21
Commentaires

A la télé, deux régimes pour les vidéos de violences

Lors des manifestations de Gilets jaunes ou des blocages de lycées, de nombreuses vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de violences policières. Vues des millions de fois sur Facebook et Twitter, ces images n'apparaissent qu'à la marge dans les grands médias -à la différence des images d'origine policière, largement diffusées et rediffusées.

Commentaires préférés des abonnés

Dans un monde parallèle, la présentatrice DIVAD SADAJUP : "Mais quand même monsieur Castaner, est ce que vous ne regrettez pas ces violence de la police ? Est ce que vous les condamnez ce soir ? Est ce que vous n'avez pas l'impression d'être allé tro(...)

Retour aux fondamentaux. Qu'est ce la Violence? Je soumets toujours ce texte qui est ou doit être les bases de notre réflexion individuelle et/ou collective.


La violence

 

« Il y a trois sortes de violence. 


La première, mère de toutes les autr(...)

Article intéressant. L'analyse de l'inégalité de traitement dans les médias à toute sa place sur asi.


Mais qui va analyser le fait qu'asi n'aborde pas la question des agents provocateurs ??


Alors que les vidéos de policiers ayant tout l'attirail des ca(...)

Derniers commentaires

Je ne regarde jamais la télé d'habitude, mais depuis quelques choses, je suis pris d'une sorte de fascination pour BFM et consorts, et je suis subjugué par leur traitement du mouvement, et plus encore par leurs silences.


Voilà qui permettrait à nos chers "journalistes télé" de situer un peu les choses:

https://blog.mondediplo.net/fin-de-monde

https://lundi.am/Violences-policieres


Quant aux grenades GLI-F4, j'aurais aimé les entendre aborder le sujet, c'est pourtant un bon morceau, avec ce mensonge de Macron ("vous dites n'importe quoi"):

https://www.liberation.fr/checknews/2018/11/21/la-france-est-elle-le-seul-pays-autorisant-les-forces-de-l-ordre-a-utiliser-des-grenades-comme-l-a-d_1693340

Retour aux fondamentaux. Qu'est ce la Violence? Je soumets toujours ce texte qui est ou doit être les bases de notre réflexion individuelle et/ou collective.


La violence

 

« Il y a trois sortes de violence. 


La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.


La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.


La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.


Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »

 

Dom Helder Camara


si le gouvernement et tout les députés LREM ne démissionnent pas avant samedi , ce qui leurs redonnerait un peu de crédibilité , et au contraire pour ne pas perdre leurs places laissent commettre un massacre samedi , en espérant que cela fera peur aux Français , je crains que les Français ne se contenteront plus d'une simple démission...

La répression des GJ et des lycéens est d'une extrême violence, du jamais vu depuis la guerre d'Algérie.


Le gouvernement prépare, avec l'aide de médias irresponsables et/ou inconscients, les esprits à des affrontements sanglants et peut-être à des morts, en en faisant par avance porter la responsabilité aux manifestants.


Il invoque de prétendus appels à blesser ou tuer des policiers pour justifier un éventuel recours aux armes létales.


Ayant  perdu tout crédit dans l'opinion, lâché par les siens (le MEDEF se fait discret, la CPME est aux abonnés absents et la FNSEA  appelle à manifester) il est comme un fauve blessé, acculé au fond de son antre.

cet article va me servir a calmer la parano des militants sur FB, ils croient en la censure et paratge sur Messenger ..qui appartient a FB , manque de logique. SI c'est a la TV tout va bien . a voir une emmission d'histoire su LE MEdia quidit bien que ce n'est pas un mvt de san culotte mais plutot , la valeur égalité qui nous travail, et lencore plus les femmes avec l'uagmentation des violences domestique, et dans la rue .. Noiriel dit aussi que le mouvement est nouveau car aucun mouvement de transformation n'a ete d'empleur des le debut comme ca. https://youtu.be/KpI3MU8o--Y

Article intéressant. L'analyse de l'inégalité de traitement dans les médias à toute sa place sur asi.


Mais qui va analyser le fait qu'asi n'aborde pas la question des agents provocateurs ??


Alors que les vidéos de policiers ayant tout l'attirail des casseurs ai ayant été débusqués par les manifestants circulent sur la toile et que oh miracle quelques personnes en on parlé à la télé!


Et pas des affreux gilets jaunes mégalo complotiste non de vrai intellos avec des diplômes et tout et tout !


J'en ai surpris trois : Emmanuel Todd, Manuel Cerveza Marzal et Gérard Noiriel


Sur le plateau de Léa Salamé ( mal a l'aise et pressée de passer à autre chose.) Todd s'étonnait de la naïveté des journalistes à ce sujet 

En réalité il faisait semblant le coquin... 

Point de naïveté mais une sorte d'instinct de survie pour tout journaliste, adieu la carrière pour celui osera enquêter sur ce tabou vieux comme les manifs. (ou alors une carrière à la Pierre Carles).


Sur le plateau d'Elisabeth Quin même gêne perceptible lorsque Cerveza Marzal aborde la question et que Gérard Noiriel rappelle un épisode de l'histoire sociale durant lequel le service d'ordre de la CGT à longwy avait arrêté un flic casseur dans une manif ouvrière.


C'est sans doute la même gêne qui a dû gagner Tony Le Pennec lorsqu'il a bossé sur le sujet. 


Je peut comprendre le chomage ou le placard n'est pas une superbe option et asi en a vu passé des journalistes ayant réussi. Pour le meilleur (big up à Dan Israël ou Justine Brabant ) et pour le pire ( Big up à Guy Birnbaum et Pascale Clark)


M. Le Pennec dîtes nous tout. 


Autocensure ou feu rouge du patron?

Dans un monde parallèle, la présentatrice DIVAD SADAJUP : "Mais quand même monsieur Castaner, est ce que vous ne regrettez pas ces violence de la police ? Est ce que vous les condamnez ce soir ? Est ce que vous n'avez pas l'impression d'être allé trop loin ?"

La violence légitime de l'État contre l'illégitime violence du peuple populaire... 

moi je connais ça depuis que je suis gamin les violences policière , et ma  violence est toujours montée crescendo , il y a peu  de temps,vu mon âge ,que peut être leurs violence a mon égard et ceux de mes potes de quartier était surement le résultat de la violence qu'ils avaient eux mêmes subit et c'est là le problème ,cette perte de notion de la part des forces de l'ordre qu'ils doivent représenter la force et non pas la violence , mais je me rends bien compte aujourd'hui en plein libéralisme la perte de moral qui fait de nous des humains et après que les politiques aient dévoyé le language , que les gens ne font plus la différence entre force et violence . La force c'est de résister a sa violence tout en faisant son travail , un flic devrait avant tout faire le dont de soit a son pays et pas a sa fiche de paie . En tout cas moi c'est la haute idée que je me fait du métier de policier , malgré tout ! Et malheureusement c'est pas l'idée que je me fais de nos nouvelles forces de l'ordre sans moral . 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.