60
Commentaires

A la découverte d'Europe 1, et du blacfrailledet

Commentaires préférés des abonnés

Le concept de " journée sans "  me parait remarquable.


Imaginons d'autres  possibilités  :   une journée sans C. Barbier, une journée  sans Aphatie  ...


Pourquoi pas , même,  une semaine, un mois sans ces parasites .


E(...)

Mabrouk, la chienne de garde,  ne savait pas qu'il y avait une " gauche " en France.


A vrai dire, j'ai , parfois, moi aussi  un doute ....



Un orgasme consommatoire en provenance direct des USA. Cela fait des années que séries américaines et vidéos virales nous abreuvent de ces hordes de gens déferlant dans des points de vente... Avec ce battage médiatique, c'est l'uniformisation du mond(...)

Derniers commentaires

Expliquer les choix editoriaux d'Europe 1 par des questions de pub est une erreur. Les medias des milliardaires ne sont pas mus par la recherche de rentabilite du tout.



Ce sont des instruments de propagande dans une guerre de classe. Les oligarques les soutiendraient a fond perdu en tout circonstance, meme en cas de profond deficit, bien plus que l'Etat n'a jamais soutenu la SNCF. Les enjeux en terme de domination sont bien plus importants que tout ce que la pub pourra jamais rapporter.


Daniel, vous aviez deja fait cette meme erreur dans votre chronique sur Zemour et la pub.


le black friday est le jour , généralement chômé, qui suit thanksgiving  aux etats unis  , une fete nationale ( toujours le dernier jeudi du mois de novembre) qui sera un jour ou l'autre importée tout comme Halloween pour la plus grande joie des producteurs de dinde. 


C'est le dernier pont de l’année et  l'ouverture de la saison du shopping de noel. Ca remonte a loin , ca n'est que dans les dernieres decennies que cette journee a ete nommee ainsi.


De fait ca n'a aucun sens de l'importer des états unis puisque qu'il n y a pas de pont dans notre cas, d'ou la transformation en France en Black Week. Bref ca n'a pas plus de sens de vouloir interdire le black friday que de l'avoir importé en premier lieu.


A noter que le black friday est suivi par le cyber monday (le lundi qui suit souvent chome egalement) et concerne les ventes sur internet car au depart black friday c'etait pour les commerces phyisques (internet n'existait pas).......


quelle grande naïve cette pauvre Sonia Mabrouk...


en parlant de naïveté :

"Ou tiens, si vous voulez des élus, je pense à l'ancienne ministre Delphine Batho, à l'origine d'une loi pour interdire notre surconsommation anti-écologique et antisociale "

prendre cette dame pour quelqu'un de gauche ou d'écolo me parait assez naïf aussi dans le genre...c'est pas parce qu'elle est aujourd'hui présidente de Génération Écologique, qui est tout autant écologique que le parti socialiste d'où elle vient est socialiste, qu'elle en a quelque chose à foutre de l'écologie...et encore moins de la gauche, surtout quand on voit les fondateurs de ce mouvement...

c'est pas parce qu'on met une jolie étiquette qui stipule "ferrero roche d'or" sur une bouse de vache qu'il faut se faire avoir mon cher DS...si la couleur s'en approche vaguement c'est pas tout à fait le même gout une foi en bouche...


si vous en doutez, écoutez l'attitude et les mots de cette pauvre femme lors de ce rassemblement organisé par LVSL pour parler écologie  :

https://www.youtube.com/watch?v=HtSKXS4K6OM

Pauvre Daniel ! Qui découvre la boîte à qui je dois une partie de ma retraite (pour y avoir bossé 5 ans).  A l'époque, ça ne me faisait peu "chaud"... je ne l'écoutais pas, je baignais dedans, dans les couloirs, partout, on était branchés... Maintenant, je n'écoute pas non plus. Pour le "Black-Friday", j'ai dû recevoir un peu moins d'une dizaine de SMS que je me suis empressée de poubeller. Pas ouvert mes mails "pub"... Déjà l'an dernier, c'est le jour de l'année où je consomme le moins. Ce matin, morue et pain (bio) au marché (j'avais déjà les pommes de terre et l'ail pour faire de la brandade)... that's all folks...

Sinon, moi, ce matin, je me suis interrogée sur Demorand transformé en speakerin de France Inerte (comme la surnomme un ex collègue à moi). Demorand a été gréviste lundi (il avait dû poser une RTT)... et depuis mardi, on se le tape... mais ce matin, désert des tartares, pas de zélés zéditorialistes ni de zélée Léa... donc Nicolas nous a fait les annonces "en raison de la grève de certains personnels etc..." et des "flash infos" faits par des journalistes (jaunes ou réquisitionnés ?). 

En tout cas j'envoie tous mes encouragements aux personnels de Radio France qui arrivent à brouiller les ondes nationales malgré la mauvaise volonté mise par leurs journalistes à faire la grève... 

Et je conchie les "commerçants" qui ne cessent de vouloir nous faire pleurer sur leur manque à gagner (à cause des Gilets Jaunes qui cassent tout le week-end), et sur ces opérations boycott organisées par des associations de gauchissssses ! 

Il serait peut-être bon que les commerçants se rendent compte que "les gueux et les moins gueux" ont de moins de moins de pognon à dépenser chez eux... et qu'ils ont conscience, eux, de contribuer au réchauffement de la planète lorsqu'ils achètent des conneries dans les chaînes de magasins où tout est fabriqué par des gens très très pauvres vivant dans un monde déjà complètement pollué par la surproduction de marchandises de merde.

Merci Daniel de renvoyer vers la lettre des enseignants... un sacré coup en pleine figure qui nous fait realiser le naufrage du lycée d'Alembert lié principalement à l'abandon de toute la chaine hiérarchique de l'éducation nationale et plus largement de ce gouvernement

Cher Daniel, juste une question: qu'aviez-vous mangé et bu avant de pondre ce billet ? Comme dans la fameuse scène du fameux film "Quand Harry rencontre Sally", j'ai envie de dire, comme la dame âgée qui assiste à l'orgasme simulé (et Blaquefrailledet n'existait pas à l'époque ) de Sally  en répondant au serveur qui prend sa commande: "Je veux prendre la même chose".  

Puisque vous concluez ce Matinaute en faisant des générosités à Sonia Mabrouk, - alors qu'elle ne les mérite peut-être pas, vous pourriez peut-être me blaquefraillediser en me révélant gratos la recette de votre gamelle ?  

"Blacfrailledet". L'ombre de Korkos plane sur ce neuf-quinze.

Black Friday c'est super

à Emmaüs, ils font des réductions monstres

aux restaus du cœur deux repas au lieu d'un

dans les maisons de retraite deux ASG au lieu de personne depuis la veille

et au gouvernement, la retraite à taux réduit


Black Friday, c'est là où on peut mettre ses convictions à l'épreuve

résister aux langoureux appels de la déesse Frigg (prononcez Fric pour le jeu de mot) qui a donné son nom à Friday


Ou encore tiens, elle a qu'à inviter Juan Branco, il a souvent des choses intéressantes à dire, évidemment.

J'ai toujours associé le Black Friday à Septembre Noir.


A chacun son inconscient ...


Quant à Mabrouk s'en va en ...

C'est pas comme ça qu'ils vont trouver le point G de ma carte bleue !

Moi, je n'ai rien contre le black friday et je trouve qu'il a bon dos, même si je dois reconnaitre que le bla bla frick day de la pub est agaçant, même pour moi qui suis assez hermétique. Le problème est à voir avec les gens qui achètent n'importe quoi pour un oui ou un non, qui votent pour n'importe quoi pour un immigré arrêté ou un papy agressé, le problème est un manque généralisé de conscience assidue

Supprimer le Black Friday !? Les inconscients !

C'est la mort de Jeff Bezos qu'ils souhaitent ? La fermeture de ses entrepôts disséminés sur la planète, d'où partent chaque jour des centaines de millions d'objets divers, pour le bonheur des petits et des grands ? Des Lego à la montre connectée, en passant par les pelles à tarte et les chars d'assaut.

C'est une part de nos rêves que les écolos voudraient nous confisquer.

Non Jeff t'es pas tout seul. Tu es le père Noël du nouveau millénaire. Un père Noël sans poils et sans manteau qui a troqué son traîneau et ses rennes contre les livreurs de Chronopost, FedEx ou Colissimo. Demain les drones.

Il faut vivre avec son temps et anticiper le futur.

Et vous verrez que demain on dira assez fièrement les chiffres record des ventes Amazon et Alibaba ainsi que le nombres records de transactions Visa etc... 

Pour combler le vide de l'info continu 

Une sorte de contentement de baigner dans la folie pure, achetons pour devenir vite vite vite !! 


Puis quand on écoute ce matin MR Bourdin interviewer directeur logistique Amazon on peut se tirer une balle. 

L incompétence de MR Bourdin ce matin n arrange pas les choses

Et bah voila ! Vous servez à quelque chose ^^ : a faire prendre conscience de leur travail aux autres journalistes...

J'en tombe de ma chaise.

Il ne manque plus qu'une chronique altermondialiste, voir simplement écologiste ou même pire, de gauche (pas PS...) après dominique Seux le matin et vous pouvez partir à la retraite avec gloire, fortune et laurier : vous aurez accomplit plus que n'importe qui.


Continuez.


PS : quand j'étais petit, je me marrais déja devant vos reportages TV : )

PSS : continu à faire monter des jeunes.

PSSS : et prépare à laisser ta place. Tu n'est pas vieux mais tu devient un dinosaure, une statue emblématique. Prépare toi à te mettre en retrais, et garde un oeil bienveillant d'aieul.

PSSSS : il faudrait trouver un truc pour les gens comme toi : un "Bon à vie" pour venir manger le midi ou le soir chez les gens ou pour prendre l'apéro. Sur simple présentation du bon, partout dans tout foyer français.

Le concept de " journée sans "  me parait remarquable.


Imaginons d'autres  possibilités  :   une journée sans C. Barbier, une journée  sans Aphatie  ...


Pourquoi pas , même,  une semaine, un mois sans ces parasites .


Etendons le concept : une année sans Castaner, sans Lallement ;


Et, pourquoi pas un quinquennat  (  ou plusieurs)  sans  Macron  ?

Libération et l'Humanité titrent tous les deux ce matin sur "le côté obscur du Black Friday" , laissant penser que cette expression est déjà une expression reconnue .


Mais peut-on en retrouver l'origine ?





Merci pour la chronique. Merci d'avoir rappelé qu'il n'y a aucune fatalité à ce que les "invités politiques" soient forcément les petits habitués du théâtre politique. C'est une distinction fondamentale qui ne perce que trop lentement dans l'état d'esprit des journalistes politiques, je trouve. 


Sinon, je voulais juste vous faire partager une des petite lignes de bas de page sur la page d'accueil Black Friday du site de la FNAC. Allez tout en bas de cette page, vous pourrez lire ceci (c'est moi qui souligne) : 

"Comment se préparer pour le Black Friday ?

Le point culminant du Black Friday est le vendredi 29 Novembre, cependant de nombreuses affaires sont à saisir dès ce lundi 25 Novembre. En effet, cette année le black Friday risque de se transformer en Black Week. Soyez à l’affut !
Tout d’abord nous vous conseillons de cibler bien en amont vos besoins. Les offres pléthoriques à l’occasion du vendredi noir peuvent vous perturber. Il y a de grandes chances pour que vous ne sachiez où donner de la tête.
Les experts de la Fnac vous proposeront régulièrement pendant cette semaine une sélection de bons plans et des meilleures occasions à saisir. Suivez notre newsletter pour avoir l’info avant tout le monde.
Fixez-vous un budget maximum. Cette période d’effervescence peut vous faire devenir marteau. De plus, au moment fatidique, vous serez plus réactif sur une affaire à saisir si vous connaissez vos limites financières."


Ce sont les mots que la Fnac choisit, non pas pour faire une publicité décomplexée et vulgaire, mais pour dire sérieusement ce qu'est pour eux le BF dans une foire aux questions. Comme foutage de gueule cynique et délibéré à la face des clients, considérant les conséquences de la surconsommation vis à vis de la planète et du surendettement des ménages, je ne sais pas ce qu'on peut imaginer de plus cristallin comme insulte. 


Concernant S. Mabrouk, il y a quelque chose de désarmant, si elle est sincère, à lire qu'elle identifie aujourd'hui seulement le problème  en lisant @si ("ASI a raison, il y a un déséquilibre que je vais corriger. [...] Pas d’excuses"). Pour l'auditeur, honnêtement c'est flagrant, surtout quand on le fait via podcasts et qu'on a sous les yeux la liste de ses invités jour après jour. C'est au mieux le signe d'une totale incompétence de cette journaliste, ou alors que c'est de la fausse sincérité. Décidément, cette radio est un naufrage. 

Autre suggestion: faire, avec toutes les émissions de débat, télé ou radio, le travail que vous venez de faire pour Sonia Mabrouk. La difficulté, ce sera l'étiquette "de gauche", forcément contestable et contestée. Faudra peut être être plus précis pour qu'on sache de quelle gauche il est question. 


Par exemple, 28 mn s'est fait brocarder pour avoir présenté à minima une intervenante trèèèèès à droite, mais à mon impression, le choix de ses intervenants est un des plus... un des moins.... disons déséquilibrés. Hier, le tenant du libéralisme avancé n'a quasiment pas pu en placer une, je balançais entre jubilation et empathie. 


Je risque parfois un oeil (régulièrement consterné) sur "Les Informés"... pffff.... Les autres, je regarde plus. Mais ça a pu changer, non? Non?

faut reconnaitre que lors d'un achat compulsif d'un sac a main ,une petite montée de plaisir nait ,qui dure une journée , et le lendemain c'est la descente et faut recommencer. Je suis pour l'interdiction des drogues dures ! A contrario quand on achète un choux, pas de montée , juste de l'imagination , celle de la future recette de choux farci , ou d'une tombé de choux sur un rôti de veau .C'est pas si dur de faire le tri si on nous laisse le temps de réfléchir en fait .

Purée, grande cause nationale, pour ou contre le Black Friday, depuis deux trois jours, diable, diable, il ne doit rien y avoir dans l’actualité de plus important...

D’autant que, je ne sais pas si vous avez remarqué, ce moment de soldes, il ne s’agit que de ça après tout, survient en fin de mois. Bref, celles et ceux qui vont s’y adonner, ont prévu le coup, ce qui veut dire qu’ils consomment malins. Pour beaucoup d’autres, j’en suis, il n’y a plus rien ou presque sur le compte bancaire, il leur faut attendre le soldes de janvier pour ajuster leur fin de mois à leurs emplettes.

Le Black Friday, on croit que c'est Friday On My Mind, mais on passe vite au I don't like monday, perpétué par une sorte de Wednesday.

A la frénesie libre échangiste, le travail du Sunday, ou préféra le Lazy Sunday Afternoon, in  a kinda Summer in London

Paix, amour aux @sinautes et discographie entière de Madness .

Olivier


Suggestion: lancer une "journée sans achats", voire une semaine, mondiale de préférence. 

Mabrouk, la chienne de garde,  ne savait pas qu'il y avait une " gauche " en France.


A vrai dire, j'ai , parfois, moi aussi  un doute ....



Le Black Friday met le doigt sur un glissement très révélateur. Au siècle dernier, puisque le Black Friday date en gros des années 60 aux États-Unis, c’était les fêtes nationales, religieuses ou républicaines, qui justifiaient l’achat d'un cadeau. Aujourd’hui, on achète, on achète beaucoup et c’est pour cela que c’est la fête.

Un orgasme consommatoire en provenance direct des USA. Cela fait des années que séries américaines et vidéos virales nous abreuvent de ces hordes de gens déferlant dans des points de vente... Avec ce battage médiatique, c'est l'uniformisation du monde à son apogée, pour le plus grand bonheur des capitalistes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.