75
Commentaires

A Beaune, une fusillade reconnue raciste à retardement

Deux hommes, soupçonnés d'être à l'origine d'une fusillade qui a fait sept blessés à Beaune (Côte d'or) dans la nuit du 29 au 30 juillet, ont été interpellés dans les Bouches du Rhône et placés en garde à vue vendredi 10 août. Ils sont soupçonnés de "tentative d'assassinat, violences aggravées par (...) notamment la circonstance que les faits ont été commis en raison de l'appartenance à une soi-disant race, religion ou ethnie (...) injure publique à caractère racial, menaces de mort à caractère racial" a indiqué le parquet de Dijon. Dans l'intervalle, le parquet et les medias, notamment l'AFP, avaient hésité à qualifier les faits de racistes, avançant une piste du "réglement de comptes". Aucun media national ne s'était déplacé à Beaune.

Commentaires préférés des abonnés

Aucun journal n'a dépêché de journalistes sur place. 


Habituellement le métier des journalistes de journaux en France consiste à reprendre des dépêches AFP (il n'y a qu'à voir le nombre d'articles au contenu émanant uniquement de l'AFP ou d'autre(...)

Il y a bien Pernault qui prévoit d'y aller au moment des vendanges. Patience.

Approuvé 4 fois

Bonjour,


Vous citez ici la théorie de Pierre Sautarel, de Fdesouche.

D'une part, Pierre Sautarel n'est pas journaliste, n'enquête pas lui même et se contente de reprendre les articles de presse qui vont dans son sens. Mais en plus, dans le cas de Beaun(...)

Derniers commentaires

Tirs de fusil à Beaune: Comment est née l'intox autour d'un règlement de comptes de «gens du voyage»


Thierry Bas ne cache pas sa colère face à cette affirmation fausse « qui viendrait d'un article de La Provence » selon l'écho qui lui en a été fait. Le 11 août, quelques heures avant la publication de l'article de France 3, le quotidien régional avance en effet cette information au conditionnel : « Selon une source proche du dossier, les deux hommes interpellés seraient des membres de la communauté des gens du voyage. »

La rumeur devient virale. Elle est reprise notamment sur le site d'extrême droite Riposte laïque dans un article moquant la vague d'indignation liée au caractère potentiellement raciste de l'incident : « Les deux suspects ne sont pas des gens du voyage, ils étaient effectivement mobiles [pendant leur fuite], mais ils ont un appartement à Dijon et en banlieue de Dijon. » 


Mes hommages à ceux qui m’ont prise ici pour une ignorante.

Toute cette affaire a pris des proportions mal maîtrisées à partir d'ambigüités. On a parlé de racisme, mais sans pouvoir préciser de quel racisme il s'agissait. En l'occurrence, entre gitans et maghrébins, ce qui n'avait bien sûr pas la même portée ou signification que s'il s'était agi d'une agression raciste comme tout le monde l'imaginait plus ou moins: des "fâchos" bon teint faisant des cartons sur des "jeunes". Pour vivre non loin de quartiers où les frictions entre ces communautés ne sont pas exceptionnelles, je puis vous assurer qu'on ne les qualifie que très rarement de racistes.  C'est en effet d'un autre ordre. Du coup, les journalistes ne se sont pas forcément trompés en se tenant à l'écart de cette querelle dont la gravité indéniable n'a quand même pas la signification qu'on commençait à lui imputer.

Le journal La Provence rapporte que les suspects dans la fusillade de Beaune, arrêtés à Saint-Andiol, sont des gens du voyage.

Si c'est le cas, il s'agirait d'un acte raciste commis sur des "racisés", par des membres d'une communauté, elle-même victime de racisme. Ça devient terriblement compliqué.

Même Laurence et Sihame sont perplexes.

"l'agresseur a traité les jeunes de bougnoules"

le procureur et la presse: "un crime raciste? mais non voyons quelle idée surement un règlement de compte"


ils n'ont aucune limite.


Un p'tit coup de Beaune pour faire oublier Adrien Perez ?

Il y a bien Pernault qui prévoit d'y aller au moment des vendanges. Patience.

Aucun journal n'a dépêché de journalistes sur place. 


Habituellement le métier des journalistes de journaux en France consiste à reprendre des dépêches AFP (il n'y a qu'à voir le nombre d'articles au contenu émanant uniquement de l'AFP ou d'autres agences ou d'autres sources médiatiques) et le nombre d'articles "originaux" (issus d'une recherche personnelle du journaliste) dans les journaux mainstream.


A cela s'ajoute le fait que tous ces journalistes sont partis en vacances et qu'il n'y a que quelques stagiaires pour tenir les boutiques.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.