre de son éviction de Match et tant il est prêt à faire des génuflexions pour regagner le sérail.
On a l'impression qu'il passe un entretien d'embauche face à Daniel Schneidermann dans son couplet, quand il avait 25 ans, sur les Echo Républicain de Chartres.

Après avoir cru être un prince parmi les princes, il montre aujourd'hui le visage d'un valet débordant de tartufferies laissant deviner combien il est détenteurs de secrets brûlants, et combien il supplie qu'on l'empêche de les dévoiler en le rappelant vers eux.

Un vrai prince, le reste, même quand il est à la rue.
Ce plateau est intéressant et ajoute une nouvelle pierre au dossier Sarko/médias.
Genestar dit des choses très intéressantes et crédibles sur les rapports formels et informels entre les journalistes ou patrons de presse et les people/politiciens :
Les trois liens de subordinations qu'il décrit (annonceurs, actionnaires, amitiés...) et l'impact sur le contenu de l'information sont très plausibles.
Genestar montre bien que l'une des contraintes les plus dures est celle du lien "amical" qui induit la forme la plus insidieuse de la désinformation : l'autocensure.
Sébastien Bohler pourrait nous éclairer plus amplement sur ces contraintes auto-imposées liées aux liens amicaux.
Je pense que Sarkozy maitrise très bien ce sujet et qu'il use avec grande habileté des mécanismes psychologiques qui régissent les rapports humains.
Avant lui, je n'ai pas le souvenir d'avoir connu un homme politique de premier plan qui étale autant ses liens "amicaux" avec un nombre aussi conséquent de gens.
A chaque fois qu'on le voit s'afficher avec d'autres gens importants (des peoples, des politiques, des industriels, des religieux...), il donne l'impression de proximité voire de complicité.
Sauf avec Merkel... Kein Küsse, bitte.
Maintenant, ce qui a couté cher à Genestar, c'est de ne pas avoir été l'ami de Sarkozy.
Bonne idée d'avoir invité Genestar.
Excellent duo. Les choses sont dites. Humainement. Finement. Sans forcer le trait. Félicitations et un grand merci !
En effet, les personnes concernées appelées par Genestar n'auraient-elles pas dû être l'ex-Mme Sarko et/ou son "amant", plutôt que M. Sarko
himself ?
Quel que soit le ton employé par AG, même son livre contribue à noyer les résultats de Sarko dans un débat sur ses qualités relationnelles.
Est-il possible d'avoir un jour un @si qui parle de ces résultats plutôt qu'analyser l'image d'un homme qui n'est que ça : de l'image !!!
J'ai plutôt eu l'impression qu'il a été présenté comme un homme neuf alors qu'il avait été ministre du Budget (du 29 mars 1993 au17 mai 1995), de l'Intérieur (du 6 mai 2002 au 30 mars 2004 et du 31 mai 2005 au 26 mars 2007) et de l'Économie et des Finances (du 31 mars 2004 au 29 novembre 2004) .
Léméias ont-ils fait un bilan de ces années passées dans des ministères plutôt importants ??
Ne se contentaient-ils pas de faire partie de sa cour et de donner de lui une image de changement (on en voit et subit le résultat) à coup de photos à scandale sur lesquelles la com de Sarko rebondissait en le présentant comme un homme blessé et encore amoureux, etc,
Qu'est-ce que j'en avais à faire que son couple batte de l'aile ??
Lémédias se sont acharnés à nous donner une image alors que je souhaitais voir en gros titres son bilan des années passées au pouvoir et la vision de sa future politique.
Alors excusez-moi, l'histoire de ce patron viré pour une photo, franchement j'en ai rien à faire, car tout ça a bien contribué au grand carnaval de la présidentielle.
Voilà ce qui aurait dû faire les gros titres à l’époque :
La vérité sur sarkozy ou Bilan de 5 ans de sarkozy ou Sarkozy par lui-même – Place Bauveau Février 2007 ou Sarkozy archives
Lémédias n'ont pas joué leur rôle sur les présidentielles et je crains bien qu'ils ne puissent pas le jouer avant longtemps...
Bien entendu, je décris l'action de certains médias dits lémédias et qui ne sont pas représentatifs de tous les journalistes français.
Et je rends hommage à tous ceux qui savent encore ce que le mot "informer" veut dire.
A ce sujet, RSF a publié son rapport sur l'année 2007 : tout simplement effrayant !
87 Journalistes tués : le nombre de journalistes tués a augmenté de 244 % en 5 ans.
20 Collaborateurs tués
133 Journalistes emprisonnés dont 30 en Chine
10 Collaborateurs emprisonnés
63 Cyberdissidents emprisonnés dont 48 en Chine
Le 3 mars 2008 voici les propos d'un journaliste somalien qui relate la vérité sur le conflit sanglant qui déchire le pays :
« Ce sont les journalistes qui informent le monde de ce qui se passe […] C’est pourquoi, de toutes parts, on essaie de nous réduire au silence. Il m’arrive de penser que j’y laisserai ma peau, mais même lorsque j'ai peur il m’est impossible de me taire, car si je ne fais pas circuler ces informations, personne ne protégera les civils. Nous sommes leurs seuls défenseurs. »
Je suis déçu par la prestation d'A.Genestar. Il ne répond pas clairement à la question "Pourquoi ce livre après 3 ans ?"Pourquoi maintenant ?
Une chose m'a choquée et n'a pas été relevée par Daniel Schneidermann : lorsque A.Genestar dit "comme toujours, je préviens la personne concernée, N.Sarkosy". En l'occurence les personnes concernées sont Cécilia et l'homme en sa compagnie. De qui viole-t-on la vie privée ? Pourquoi ce n'est évident pour personne ?
La fin de l'émission a plus d'intérêt que le contenu fait de beaucoup de non dit : Lorsque A.Genester parle des relations entre les journalistes et les acteurs de l'actualité qui sont forcément complices.
Alain GENESTAR nous permet de comprendre ce qu'est la liberté pour un journaliste. C'est la liberté du poisson rouge dans son bocal.
Ce qui peut fait la force d'un homme , ce n'est pas lui , c'est la faiblesse des autres . Sarkozy ,en soi ,n'est rien ( et même moins que rien ), il n' a accumulé de la puissance que par la faiblesse constante et multipliée des ambitieux qui l' entourent ( et le phénomène s'accroit inéluctablement , plus ils sont faibles plus il acquiert de puissance ). Ainsi nous comprenons l' "étonnement" répété de DS devant la lacheté de ses interlocuteurs : "mais pourquoi sachant cela vous n'avez pas fait votre boulot d' informer ? " Pour se justifier on sort alors toute la gamme des arguties .Mais ,plus important , il ressort une loi de cette histoire ( pour ceux qui l'ignoraient encore ):Sarkozy est fondamentalement un être obsédé par le pouvoir ( et son décorum ) . Aussi tout est justifiable ,à ses yeux, pour réaliser cet objectif ,: trahison , mensonges , " exécution" , etc ... le benêt ,quelqu'intelligent qu'il soit , sera toujours le dindon de la farce . Retenons-en donc la leçon : ne soyons pas (plus) les dindons , il n'y a aucun de compromis possible , car autrement , quoique nous fassions ou disions ultérieurement nous paierons l'addition . Par certain coté le mal est deja fait : mettons en alors en exergue la genèse , soyons vigilants dans l'immédiat et construisons pour l'avenir .
Une émission où l'on parle beaucoup de journalisme en 1 million d'exemplaires et où l'on ne voit que du traitement de news people teinté de l'ombre du pouvoir.
C'est donc ça le journalisme.
Merci pour la leçon.

Quand aux états d'âme, après des révélations d'intimités et le trauma post licenciement, .....
Qui sème le vent....
Super émission.
La chute est terrible...
pas très courageux le gââârs...c'est à vomir
Décidément, les stars des médias et de la politique se bousculent pour passer chez Schneidermann.

Après J.F. Kahn, L. Fabius, N. Demorand, voici Alain Génestar. C'est la gloire pour @rret sur images !

On murmure que l'Elysée a sollicité un droit de réponse pour Sarko. Et Daniel aurait répondu : "J'ai rien de libre avant plusieurs mois. Rappelez en décembre, je verrai si je peux le caser mi-janvier; j'aurai peut-être un peu de mou entre Barack Obama et Elizabeth 2" .
... et protégeons des journalistes comme Audrey Pulvar.
Il est vraiment remplit de contradiction. Il denonce le copinage, et denonce les compromis entre amis, auquelles il reconnait avoir cede, mais il ce pleint quand son ami fait comme lui et ne reprend pas les propos de Sarkozy. Quand c est lui c est une information pour le journaliste, pour connaitre la personne qu il a en face de lui, mais quand il en est victime, alors la c est une autre histoire, c est une info a publier.
Le pir c est probablement a la fin, concernant les photos de londres, ou il refuse toute responsabilite envers ses lecteurs. Et remet a d autres de demontrer la manipulation et sa complicite. Et c est bien la tout le probleme, si tous font comme lui... bientot les autres on ne les entend plus, appart sur le net et encore... juste une version plus a jour des photos volet, avec une dose de photoshop pour que ce soit du teleobjectif.
Daniel devrait nous faire un remix sur ce theme, vire par sarko, ou il se poserait les meme questions et devrait etre celui qui repond.

Donc emission interessante car elle a le merite de montrer toute cette contradiction, mais celui qui aurait du etre a la place de Genestar, c est denis Robert. Meme chose pour les autres medias, qui nous font tout une histoire de cette affaire... Genestar une sorte de Carla Bruni mais adapte pour un autre public.
Sur le journalisme et ses compromissions, lire - illusions perdues- de Balzac, pas grand chose a changé...
Très bel argument ad hominem du futur président dans l'Acte 5, à 1:30. "Vous même n'avez pas subi de pressions de ma part, donc aucun journaliste ne subit de pression de ma part". Irréfutable :)
Je suis partagé face à cette émission. D'un côté, je lui reconnais un plaisir de spectateur semblable à ce que j'avais ressenti en voyant l'émission avec Margot Undriener: j'ai vu une interview où l'invité ne se cachait pas derrière des formules toutes faites mais montrait toute la complexité (voire les compromissions) de sa personne, de sa fonction et de sa pensée. De ce point de vue là, l'homme Genestar est fin, a bien réfléchi à ce que représentait son rôle passé de directeur de Match, et ne se pose jamais seulement et complètement en victime, mais aussi souvent en complice.

Mais d'un autre côté, j'ai quand même du mal à voir en Paris-Match un exemple de journalisme et en son directeur le défenseur d'une liberté de la presse. Certes, l'éviction de Généstar est scandaleuse, puisqu'elle est directement ou indirectement le fait du prince (alors ministre), et que cela ne devrait pas se produire dans une démocratie digne de ce nom. Mais en même temps, si Généstar est aujourd'hui un exemple de journaliste victime des pressions du pouvoir, c'est quand même un peu triste : le fait d'armes qui lui a valu son renvoi injustifiable, c'est quand même une couverture de Match sur la vie privée de la femme d'un ministre. Comme révélation journalistique d'un scandale politique, on peut mieux faire. Ce n'est pas Généstar que j'incrimine, mais sans doute notre époque —ou plus généralement "le système" (les deux termes sont trop flous)— qui veut qu'une couverture sur Cécilia soit aujourd'hui une des rares informations qui ait jamais dérangé un puissant. Dans le genre victime de la censure, plus que Généstar (qui avant de franchir la ligne jaune a reconnu sur le plateau avoir accepté bien des compromissions), je pense que Denis Robert est un exemple autrement plus important —même si je pense qu'il y a sans doute des critiques à formuler à son encontre, elle sont d'un autre niveau que le caniveau dans lequel baigne Paris-Match.

Donc, cette émission me laisse perplexe.

Je précise, même si je pense que cela se peut déduire de ce qui précède, que je n'ai jamais acheté Paris Match de ma (courte) vie. Et je ne compte pas le faire de sitôt, quelque intéressant que puisse être Généstar sur le plateau d'@si.
Excellente émission. Alain Genestar gagne franchement à être connu. Beaucoup de pudeur et propos justes qui en disent long sur cette complicité corruptive entre médias et pouvoir, surtout face à un animal comme Sarkozy. Un coming out salutaire dont ferait bien de s'inspirer cette meute complaisante de journalistes courtisans qui nous inondent, entres autres, du moindre fait ou geste de notre triste couple royal. La boucle semble bouclée à l'heure de la chronique de la mort annoncée de la télévision publique et de la nomination de son dirigeant par le même Sarkozy.
Je félicite au DS qui peut-être fier de son interview ... mais hélas on voit bien la "corruption intellectuelle" qui s'exerce sur les journalistes qui fréquentent les politiques. Même s'il s'en défend, le discours d'AG souffre de bien des contradictions. Oui il aurait été très important de savoir qu'un Sarkozy était menteur et méprisant, qu'il avait des relations privilégiées avec les Lagarderes etc. L'autocensure qu'exerce le journaliste sur lui-même en la pire forme de censure car le journaliste la perçoit à peine et lui évite de se poser des questions fondamentales sur la nature de son métier, sur la déontologie.

En tous cas, très bonne émission encore une fois.
Alors ces photos de Londres ? « volées », « empruntées » ou « mises en scène » ?
Pour Genestar c’est une info. Pour Schneidermann, c’est un mensonge.
Deux journalistes, deux lignes éditoriales différentes.
Ces émissions (celles où vous décortiquez les mécanismes de l’information en compagnie d’autres journalistes) sont vos meilleures. Elles disent la diversité de votre métier et la complexité de rapporter une information en lui donnant du sens
Remarquable émission, en effet, d'après moi, une des meilleures.

Il me semble en effet que vous nous avez permis de repérer le noeud gordien, beaucoup plus subtil qu'il n'y paraît, de ce rapport délétère entre le pouvoir et les médias. Cela va être un sacré boulot de le trancher.

Je voulais faire remarquer une chose : quand ALain Genestar dit que vous êtes dans votre rôle et lui dans le sien, je me demande si ça ne veut pas dire :
DS et ASI nouvellement @SI se préoccupent de déontologie : on a isolé le virus. Inutile en tant que journaliste généraliste de s'en préoccuper. Oublions l'éthique.

Affligeant.
j'ai trouvé cette emission chiante à mourrir parcequ'on pressent bien, dès le début, ce qui est révélé à la fin de l'émission (dans le seul passage intéressant où Daniel lui demande pourquoi il n'a pas révélé que les photos de Londres étaient de fausses photos volées): Mr Genestar, s'il le pouvait, serait encore en train de cirrer les pompes de sarko pour se faire pardonner l'affront de la photo de Cécilia à New-York. Faire de lui un martir de la cause du journalisme qui s'affranchit des pressions du pouvoir est à peu près du même niveau que de faire l'éloge de PPDA pour sa question sur sarko le petit garçon tout excité parcequ'il est dans la cour des grands...d'ailleurs j'attends le livre de PPDA expliquant qu'il a été viré à cause de ça...
Première impression : mauvaise !

Un mea culpa ... d'avoir été complice de l'ascension au pouvoir d'un personnage ignoble ? Jusqu'à la chute. On attend maintenant le prochain de PPDA.
Avec tout ce qu'on subit aujourd'hui à cause de ce type de journalistes "au coeur du pouvoir", cela m'écoeure (et ce verbe est faible).
J'espère juste qu'on n'aura pas la guerre en Iran.
Cette émission fait très promotion de Alain Genestar. Son livre, son magasine...
C'était le deal? Il vient parler si il a le droit de faire de la pub?

Et DS qui n'arrive meme pas a joué le jeu : "Qu'est ce que vous faites aujourd'hui? bon voila, je vous tends a perche.. donc Polka, qu'est ce que c'est Polka? Est-ce qu'on peut pitcher Polka?"
Je croyai qu'il ne devait pas y avoir de pub sur @si :-p
Pour moi, l'émission la plus intéressante, informative depuis le lancement d'@si.net. Pas le temps d'en dire plus pour le moment. Je tacherai d'y revenir. Merci (et quelle soulagement de n'avoir pas eu droit à JF Copé).
des pistes.. :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias__pouvoirs/20080513.OBS3598/francois_bayrou_va_deposer_un_amendement_pour_garantir_.html

http://www.acrimed.org/article2284.html
Une loi qui garantit l'independance des médias face au pouvoir des grands groupes, et face au pouvoir de l'executif, est vitale et urgente.. Quelle loi?
Des idées réalistes?


Allez, j'me lance:
Une participation financière limitée à 30% du capital du journal? J'dis ça, j'y connais rien. A ceux qui s'y connaissent, aidez-moi.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.