101
Commentaires

A la recherche du Surmoi de Sarkozy

Derniers commentaires

Dis-moi qui est ton père ...
http://pagesperso-orange.fr/MICHEL.ONFRAY/Chronique_oct08.htm
Pas eu le temps d'entrer dans cette psychanalyse, hélas...

Un mot quand même : il est évident que le nain n'est pas équipé de Surmoi...

Il serait plutôt dans le Sousmoi (j'ai fait...)

Et ce qui est certain c'est qu'il nous entraîne dans le gouffre !

***
je ne suis pas très sûr que Ségolène Royal incarne le surmoi ,ou alors un surmoi tès particulier et , somme toute peu rassurant.
De toutes façons, en 2017, on ira tous s'allonger sur un divan, histoire d'encaisser cette décennie. A moins que nos chers psychanalystes ne soit également en grève ou délocalisés ou au chômage. ;-)
aïe, Sarko en Oedipe le retour........
je vous soupçonne Judith de détenir des infos sur notre suprême et de ne pas vouloir nous les dévoiler sans un petit suspens ??? un oedipe le retour III ??? sa mère ne serait peut-être pas sa mère ??? son père ne serait peut-être pas son père ???
de l'imaginer en innocent chatié (attention à une lettre près pfff !!), en victime expiatoire d'un mensonge premier ?........ben non ça passe toujours pas même avec des ray-ban pour faire croire que "lui est un autre" !

ce que je vous concède c'est que, vu de là où je suis, il ressemble effectivement à un gros réservoir à pulsions, un "ça" quoi, incapable de ne pas se satisfaire à la moindre poussée de sa pulsion !! (brrr rien que de l'imaginer en train d'halluciner le sein de sa mère ou autre objet de satisfaction pour apaiser sa tension ......beurkkkk !!)
faut r'connaître que le principe de réalité pour lui, il a dû s'asseoir dessus quand il était tout petit !!

j'ai lu que vous étiez à la recherche du surmoi de notre pays, ne cherchez plus c'est le "démos" qui le porte, comme toujours pour une nation, et depuis 2007 c'est même un surmoi castrateur et tyrannique qui prend plaisir à nous écraser, jouissance suprême !
et comme pour chaque surmoi castrateur et tyrannique ben va falloir que le démos, comme tout sujet victime d'un surmoi castrateur et tyrannique, travaille à se désinhiber pour s'en libérer (euhhhh message à big brother : c'est pas du tout du tout un appel à la révolution... quoique !!)

pour revenir au principe de réalité, parce que ce gros tas de "ça", pour satisfaire ses pulsions, trouve des objets de satisfaction particulièrement puants, je mets une chronique de maître Eolas sur l'enfermement de 2 gamins dans ses superbes camps de [s]concentration[/s] rétention : http://maitre-eolas.fr:80/2009/05/01/1396-sans-guere-de-commentaires

et en fait ce principe de réalité imposé au peuple par le principe de plaisir de notre suprême ne me convient guère........

n.b. : dans votre chronique vous attribuez le complexe d'oedipe aux petits garçons euhh je me dis que c'était pour rester concentrée sur notre petit roi étant partie du principe (de réalité) que "lui est un homme" !!
mais ce complexe traverse à l'identique la moitié de l'humanité aux chromosomes XX et heureusement car le monde va déjà si mal aujourd'hui....
la moitié XX s'est juste rajoutée (comme d'habitude !!.... pardon -:)) une petite difficulté supplémentaire, celle d'avoir à quitter son premier objet d'amour: la mère, pour se tourner vers le père..... quand les garçons peuvent garder leur premier objet d'amour "à vie" pfff !! -:)
Bonjour Judith,

Je formulerais les choses en termes plus termes plus politiques que psychanalytiques, mais pour dire d'abord la meme chose que toi: Pouvoir et Autorite en face de Ca et Surmoi...

On sait que l'Autorite, c'est le lieu ou on preserve ce qui fait la legitimite du pouvoir, et que sans elle le pouvoir n'est que tyrannie. Dans un regime legitime, on exerce le pouvoir par delegation de l'Autorite legitime et en son nom (par exemple le peuple souverain, mais aussi le Senat dans la Rome antique). Ce qui depasse quand meme de beaucoup le cas de Sarkozy, c'est que la perte d'autorite de toutes les institutions est un phenomene global. En depouillant la fonction presidentielle de tout son lustre et de toute sa solennite, sarkozy n'a fait pour la fonction presidentielle qu'amplifier le mouvement, au nom de l'authenticite...

Pour incarner quelque autorite que ce soit, il faut donc chercher a devenir ce lieu ou sont preserves certaines valeurs et certains principes, et se presenter devant le peuple au nom de ces sources de legitimite afin finalement de conquerir le pouvoir.

Dans ce registre, ceux qui essayent vraiment s'appellent Villepin et surtout Bayrou. Quand Bayrou parle, il cherche manifestement a me dire qu'il n'a que l'interet general en tete, du respect pour chacun, une connaissance intime et ancienne de la France, et qu'il est disponible pour le jour ou on en aura assez de cet enfant malpoli qui est au pouvoir.

La ou Segolene n'est pas tres credible dans le role de surmoi national en revanche, c'est qu'elle en manque autant que sarkozy a titre personnel. Son contre-discours de Dakar, precisement parce qu'elle n'avait aucun titre a le prononcer, est le contraire d'un humble agenouillement devant la Loi, c'est un audacieux franchissement de tous les usages. Ce faisant, elle s'en prend autant a la personne de sarkozy qu'a la fonction presidentielle, qu'elle vide en elle meme de toute legitimite... d'ou mon scepticisme sur sa capacite a incarner le surmoi national!
Ce qu'elle incarne assez bien, en revanche, c'est le "refoule" national, qui comme tout refoule qui se respecte fait regulierement retour. Segolene, c'est aussi cette mauvaise conscience du Surmoi et les cadavres qui sont dans son placard: la part de mauvaise foi et d'arrogance extreme qu'il y a dans toute pretention a incarner des valeurs!
Ce matin, j'ai dû me rendre à la caserne d'une gendarmerie nationale. J'y ai vu des gendarmes qui, dès 10h du matin, se préparaient pour partir à la manif. Sympa. J'ai failli leur demander s'ils pouvaient m'emmener en repartant. Mais le plus sympa c'est pas ça, c'est ce que j'ai vu dans le bureau de l'adjudant : une double photo épinglée au mur, avec à gauche Obama et à droite Sarko. Sous Obama, le fameux "Yes we can" et sous Sarko "No week end". Vous la connaissiez déjà ? moi pas. Et dans le bureau d'un adjudant de gendarmerie ! vous vous rendez compte ?
Cet aprème, tandis que je déambulais, le nez au vent, entre Denfert et Bastille, grèvant de rêve générale et de "casse-toi pov'con toi-même", trois loustics, la tête dans leurs foulards, se sont mis à scander derrière moi : "A bas l'Etat, à bas les flics, à bas les patrons !"
... Personne n'a repris mais on aurait pu leur répondre : "Vive moi, vive toi, vive nous épicétou !" Entre autre.
Ce soir, je prends le temps de lire la chronique bernardienne... hum... quel délice... et ce concours d'alexandrins (je note que personne n'a osé/pensé faire rimer "hémistiche" avec..." miche" mais bon, sans doute l'autocensure qui a frappé encore).

Enfin bref, une belle journée que ce 1er mai 2009, pour moi. Je conclurais bien par un petit alexandrin tiens...

"et l'on note en passant ce détail amusant
Nicolas Sarkozy, s'il n'est bon président
Fait pour la prosodie un fort bon hémistiche

Quand il ne se fait pas photoshoper les miches..."
[quote=Judith]Je me souviens d’avoir entendu Pierre Moscovici, le député PS, fils de psychanalyste et conséquemment bien averti de ces choses-là, dès le mois de décembre 2007, parler à propos de Sarkozy d’un "narcissisme décompensé et d’absence de Surmoi" (c’était dans Ce soir ou jamais et ce n’est hélas plus en ligne


Chère Judith Bernard, la vidéo de "Ce soir ou jamais" avec Pierre Moscovici est disponible, mais en vidéo en lien direct (oui, le lien c'est tout ça...) :
mms://a988.v101995.c10199.e.vm.akamaistream.net/7/988/10199/3f97c7e6/ftvigrp.download.akamai.com/10199/horsgv/regions/siege/france3/cesoiroujamais/20071217_csoj.wmv

Il faut ouvrir ce lien soit dans windows media player ("Ouvrir une URL..."), soit dans VLC ("Ouvrir un flux Réseau..."), ou autre lecteur vidéo de votre choix qui gère le streaming.

Le surmoi apparait environ à 48-49 minutes dans la vidéo (et peut-être ailleurs) : "il faut sans garder de complexes, avoir un peu de Surmoi".
Bonne analyse, [s]Sébas[/s] Judith.
Juste une question : quelle principe, dans l'économie psychique de la France,
fait que la loi tombe plus durement et inexorablement sur certains ?
Les "racailles", les immigrés, l'individu lambda à qui on ne fait pas de cadeau, etc
NS a peut-être bien compris que pour se faire élire il fallait offrir une résonance au surmoi
du peuple. Et en passant déplacer son surmoi vers un "surtoi" ?
Analyse décevante: je trouve que l'analogie psychanalytique, rigide et formatée, relève de la psychanalyse de comptoir.
Je crois que les Rayban* nesont làque pour dissimuler le fait que NS a dépassé le stade d'Oedipe aux yeux crevés : il ne voit rien (ce qui ne change pas grand chose : il n'a jamais rien vu aveuglé qu'il est par son inconscient) et se conduit dans le deni le plus total comme Gilbert Montagné dans les publicités...

Rayban ça veut dire :bannir la lumière non? "O le beau cas" dirait le médecin d'Achille Talon
Elle le détèste, mais elle en parle tout le temps. En fait elle est amoureuse.

;)
Pas moyen, je pense toujours à cette photo...
Autre influence secrète et trop peu analysée.
Excellente chronique, Judith, résumant vraiment très bien la situation.

Et donc, quoi faire, à moins que le peuple tout entier un beau premier mai vienne rappeler la loi au petit Nicolas, un beau front populaire, cela le fait, ça surmoi ? Un surmoi qui séquestre le ça des patrons nantis, un surmoi qui rappelle qu'il y une morale, de l'éthique, que sais-je ?, un surmoi qui rappelle que ceux qui travaillent beaucoup ont droit à un dimanche, un 1er mai, un contrat de travail, une rémunération correcte ?



http://anthropia.blogg.org
Merci Judith, toujours aussi passionnant. Et qui du moi ou du surmoi de l'en-Ray-Banné va aller faire joujou dans les alpages du Plateau des Glières jeudi prochain ? Si j'ai bien compris, c'est le syndrome du sale gosse qui s'approprie le territoire des vrais résistants, qu'on appelait à l'époque des terroristes. C'est à pleurer. Et les anciens résistants qui restent, pleurent.
J'adore Judith Bernard! Elle est intélligente, pertinente, belle... malhereusement ce surmoi tirannique m'empeche de franchir la barrière de cristal liquide pour aller lui déclarer ma flamme...
Passionnant, merci judith.
Judith a un talent hors du commun. Lorsque que je lis une chronique dont elle est l'auteure ou visionne une emission a laquelle elle participe, j'ai toujours l'impression d'etre un barbare inculte au vocabulaire digne d'un homme de Cro-Magnon.
Et bien voilà un couple parfaitement assorti, madame ayant de son côté un truc qui ressemble vaguement à un œdipe mal résolu...
Cf l'article du même auteur: http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=293
Nan?
bonjour
ouèèèèèèèèèèè ... hier ma femme me dit "c'est à moi ça", effectivement j'avais sa carte bancaire sur moi
ca se soigne?
Bien joli tout ça , mais revenons à des choses simples :
Michel Audiard :
" Les cons ça ose tout , c 'est même à ça qu'on les reconnaît ! "
Génial !

M'est avis qu'il n'a pas eu besoin d'abandonner son surmoi, vu qu'il n'en a jamais eu ...

Le jour de son "intro" Sarkomoimoi, nous avait bien prévenus sur son absence de complexitude et d'excusitude. (c'est là que les 53 % de Français se sont peut-être dit "keskon a fait là ?) mais trop tard.
Ah ! Quelle belle image !

"le Moi de Nicolas courant partout comme un poulet dont on aurait coupé la tête, celle-ci brandie par une Ségolène éclaboussée en tablier dans la basse cour..."

Mais dites moi Judith, pensiez vous à Holopherne en écrivant cela ? Inconsciemment peut être ?

Sinon je suis d'accord, le rôle du surmoi est dans la même veine que la sanction de l'hubris,

et les deux chroniques de se rejoindre !

C'est un réel plaisir de vous lire.
au passage, il semblerait que l'augmentation sarkostique ait été de 206% comme l'ont rectifié plusieurs sources, par exemple celle-ci
pas de surmoi shakeqi ? pourtant ya de la place.....
Oui mais ... tout ceci ne nous dit toujours pas comment nous débarasser du ça'rkozy !!!
J'ai comme idée que tu serais tombée dans la psychanalyse étant toute petite. On devrait t'appeler Judix.
bravo pour l humour : juste un détail oublié le formidable numéro de Marianne au moment ou les psy n avaient rien vu venir ( pendant la campagne présidentielle il ya donc deux ans ... putain deux ans ! )
Tout y était avec ce titre " cet homme est il fou ? " et le cas clinique était tres bien observé tous les signes cliniques étaient la ...
Message 1/5max du 30/04/09.

Pour expliquer au moins en partie le comportement d'une certaine police, plus qu'à la psychanalyse, je profite d'un autre article de Libération publié ce jour-ci pour revenir à la psychologie et à la philosophie morale, et plus particulièrement à l'une de mes vieilles marottes sur ce forum, le cas Eichmann, Stanley Milgram et Ruwen Ogien.

yG
> "tout le monde n’a pas la chance d’avoir des parents psychanalystes."
Hum, le caractère heureux de cet éventuel état de fait pourrait se discuter... Alors quand ils sont psy et communiste, je vous dis pas...

D'ailleurs c'est presque étrange que sarko ne se soit pas encore attaqué aux psychanalyste, a la suite de l'amendement Accoyer: c'est un champs qui lui est a peu prés aussi étranger que l'université, et contre lequel il n'aurait sans doute pas trop de mal a monter la population. Il ne lui manque que l'occasion j'imagine: on y aura droit dès qu'un dérapage de psychanalyste fera la une...
Merci pour cette chro.
Shaqeki me paraît en effet être un narcissique (et pas loin du pervers du même nom), ce qui m'interpelle dans votre chro c'est l'attribution du rôle du Surmoi à Royal, tant il est vrai qu'un pays peut être imaginé comme une entité.
Je vais y penser à deux fois.
Du coup, ça pose une question qui fera du transthread: et Bayrou, alors, kicétidonc? :-)
Comme il n'a pas la même stature que les 2 autres (il n''était pas en lice au 2eme tour) on ne peut pas le considérer comme une instance.
Un principe, peut-être?

(mince je vois que raoul m'a devancée)
Vous tirez sur Koko, et ségo, pendant que Ho hasard, DS nous fait un joli couplet sur les belles idées de Bayrou!! C'est y pas joli comme orchestration!! C'est la seule chose que je n'aime dans votre article Judith, c'est ce petit détail d'orchestration, et je m'en vais d'ailleurs en parler tout de suite au bigboss.
Pour vivre, Nicolas fait des moinages et Ségolène fait du surmoinage.
Très joli tableau !!! IL y a quelques chances que ce forum décolle, avec une telle fusée de départ. Et la ségo le doigt en l'air, argh j'ai des crampes, ouille !...
Les photos, c'est terrible, sont de puissants exhausteurs de propos.
Joli poulet, dites-moi ; j'y pensais en regardant la dernière Ligne Jaune. On ne s'ennuie pas sur @SI.
D'un coté Oedipe en ray-ban et de l'autre? Moïse en boubou, jetant les tables de la Loi sur le veau d'or Sarkozien?

Bravo pour votre article.
Avec le ciel dedans, c'est encore plus parlant.

Et l'on note en passant ce détail amusant :

Nicolas Sarkozy fait pour la prosodie

un mauvais président mais de bons vers normands.
Tiens, la psychanalyse a toujours des adeptes en France ? Ah oui, j'oubliais que c'était le deuxième pays où la psychanalyse avait le plus de succès, après l'Argentine.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.