204
Commentaires

700 signalements au CSA après une interview de Zemmour sur France 5

700 signalements pour une interview.

Derniers commentaires

J'ai le souvenir d'un ami qui me conseillait un jour d'écouter Beur FM, pour me faire à l'idée que l'affaire Merah était montée de toutes pièces par les services secrets français.
Je n'ai pas suivi son conseil.
Néanmoins, je me demande s'il n'existe pas aussi sur cette radio des propos qui pourraient éventuellement être considérés comme une incitation à la haine (ce n'est pas là une appellation strictement réservée à l'islamophobie).

Arrêt sur image a t-il déjà traité de cette radio?

C'est une vraie question (sans à priori).
Zemmour, c'est l'effet détritus dans l'album d'Astérix "La zizanie": il suffit de le poser au milieu du village pour que tout le monde s'engueule ce qui arrange bien César qui l'a envoyé. Alors, demander à ce qu'on le sorte ou qu'on contrôle son omniprésence et ses propos des grands média (le milieu du village) me semble salutaire pour revenir si possible à un peu de sérénité et ramener les débats à des enjeux de fond.
Je ne suis pas un habitué du discours de Monsieur Zemour ni un lecteur de ses livres, mais pour ce qui est de son analyse de la situation de l'islam en France, je la trouve intéressante et étayée, elle appelle certainement à la contradiction, mais chacun est libre d'en juger.

Cette question (L'islam en France) est fondamentale pour notre société comme l'on été les débats sur les religions juives et catholique et pourquoi pas celte, dans notre histoire.

Il faut ouvrir le débat et non le clore.
Malheureusement c'est plutôt un esprit de fermeture que je constate dans ce forum.
Tonton Zemmour est revenu,
Les bêtises les sottises, il en a l'jabot remplis
Les journalistes en rut crient: "vive le ravi!"
Tonton Zemmour est revenu.

Il a affirmé que les musulmans sont très méchants,
Que toutes les femmes ne sont que suppôts de Satan,
Que ceux qui l'contredisisent sont tous antisémites,
Même si c'est des juifs car y sont pas des fanatiques.
Critiquer les musulmans est son fond de commerce, tous les soirs que Dieu et Allah font, il bénit - en cachette- les musulmans en comptant ses droits d'auteurs et ses cachets de chroniqueurs et ses ménages et ses allocs Assedic d'intermittent aussi, non?
Desolé je modifie mon précedent commentaire en fait il n'est pas con le Zemmour, il est malade !

Cela ne m'etonnerait pas qu'il attende avec impatience que quelqu'un, un noir ou arabe bien sur, l'agresse pour faire exploser les ventes de ses déchets...

Non non, Zizou pas toi, ne lui réponds pas , pas de coup de boule rien, il ne le merite pas !

Comment ça l'état, nos impôts lui payent une protection policière, ah merde .... Ça c'est trés grave.
Zemmour parlant de Debbouze, Sy et Zidane :

"pour le corps social, c'est à dire comment ils sont reçus par la population, par le peuple qui est là depuis 1000 ans, alors oui, ils sont moins Français que moi, parce que moi mes parents - et je les en bénis - ont fait l'effort de me donner un prénom, dans le calendrier comme on disait".

Dans la famille paysanne de votre serviteur, on est remonté jusque vers 1600, et notre nom est d'origine gauloise (un mot qui signifie : petite maison). Zemmour peut donc aller se rhabiller. Eh bien, je trouve que Debbouze, Sy et Zidane sont plus français que lui, plus représentatifs de ce que qui a fait la France pendant des siècles : un lieu de brassage. Lui appartient à ce qu'on dit par ci des noblaillons qui ont cumulé les tares à force d'entre-soi et de consanguinité : les « fin de race ».

Il aurait reproché à Dati d'avoir prénommé sa fille Zora : "Je l'ai dit à Rachida Dati, d'ailleurs !". M'étonnerait que ce garnd courtageux le lui ait dit en face : ce grand courageux se serait pris un coup de Lou.boutin dans les minuscules !
Bon, Zemmour a définitivement fondu un fusible.

Il est également d'une classe folle quand on considère le nombre de musulmans victimes de l'islamisme et du terrorisme.
Cette histoire notamment coloniale doit être regardée en face. Or rien n'est fait dans ce pays pour analyser cette histoire coloniale (qui a quand même couvert 4 siècles de l'histoire de ce pays !!).

Tout le monde aujourd'hui est en mesure de s'informer.

D'ailleurs, l'expression "nos ancêtres les gaulois" est une de ces conneries inventée par la IIIème République (qui soit dit en passant était colonialiste) car la France vient des Francs qui est un peuple allemand !!! Vous le savez ça ?

Bonjour le scoop !
Bon je sais que c'est sans doute vain de décortiquer son discours, qu'il est relativement boycotté, mais tout de même, il y a tellement de choses à dire pour enrichir son "autodéfense intellectuelle", Calvi ferait bien de reprendre un petit vaccin... :
1 : Islam/Islamisme : a-"l'islam-isme a été inventé au XVIII° s. pour faire comme les autres religions", techniquement c'est vrai, mais simplement parce qu'on distinguait la foi islamique : islamisme (cf christianisme), et la civilisation islamique : islam (cf : chrétienté)... là où c'est faux et grotesque, c'est de prétendre qu'il y a un rapport avec l'usage actuel du mot "islamisme", qui lui dérive de "islamiste" : partisan d'une réislamisation, d'une restauration de l'Islam civilisationnel ou confessionnel (ce qui a conduit à faire disparaître le terme "islamisme" et à le remplacer par islam avec un 'i' minuscule ; donc le mot "islamisme" actuel n'est pas "le même mot" que Islam. Calvi ne sait répondre autre chose que "au delà de la leçon d'histoire", alors que cellle-ci est rigoureusement fausse...
b-"Les islamistes se disent musulmans [...] parce qu'ils appliquent l'Islam"; alors ça par contre c'est vrai, le problème ici réside dans un discours qui depuis 15 ans a fait passer l'islamisme et/ou l'islam politique pour un démon politique comparable au fascisme ou au bolchévisme... Zemmour a sans doute été parmi les premiers à diaboliser cette idéologie, maintenant que cette condamnation est généralisée, qu'on peut aujourd'hui dire "qu'on fait la guerre à l'islam politique/à l'islamisme" de Poutine à Valls ; il passe à une seconde étape, revenir au fait que oui, la condamnation unanime de l'islamisme est techniquement une condamnation de l'Islam et un refus de voir les musulmans développer leur propre système politique et culturel, en dehors du mono-système post-occidental.
2 : "quand ils égorgent des adversaires, c'est écrit dans le Coran qu'il faut égorger les juifs et les chrétiens, Mahomet lui-même en a égorgé beaucoup" : bon là c'est juste totalement délirant, le Coran dit au contraire que les gens les plus proche de l'Etat de soumission à Dieu sont ceux qui se disent chrétiens juifs ou sabéens, voir II, 62 ou V, 69 et V,82 ; il existe un discours critiqueà leur égard, au XXII, 82, le Coran renvoie au jugement de Dieu au Jour Dernier pour trancher entre eux (en y incluant les Mazdéens)... en aucun endroit il n'incite à égorger qui que ce soit (à partd es animaux), et parfois,le Coran envisage la bataille sanglante, mais uniquement à l'égard de païens en état d'hostilité... donc c'est simplement faux.
Je passe sur le discours lepéniste complotiste qui considère que le gouvernement veut construire plus de mosquées et veut plus d'Islam...
Je passe aussi sur le délire des quartier ou "on ne vit plus à la française, mais à la musulmane" et "on surveille les jeunes filles" et la défense des pauvres femmes soumises au patriarcat des barbares
3 : "L'islam n'est pas une religion, c'est une loi, c'est un droit et c'est une nation" ; ça aussi c'est vrai, mais ça n'a rien d'exceptionnel, le mot religion est latin est ne peut se traduire même en grec, donc il n'y a de religion que de religion latine , donc la religion catholique romaine en ce sens là... tous les autres systèmes de valeurs ne se définissent pas uniquement par leur croyance aux aspects les plus irrationnels érigés comme dogme, ils se concentrent en général sur ce qui fait société et politique, à l'humanité...
4 : Calvi cite : " 'si demain il y avait 30 M de musulmans, bien décidés à voiler leur femme et à appliquer la charia, on ne pourrait préserver les règles minimales de la laïcité que par la dictature' cette projection vers l'avenir est inconséquente, la charia n'est pas légale dans notre pays" et Zemmour de répondre naturellement : "c'est déjà le cas" : Game Over... ce qu'il se passe ici est révélateur, d'une manière ou d'une autre le discours de Zemmour est déjà pensé par Calvi, puisqu'il ne peut imaginer une situation avec une forte minorité voir eune majorité de musulmans, et il pense que la charia (qui n'est roen d'autre que l'islam), puisse s'y appliquera ; sinon il devrait soutenir Zemmour, car lui-aussi, a peur d'une situation ou les musulmans ne seraient plus réduits à quelques ghettos sans expression. Je passe carrément sur le fait qu'il ets délirant d'imaginer que les 20 M de musulmans soient à ce moment là d'accord sur ce qu'est la charia et comment elle s'applique et surtout sur le peu de créance qu'ils ont tous dans leur système d'assimilation séculariste qui, même s'il s n'y croient plus, fonctionne à plein turbo...
5 : le débat sur l'application de la loi sur la burqa est tout autant surréaliste, puisqu'au lieu de considérer que peut être c'est une bonne chose de ne pas harceler certaines populations, de toute façon ultra-minoritaires avec une loi votée sur des considérations populistes, Calvi débat avec Zemmour de savoir si vraiment elle n'est pas appliqué, s'il a des preuves, laissant donc penser que ce serait un scandale, Zemmour gagne encore, à plat de couture.
6 : le bouquet final c'est bien sûr l'histoire de la bataille d'Alger en plein St denis (je passe sur l'incitation à peine voilée à l'armée à faire un coup d'Etat) a-"l'Etat major [...est] allé voir les spécialistes de l'armée israélienne [qui ] leur ont conseille de faire la même chose [qu'à Gaza]" ; bon là Calvi s'est totalement rendu ; au lieu de remettre dans son contexte le fait que l'armée français a des plans pour toutes les situations, comme un invasion américaine, chinoise, ou une invasion de la Russie, parce que c'est son boulot d'envisager même l'inenvisageable, il débat pour savoir si le plan existe vraiment ou pas... alors qu'iln'est en rien une preuve que l'Etat ou l'Etat Major ai vraiment l'impression qu'il faille investir certains "quartiers devenus étrangers"... mais Zemmour gagne encore b-la comparaison avec Israel et leur conseils avisé ne soulève même pas une exclamation, et pourtant, c'est là que réside le trait le plus grossier de ce discours, en Israel, il existe 20 à 25% d'arabo-musulmans citoyens israeliens, une majorité d'entre eux votent pour des islamo-conservateurs à tendance frèriste, leur parti est présent au parlement et tout à fait autorisé, de nombreux islamo-conservateurs du quotidien votent pour la droite israélienne sans complexe, les sheykh dans les mosquées incite les fidèles à soutenir la lutte palestinienne; il y a donc une liberté d'expression et de religion, (et bien sur tout le monde s'habille comme il veut et 99% des femmes portent un foulard moderne) ; et SURTOUT, L'ARMEE ISRAELIENNE NE S'AVISERA JAMAIS D'ENTRER EN ACTION A L'INTERIEUR DES FRONTIERES DE 67 OU ELLE N'A AUCUN POUVOIR... la situation de Gaza est une situation d'intervention militaire à l'étranger, ce qui n'a rien à voir avec St Denis ou Molenbeek...
zemmour est un descendant de pied noir. Il n'a jamais été algérien.

Ces pied-noirs qui faisaient "suer le burnous", exploitaient "la Fatma" ont toujours eu une rancune tenace vis-à-vis des Algériens qui ont gagné la guerre d'Algérie. Nous les retrouvons à Marseille, en Corse, en région PACA. Beaucoup, constituent le bataillon d'électeurs du Front-National.

Ainsi, comme une large majorité de pied-noirs, zemmour hait les Algériens. Il déteste les Algériens.

L'Islam, dans ce contexte, n'est en réalité qu'un prétexte.
D'ailleurs, pourquoi, tous ces islamophobes invités dans les plateaux TV, et mis en avant par les médias, n'attaquent jamais les Sénégalais, les Maliens, les Comoriens qui s'habillent souvent de façon traditionnelle ?????!!
Tout simplement, parce que les Sénégalais, les Maliens, les Comoriens ne sont pas arabes et plus précisément ils ne sont pas des Algériens !


Car il est devenu en France difficile de critiquer et d'être raciste contre les Algériens, contre les travailleurs immigrés comme "au bon vieux temps" des années 1970 à 1990. Alors, on utilise "l'Islam"... Ou pour ceux qui sont encore plus hypocrite, on peut être raciste en utilisant "la laïcité" (c'est ce qu'on appelle "le racisme vertueux")..

On aboutit, in fine, à de réelles atteintes aux droits de l'homme ou à de la ségrégation d'où l'affaire du burkini, qui a dégoûtée le monde entier :
- une femme est déshabillée sur une plage
- elle est contrôlée sur un plage par 3 hommes policiers
- ces 3 policiers étaient en bottes et armés de pistolets !
- enfin, l'attitude des voisins de cette pauvre femme était tout autant scandaleuse de part leur indifférence. Car personne ne l'a défendu ou ne s'est offusqué. Tous ces Français laissaient faire.

Voici une liste (non exhaustive) de ce que les médias mettent en avant :racisme :
- Zemmour et son racisme maladif des Musulmans.
- Rossignol et sa comparaison des femmes voilées avec "les nègres".
- Les repas de substitution interdit au profit de repas avec porc imposé aux enfants musulmans.
- Les mères de famille interdites de sortie scolaire car elles ont le tord de porter un voile.
- Les nounous virées de crèches (affaire Babilou).
- Méthode d'abattage dite "halal" qui soit disant ne respecte pas l'animal. Cette affaire a fait "pschiit" surtout après les scandales des abattoirs y compris bio.
- Volonté d'interdire la circoncision sous prétexte que l'enfant doit être conscient de cet "acte barbare" (ben voyons).

J'affirme que la lepénisation des esprits s'est dorénavant généralisée.
Le racisme en France est devenu général et les Français sont en grande partie devenus des racistes.
Ceux qui dirigent les chaines et émissions ne sont pas exemptés de ce racisme général qui gangrène la société française.

Il est intéressant aussi d'analyser le fait colonial dans ce pays.
Car rien n'est fait à ce sujet :
- les "aspects positifs de la colonisation"
- Taubira traitée de "guenon"
- les bananes lancées contre Taubira
- "l'esclavage nécessaire" affirmé en direct par Daniel Bilalian lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
- etc etc


Espérons que le CSA ne soit pas également gangréné par le racisme.
Pour le coup, je ne sais pas exactement quelles sont ses origines mais le nom renvoie à un groupement Berbère : Les Zemmour, essai d'histoire tribale (partie 1), partie 2
S'agissant de ses origines, c'est un "juif d'Algérie" et non un "juif algérien", la nuance est importante.
En effet, il n'a jamais été "algérien" mais "français d'Algérie" avec tout le corollaire de racisme colonial qui s'ensuit.

Par contre les "juifs tunisiens" et les "juifs marocains" étaient clairement Tunisiens et Marocains.
L'Algérie est donc un cas à part.

En outre, il faut savoir que la perte de l'Algérie française est une pilule qui n'est toujours pas passée en France. Nous le constatons en France au sud (Marseille, Cannes, Nice, corse etc).

Rappelez-vous d'ailleurs le bras d'honneur de la vermine française gérard longuet dont voici la source : https://www.youtube.com/watch?v=3_2xuMK40DY.

Enfin, dernier petit détail, zemmour a raté le concours d'entrée de l'ENA. Il était apparemment mauvais pour être sélectionné.
Honnêtement : commencer à faire de la recherche de lignées pour délégitimer quelqu'un, je trouve ça malsain.
Je ne sais pas ce qui vous permet de faire sa généalogie, de savoir si ses ancêtres venaient d'ici ou là, peut-être ont-ils été "français d'Algérie" quand l'Etat colonial a eu l'idée de diviser les algériens avec le décret Crémieux donnant "la citoyenneté française aux « Israélites indigènes » d'Algérie".
On peut certainement soupçonner un ressentiment pied-noir en France, De Gaulle avait un jugement assez dur envers leur comportement en Algérie, craignait même qu'ils n'importent un fascisme et des anciens de l'OAS ne se sont pas retrouvés par hasard au FN mais je ne crois pas qu'il y ait besoin de remonter beaucoup plus loin.

Quant à la perte de l'Algérie française, je crois que seule une minorité s'en soucie, la tendance me semble plutôt au chacun chez soi, des discours du type : que les "arabes" rentrent "chez eux" si ils ne sont pas content, rien à faire de l'Algérie, du Maghreb, de la Syrie, de la Palestine etc. ils peuvent crever, on s'en fout, ils ont eu leur indépendance et c'est pas pour qu'ils viennent mendier leurs allocs' chez nous et nous pourrir la vie avec leur barbarie congénitale.

Les discours actuels, y compris de Zemmour, annoncent de nouvelles invasions barbares menaçant de détruire la civilisation, ils ne parlent pas d'expansion territoriale mais de rejeter à la mer les envahisseurs. C'est aussi le fond de leurs injonctions à "l'assimilation", de la manière dont ils mélangent racaille-arabe-musulman, l'idée de sauvages qui doivent se civiliser avant de prétendre vivre en France.
[quote=Honnêtement : commencer à faire de la recherche de lignées pour délégitimer quelqu'un, je trouve ça malsain.]

Je suis désolé mais il est important de savoir à qui on a affaire.

Gilbert Collard est aussi d'origine pied noir par son oncle qui était un proche de Lyautey. Et également membre de FN.

Tout le monde sait aussi que Robert Ménard est aussi un descendant de pied-noir d'Algérie. Et également membre de FN.
Et c'est dans ce cadre, que ce n'est pas au hasard qu'il a débaptisé des noms de rue au profit de "héros" de l'OAS.

Zemmour c'est aussi pareil. Si, nous ne savons pas cela, nous comprendrons mal leur HAINE des arabes et des musulmans.

C'est par conséquent bien plus profond que ce que vous dites.
Ils ne reconnaissent pas une grande partie de la population comme égale aux Français comme c'était le cas en "Algérie française". On a vu le résultat final : la guerre.

SEMIR
Oui, je suis d'accord sur la prégnance de ressentiments dans certains milieux "pieds-noirs" où non seulement on les aurait chassé de chez eux mais en plus ceux qui l'auraient fait viendraient aujourd'hui envahir leur nouveau "chez eux", mais il n'est pas nécessaire de chercher à "désalgérianiser" des lignées au-delà de ce qu'a fait la politique coloniale.

Il doit aussi y avoir des pieds-noirs qui arrivent à faire la part des choses et ont un rapport positif à l'Algérie. Je n'ai pas creusé la question mais un exemple dans cet article :
"Plus de 60 % des pieds-noirs établis en France veulent obtenir la nationalité algérienne. C’est ce qu’a révélé au Jeune Indépendant Me Jacques Cavanna, président de l’Association de la sauvegarde des cimetières français en Algérie et également un membre actif pour le droit au retour des anciens Français d’Algérie.
(...)
« J’ai toujours demandé des solutions concrètes à nos politiques français, mais notre cause ne les intéresse pas « , a-t-il déploré. Il affirme avoir été reçu plusieurs fois par le Président de la république Abdelaziz Bouteflika, à qui il voue « un profond respect », a-t-il souligné.

Il affirme aussi avoir des « relations d’amitié » avec plusieurs ministres, notamment l’ancien ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia. Selon lui, les autorités algériennes ne rejettent pas cette partie de l’Algérie qui a quitté le pays dans la douleur ; en revanche il déplore la gestion de la partie française qui, depuis l’annonce de l’indépendance de l’Algérie, a toujours abandonné les « rapatriés ».

Ce que regrette Me Cavanna est que des pieds-noirs soient confondus avec les « ultras » qui ont été hostiles à l’Independence de l’Algérie, notamment ceux qui ont les mains tachée de sang.
"

Et dans le genre problèmes hérités de la guerre d'Algérie : je connais un fils de harki qui a dû attendre ses 40 ans pour pouvoir rencontrer la branche de sa famille algérienne, qu'il y ait un apaisement des esprits dans le village d'origine de son père, et ces réconciliations louables sont suffisamment difficiles pour ne pas en rajouter dans l'exacerbation des coupures.
S'agissant de ses origines, c'est un "juif d'Algérie" et non un "juif algérien", la nuance est importante.
En effet, il n'a jamais été "algérien" mais "français d'Algérie" avec tout le corollaire de racisme colonial qui s'ensuit.
Par contre les "juifs tunisiens" et les "juifs marocains" étaient clairement Tunisiens et Marocains.
L'Algérie est donc un cas à part.

L'Algérie algérienne existe depuis 1962. Avant cela, personne n'était "algérien".

Une partie des juifs d'Algérie était originaires d'Espagne, dont ils ont été virés 5 siècles plus tôt par les rois catholiques.

D'autres, auparavant (au 6ème siècle), sont venus aussi d'Espagne, persécutés par les wisigoths.

D'autres encore étaient présents en Algérie depuis l'antiquité, et leurs liens avec les berbères étaient très anciens.

D'après l'historien Ibn Khaldoun (14ème siècle), à la veille de la colonisation musulmane du Maghreb, plusieurs tribus berbères pratiquaient le judaïsme

Avant la colonisation française, les juifs étaient relégués sous le statut de "dhimmis".
Depuis la colonisation française, les juifs sont devenus égaux aux musulmans devant la loi française, ce qui explique qu'ils étaient plutôt pro-français.

"Devenus citoyens français à la suite du décret Crémieux de 1870, les Juifs s'identifient de façon croissante à la métropole et malgré leur retour forcé à la condition d'indigène durant la Seconde Guerre mondiale, ils choisissent massivement d'être rapatriés en France à la veille de l'indépendance de l'Algérie et une minorité choisit Israël. Seule, une « poignée » d'entre eux vit encore en Algérie. Cet exil met quasiment fin à plus de 2 000 ans de présence en terre algérienne." (wiki)
C'est presque tout juste mais il y a quelques fautes (les admettrez-vous ?). D'où ces quelques précisions.

1/
Durant l'Antiquité, le prosélytisme était une pratique dans le judaïsme et c'est de cette façon que des "Berbères" ont été judaïsés. D'ailleurs, il existe aussi des cas de conversion forcée dans la péninsule arabique (l'actuelle Arabie dite "saoudite"). Je vous invite à lire le livre de Shlomo Sand ce sujet.

2/
L'Algérie existe de par ses frontières actuelles depuis le 13ème siècle. Par conséquent, les Algériens (et le peuple algérien) existaient aussi. Mais l'Algérie française, qui était un régime fasciste, excluait 90% de sa population, de la citoyenneté, pour la reléguer en tant que "population indigène".
Pour devenir français, il fallait abjurer sa religion, certains algériens le firent ce qui n’empêchait pas qu'ils soient considérés comme des "beni oui oui".

Nous pouvons donc affirmer que les Algériens n'avaient pas la même existence juridique du fait de leur religion. La République, sous Vichy, a fait la même chose avec les Juifs en leur ôtant la citoyenneté en 1940 (citoyenneté qu'ils avaient eu grâce au décret Crémieux en 1870).

3/
Certains "Juifs d'Algérie" sont devenus des "petits blancs" et ont complètement abandonné leurs traditions pour ne pas faire "trop arabe". Cela n'empêchait pas d'être quand même méprisés par les pieds-noirs catholiques (issus d'ancêtres bagnards, anarchistes que l'Etat a envoyé en Outre-mer tout comme l'Angleterre le faisait pour l'Australie, des Italiens, des espagnols etc).

Pourtant, ce sont les Musulmans qui ont protégés les Juifs en 1940. C'est une vérité historique conté notamment par Michel Abitbol, Professeur à l'Université hébraïque de Jérusalem ("Juifs et Arabes, histoire d'une discorde").
Les muftis d'Alger avaient en effet ordonné de "ne pas prendre les biens de leurs frères juifs" (via des appels du haut des minarets).
En comparaison, l'Algérie française était vichyste et appliquait les lois de Vichy alors qu'il n'y avait pas un Allemand !!!!!
De Gaulle ne l'a jamais oublié.


4/
Le statut de Dhimmi est un statut de protection. D'ailleurs, le terme "dhimmi" signifie protection.
Les Juifs sous le Christianisme étaient largement persécutés. C'est pourquoi, ils ont accueilli positivement ce statut qui leur permettait de devenir même Ministre !
Le statut de dhimmi est certes inférieur à celui du groupe religieux dominant.
Il n'en est pas moins un statut légal de citoyenneté reconnu : les relations étaient régies dans un cadre contractuel, que les croyants musulmans se devaient de respecter et défendre.

Le dhimmi :
- était protégé par tous (musulman ou pas) car citoyen
- pouvait pratiquer sa religion ou son culte sans problème
- pouvait commercer
- avait le droit de propriété foncière, mobilière et immobilière, etc., normaux
- avait son propre clergé,
- avait ses édifices religieux
- avait ses propres tribunaux pour les affaires dans sa communauté
- avait ses propres établissements d'enseignement

Si nous comparons avec le statut des Juifs européens durant des siècles, c'est justement incomparable.
L'Afrique du Nord n'a pas su se réformer à temps et s'est affaiblie. Les colonialistes en ont profité.

La dhimmitude ne peut plus s'appliquer aujourd'hui. Elle est même injuste.


CORDIALEMENT

SEMIR
Durant l'Antiquité, le prosélytisme était une pratique dans le judaïsme et c'est de cette façon que des "Berbères" ont été judaïsés.

Et les berbères judaïsés, et tous les autres qui ne l'étaient pas, ont ensuite été islamisés par la force, puisque l'alternative était se soumettre à l'islam ou bien de mourir.

L'Algérie existe de par ses frontières actuelles depuis le 13ème siècle. Par conséquent, les Algériens (et le peuple algérien) existaient aussi.

N'importe quoi !
Ce ne sont pas les "frontières actuelles" qui définissent l'existence historique d'une nation.
A ce compte-là, les américains pourraient prétendre qu'ils existent depuis la nuit des temps, ce qui est juste ridicule.

Les "algériens" en tant que citoyens d'une "Algérie algérienne" n'existent que depuis 1962.

Certains "Juifs d'Algérie" sont devenus des "petits blancs"

Les juifs, sur le territoire de ce qui s'appelle aujourd'hui l'Algérie, y étaient présents depuis l'antiquité.

Bien avant que les musulmans en provenance d'Arabie ne colonisent ce territoire.

De même que les berbères y étaient présent, bien avant l'arrivée des armées des disciples arabes de Mahomet
qui les ont convertis de force ou bien les ont réduits au statut de "dhimmis".

Le statut de Dhimmi est un statut de protection. D'ailleurs, le terme "dhimmi" signifie protection.

Le genre de protection coloniale qu'aucun Berbère n'a jamais demandé.

Et dans les faits, un statut d'infériorité imposé par le colonialisme musulman.

Exactement pareil (les impôts en plus) que le statut d' "indigène" imposé ensuite par la colonisation française.

Sauf que ce statut de dhimmis frappait les juifs et pas les musulmans.

On comprend pourquoi ils ont vu un grand progrès dans leur situation quand, grâce la colonisation française, il ne se retrouvés brusquement en position d'égalité avec leurs voisins musulmans.

"Indigènes" certes, et en cela inférieurs à la pleine "nationalité française" qu'ils n'obtiendront qu'en 1870, mais désormais plus considérés comme inférieurs aux musulmans.

Car c'était surtout ça, la dhimmitude : inférieurs, et justes bon à payer des "impôts" pour le prix de la "protection".

En terme moderne, payer pour être protégés, toutes les victimes de la mafia vous le diront, cela s'appelle du racket.

Devant le sort que les colons musulmans ont réservé aux juifs d'Afrique de Nord, il ne faut vraiment pas s'étonner si ceux-ci ont largement préféré rejoindre la Métropole, plutôt que de rester en Algérie au moment de l'indépendance de ce pays.

Et il ne faut pas s'étonner si certains d'entre eux cultivent encore une certaine rancune tenace vis-à-vis de l'islam... surtout quand un certain islam salafiste ambitionne à présent de coloniser la France et d'y imposer ses règles.
On va pas se mettre d'accord et d'ailleurs ce n'est pas mon but car autant convaincre une bourrique.


1/
Ah bon, les berbères islamisés de force ?
Quand on ignore l'Histoire, on doit se la boucler car ce sont des berbères qui ont islamisés d'autres berbères, les Arabes étaient très très peu en nombre.
Vous détestez l'Islam et en réalité les Arabes, c'est votre droit de pied-noir (sans doute) mais vous n'enlèverez jamais le fait que ce sont ces mêmes Musulmans du Maghreb qui ont sauvés les Juifs durant la guerre :
- l'attitude du Bey de Tunis et de Bourguiba
- l'attitude de Mohamed V
- l'attitude des Algériens

Comparez avec les Juifs des pays de l'Est et les Juifs européens qui ont été liquidés pour certains à 99%.

2/
Encore un contresens historique grave lorsque vous affirmez que ce sont des Musulmans en provenance d'Arabie qui ont envahi l'Afrique du nord. Ce sont des berbères islamisés qui avaient rejetés le christianisme qui en ont été les principaux réalisateurs.
D'ailleurs, ce sont les berbères islamisés du Maroc qui ont été en Espagne.
Pfff, continuez à accuser les Arabes, les Arabes et encore les Arabes. C'est encore cette obsession nullarde de pauvres Français en réalité racistes. C'est pas de votre faute, vous êtes éduqués de cette manière.
Les Juifs d'Afrique du Nord, ne sont plus que des "petits blancs" (de l'avis des historiens juifs), amputés de 2000 ans d'origine africaine et arabe. mais ça doit faire mal au cul d'un zemmour de se dire qu'il porte malgré lui 2000 ans d'arabité.


3/
Sur la dhimmitude, c'est tellement diot ce que vous dites que je n'ai même plus envie de répondre.
Je vous laisse dans votre haine.
Allez-vous en et fichez-moi la paix.
Je n'ai plus envie de parler avec vous.
Ouste !


4/ Dernière chose sur "l'islam salafiste", demandez à vos présidents minus, vos présidents nabots des US et présidents caniches d'arrêtez de soutenir les terroristes saoudiens, de détruire des pays comme les Yemen et la Libye et revenez plus tard pauvre type HYPOCRITE.
Arrêtez de vendre des armes à des pays pour ensuite leur VOLER LEUR PETROLE.

Partout où on s'aperçoit qu'il y a la merde dans un pays, vous êtes pas loin ! On voit qui ?? On voit les nouveaux colonialistes Français.

il serait temps que dans ce pays les Musulmans ne baissent plus la tête face à des pourritures racistes comme j'en lis sur ce forum.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_Alg%C3%A9rie

"L'une des plus importantes communautés juives d'Afrique du Nord était celle des Juifs d'Algérie. L'histoire de cette communauté remonte à l’Antiquité"

"À partir d’avril 1962, la presque totalité des 150 000 Juifs part en Métropole."

"L'indépendance de l'Algérie est proclamée le 5 juillet 1962, et en octobre, on ne compte plus que 25 000 Juifs en Algérie dont 6000 à Alger.
En 1971, il n'en reste plus qu'un millier."

"En janvier 2010, le dernier Juif vivant en Oranie décède à l'hôpital civil d'Oran."

"L'islamisation de l'Algérie débute au milieu du 7ème siècle et sa conquête par les Omeyades est achevée avant la fin du même siècle."

"Les Omeyades, ou Umayyades, sont une dynastie arabe de califes qui gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils tiennent leur nom de leur ancêtre ?Umayyah ibn ?Abd Šams, grand-oncle du prophète Mahomet.
Ils sont originaires de la tribu de Qurayš, qui domine La Mecque au temps de Mahomet."

"La résistance berbère est tenace.
Une des figures les plus marquantes en est Dihya, dite la Kahina, dont beaucoup avec Ibn Khaldoun disent qu'elle était judaïsante. Pendant cinq ans environ, elle dirige les tribus berbères opposées aux Arabes avant d'être défaite."
Le racisme a deux balles.
La betise intellectuelle
La simplification a outrance.
La haine tenace
Semir vous avez beaucoup de point commun avec Zemmour.

Bon courage aux personnes qui essayent de discuter avec Semir.
Alors ne discute pas avec moi imbécile toi et ta tolérance à 2 balles.
Je pourrais vous répondre que ce qui est excessif est insignifiant.

Mais je perçois la colère. La colère est infiniment respectable, mais la colère est mauvaise conseillère.

Si Zemmour est ce qu'il est, c'est peut-être parce qu'il est descendant de pieds noirs.
Si Zemmour est ce qu'il est, c'est parce qu'il est utile à tous ceux qui ne veulent surtout pas que l'on parle des causes réelles du mal-être de nos compatriotes.

Mais j'en reviens à ce que je baptise excessif.

Votre contribution est une liste de revendications "communautaires". Vous avez raison de les formuler en face d’autres revendications tout aussi "communautaires".
Sauf que la république française n'est pas un ramassis de communautés.
Sauf que chacun ici est libre de croire au dieu qui lui convient, et même à pas de dieu du tout, dès qu'il accepte que cette croyance reste du domaine privé. Domaine privé, c'est le contraire de domaine public.

Il fait bien chaud en ce moment dans pas mal de régions françaises. Je pourrais donc aller faire mes courses à poil dans les supermarchés du coin, au nom de mon appartenance à la communauté de ceux qui se promènent à poil.

J'ai toujours été hostile aux moteurs diesel dans les voitures. Je pourrais au nom de mon appartenance à cette communauté, massacrer à la masse toutes les voitures diesel qui passent à ma portée.

Et je vous vois venir. Vous allez me dire que les communautés que j’évoque n’ont rien à voir avec une communauté religieuse. Certes.
Mais qu’est-ce qu’une communauté religieuse sinon l’ensemble de ceux qui croient en un dieu ?
Pouvez-vous me prouver l’existence d’un dieu, quel qu’il soit ?
Qu’est-ce qui réunit tous ceux qui croient ? La croyance. Quand j’étais moins vieux, au catéchisme, on appelait cela la foi. La foi, ça ne se discute pas.
La foi, ça se discute d’autant moins qu’on peut l’utiliser dans des combats exclusifs et mortifères. La foi, c’est la négation de ce qui fait que les femmes et les hommes sont des femmes et des hommes.
Seuls les êtres humains ont été capables d’inventer des dieux à leur image. Ils ont toujours lâché la proie pour l’ombre.
Je vous répondrais qu'on la connait la République française. Il suffit de se rappeler l'Histoire de la France et le comportement des Français notamment vis-à-vis des Juifs et de leurs enfants que les autorités de la République n'étaient pas obligées de livrer.


La République ne s'est pas embarrassée également de considérer les Algériens musulmans comme des "indigènes" et jamais comme des Français (durant plus d'un siècle) en raison de leur religion et de leur couleur de peau. Et pourtant, l'Algérie c'était 3 départements français non ??

D'ailleurs, la loi de 1905 ne s'appliquait pas aux Algériens que la République appelait "les indigènes".


Cette histoire notamment coloniale doit être regardée en face. Or rien n'est fait dans ce pays pour analyser cette histoire coloniale (qui a quand même couvert 4 siècles de l'histoire de ce pays !!). Au contraire, nous avons même eu des lois scélérates qui ont été votées sur "les aspects positifs de la colonisation".

Savez-vous qu'aujourd'hui, la France n'est pas que "blanche" contrairement à ce que dit Morano et sa "race blanche". Il y a des millions de personnes issues des anciennes colonies ou des Antilles (donc issues de l'esclavage) dont les ancêtres n'étaient pas des "gaulois".

D'ailleurs, l'expression "nos ancêtres les gaulois" est une de ces conneries inventée par la IIIème République (qui soit dit en passant était colonialiste) car la France vient des Francs qui est un peuple allemand !!! Vous le savez ça ?

Jusqu'à aujourd'hui, ces millions de personnes ne sont toujours pas représentées.
J'affirme même que ces millions de personnes ne sont pas considérées comme françaises !


D'ailleurs, la phrase favorite d'une partie des Français aujourd'hui n'est-elle pas "on est chez nous" ?.
Elle signifie bien qu'une autre partie de la population n'est pas chez elle, tout simplement, et qu'elle n'aura jamais vocation à le devenir.

La quasi totalité des pays étrangers se moquent des français et même Jean-Marc Ayrault a affirmé que l'image de la France a été dégradée.

Déshabiller une femme est tout simplement une violence que vous cautionnez par haine soit-disant de la religion.
Chacun a le droit de s'habiller comme il l'entend dès lors que la loi ne l'interdit pas !
La Déclaration universelle des Droits de l'Homme affirme clairement :


"Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites."


Pendant ce temps, les hypocrites français qui gouvernent cachent :

- qu'une femme meurt sous les coups de son mari tous les 2 jours
- qu'une femme est toujours aussi moins bien payée qu'un homme à compétence égale
- que 300 millions de repas aux Restos du Coeur ou au Secours Populaire ont été servis aux pauvres de ce pays
- que 6 millions d'adultes sont en "insécurité alimentaire" car elle n'ont plus la possibilité de se nourrir correctement selon l'INRA
- que 9 millions de pauvres en France vivent avec moins de 900 euros par mois (c'est à peine moins que le SMIC)
- que 31000 enfants en France n'ont plus un toit sur leur tête
- que 2000 morts par an sont des morts dans la rue

La pauvreté est ce qui ronge le pays et non les Musulmans. Ni le soit-disant communautarisme.


Alors continue, après cela, avec tes conneries sur les Musulmans et le communautarisme.
Pense ce que tu veux, je m'en fous.

MOI JE DÉFENDRAIS TOUJOURS LES IMMIGRES ET JE N'AURAIS JAMAIS LE MÊME LANGAGE QUE LES RACISTES.
Je vous répondrais qu'on la connait la République française. Il suffit de se rappeler l'Histoire de la France et le comportement des Français notamment vis-à-vis des Juifs et de leurs enfants que les autorités de la République n'étaient pas obligées de livrer.


Quelle belle leçon d'amalgame ! Mes parents et beaucoup de leurs amis ont chaque jour de l'occupation risqué leur vie pour sauver ces juifs auxquels vous faites allusion. Ils ont eu l'immense tort d'y survivre, ce qui fait que je suis ici ajourd'hui, rien que pour vous emmerder.

Je vous remercie de rappeler l'histoire de la France coloniale en oubliant toutefois de rappeler qu'il y a de nombreux français qui ont risqué leur liberté et leur vie pour s'opposer à cette France coloniale.

Déshabiller une femme est tout simplement une violence que vous cautionnez par haine soit-disant de la religion.
Chacun a le droit de s'habiller comme il l'entend dès lors que la loi ne l'interdit pas !
La Déclaration universelle des Droits de l'Homme affirme clairement :


Puis-je me permettre de vous rappeler ceci ?



J'en viens à m'en vouloir d'avoir fait appel à vos facultés d'analyse.
@ Pierre38330

Primo, je ne me permettrai pas de critiquer vos parents qui ne m'ont rien fait.
Je critiquais la République tellement honorée par les hypocrites au pouvoir (valls, sako et cie).

Il n'y a donc aucun amalgame. Je mets en avant la vérité.
On nous dit la République, la République et encore la République à toutes les sauces !
Mais les 30000 morts par jours de la bataille de la Somme durant la 1ère Guerre Mondiale, ce n'est pas à cause de la religion non ????!!

Secondo
[quote=Je vous remercie de rappeler l'histoire de la France coloniale en oubliant toutefois de rappeler qu'il y a de nombreux français qui ont risqué leur liberté et leur vie pour s'opposer à cette France coloniale.]

====> JE SUIS 100% D'ACCORD AVEC VOUS.

Je rends hommage :
- au Général La Bollardière,
- à Maurice Audin, dont une université porte son nom à Alger et qui est mort sous la torture et son corps disparu
- à Francis Jeanson mais aussi André Mandouze
- à Henri Alleg (qui a écrit "La Question") alors qu'il était torturé par l'armée française
- Germaine Tillion, résistante contre les nazis puis ensuite contre le facisme français en Algérie
- Pierre Vidal-Naquet
- Fernand Iveton
- le Docteur Daniel Timsit
- les avocats Jacques Vergès et Gisèle Halimi qui sauvèrent tant d'Algériens de la guillotine de françois miterrand
- Monseigneur Duval, l’abbé Bérenguer sans oublier l’immense Frantz Fanon qui combattit avec les armes de l’esprit
et tous les autres que j'aurais oublié.

Qu'ils soient du fond du coeur remercié et qu'ils reposent en paix (pour ceux qui ne sont plus là).

Surtout ne regretter pas d'avoir fait appel à vos facultés d'analyse
:-))))))))))))))))))))))))

Cdt.

SEMIR
Je rends hommage :

Hommage à eux... et à leurs espoirs déçus.

Si j'étais cynique, je dirais que ce que les algériens ont fait de leur pays depuis l'indépendance
ne regarde qu'eux.

Un pays dont une grande partie de la jeunesse ne rêve plus que d'une chose : quitter le pays.
Entre les islamistes et les services de sécurité, il ne leur reste plus guère de place pour exister.

Comme je ne suis pas trop cynique, j'espère vraiment qu'ils sauront un jour se débarrasser à la fois de la peste et du choléra.
Ah bon ? Les Algériens rêvent de quitter leur pays ?
Certes, c'est pas totalement faux mais l'Algérie actuelle, et INDEPENDANTE, c'est toujours mieux que de vivre en analphabètes sous le colonialisme français.

On l'a vu la France durant 132 ans en Algérie.
Les Français pied noir ne savaient même pas parler arabe. D'ailleurs, ils détestaient cette langue comme leur "intellectuel" zemmour qui vend ses livres par millions...
Même les noirs africains se plaignent de ces Français qui se comportent en "néo-colonialistes".

Les Chinois, en même pas 10 ans se marient avec des Algériennes et parlent parfaitement l'arabe !!!!

Ah oui c'est vrai, "travail d'arabe", "la fatma" et autres amabilités est tout ce qui reste de l'Algérie française et de leur pied-noirs.
.
Les Français et l'Algérie, c'est fini mais les Français ne l'avalent toujours pas. C'est un fait.

D'ailleurs, il serait vraiment bien de valoriser d'autres langues d'avenir car y en a ras le bol de cette francophonie et de cet esprit colonial.

Cassez-vous avec votre modèle d'hypocrite bande de raciste. 30% pour le FN, ça en dit long sur ce peuple.
Il ne manquerait plus qu'on se casse de notre propre pays, la France, sous la pression de zozos racistes de votre style.

Vous pouvez toujours en rêver, mais ça n'arrivera pas. :-)
Le zozo raciste c'est plutôt toi pauv type qui me considère comme "un envahisseur" n'est ce pas ?
IL EST LA LE PROBLEME DES FRANCAIS, C'EST CELUI D'EXCLURE D'AUTRES FRANCAIS DUCON.
Poil au menton. :-)

En vous laissant envahir par la haine, vous n'envahissez pas grand chose, àmha...
30% pour le FN, ça en dit long sur ce peuple.

30% pour le FN, ça en dit long sur mon peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur ton peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur son peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur ce peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur notre peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur votre peuple.
30% pour le FN, ça en dit long sur leur peuple.
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme... tirée de celle de 1789 qui est en préambule de notre Constitution.
"La république" est un peu trop simple : on en est à la cinquième, certains en veulent une sixième, et si les luttes sociales, anti-racistes etc. se font en France, c'est aussi au nom des principes inscrits dans la Constitution.

Par la laïcité et l'inscription des luttes contre les discriminations, notre Constitution est assez proche de l'esprit de 1789 qui dépassait les particularismes culturels pour faire une nation par "contrat social", pour un projet politique plutôt que sur fondement ethnique (moeurs, coutumes, etc.), mais on ne dépassera pas si facilement la réaction "nationalo-ethnique" du XIXe, celle qui a fait inventer "nos ancêtres les gaulois", qui a racialisé, ethnicisé le politique là où la France avait une certaine originalité avec son "peuple politique", sa nation par adhésion idéologique.
[quote=mais on ne dépassera pas si facilement la réaction "nationalo-ethnique" du XIXe, celle qui a fait inventer "nos ancêtres les gaulois", qui a racialisé, ethnicisé le politique là où la France avait une certaine originalité avec son "peuple politique", sa nation par adhésion idéologique.]

Justement vous ne comprenez pas les historiens du 19e siècle.
Nos ancêtres les Gaulois c'est d'abord un élément de roman national permettant à la République de trouver une source de légitimité antérieure au Christianisme et donc de ne rien devoir à l'Eglise.

Ensuite l’appellation nos ancêtres les Gaulois désignent un espace géographique où l'on englobe toutes les ethnies de l'époque : Celtes, Romains, Galloromains, Ligures de la vallée du Rhône, Ibères des Pyrénées, Phocéens, peuplades germaniques telles que les Alains, les Burgondes, les taïfalles et surtout les Francs. il faut comprendre donc nos ancêtres les Gaulois comme une description géographique et non pas une description ethnique. Les Historiens du 19e siècles ne sont pas stupides au point de croire qu'il ait existé une ethnie gaulloise.
Les mythes des origines se font en fonction des mentalités du temps : si on est en époque chrétienne, les Gaulois seront renvoyés aux fils de Noé (cf le post-scriptum), quand on entre dans l'ère "scientifique", on se met à racialiser et on mesure les crânes, on se met à ethniciser avec la sociologie/anthropologie/ethnologie etc.
Les historiens n'étaient pas naïfs mais l'usage politique de l'histoire, la construction d'un mythe, demande tout le contraire du doute scientifique, de l'hypothèse, de l'explicitation des connaissances et ignorances. Il s'agit d'affirmer une foi, un vérité simple, communicable, normative, histoire officielle qui passe ensuite dans l'éducation, les mentalités publique, l'esprit d'Etat. Il n'y avait pas Wikipedia, c'est d'en haut qu'était censée venir la Vérité, qu'elle soit délivrée par un clergé ecclésiastique ou d'instituteurs.

Les nationalismes du XIXe se sont construit dans une réaction affective et naturaliste vis-à-vis de l'esprit rationaliste des Lumières, la Raison régulatrice et son empire universel qui n'a pas beaucoup plût aux Allemands quand il a pris le visage de Napoléon. Au principe de la Révolution d'une Nation politique, de raison, constitutionnelle, par contrat social, ont été opposés les peuples "naturels", un siècle de passions nationalistes européennes, racialistes ou ethniciste, si on débute à 1848, au "printemps des peuples".

Quand durant la 3e République, au temps de "nos ancêtres les gaulois", Barrès définit son nationalisme par "la terre et les morts", plutôt que par le Droit et le projet républicain, il est bien dans l'esprit du temps, celui qui annonce la guerre 14-18.
Et si certains font de cet esprit de terroir, de natal, un usage tribal anti-chrétien, par exemple dans le national-socialisme et sa mythologie "wagnérienne" ou les tendances "celtisantes", ce n'est pas un passage obligé. De Gaulle et son "peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne" est plutôt du côté Maurras qui combinait un tas d'héritages.

Reste à savoir ce qui en est fait aujourd'hui entre usages positifs, exception culturelle, valorisation de patrimoines culturels régionaux, valeur sociale des héritages partagées, des rencontres interculturelles etc. et politiques d'exclusion racialistes ou ethnicistes, expulsion de la Nation politique, du peuple républicain, de ceux qui n'entrent pas dans l'idée de la nation ethnique.

P.S. mythe des origines et Gaulois sauce chrétienne dans ce bouquin du XVIIe, "Mémoires des Gaules depuis le déluge jusques à l'establissement de la monarchie française , avec l'estat de l'Église et de l'Empire depuis la naissance de Jésus-Christ attendant en suite l'entière histoire de France, par Scipion Dupleix" où on apprend que le Déluge a eu lieu précisément en 1656 après la Création, et page 97, on a enfin le fin mot de l'histoire (transcription en français plus moderne) :

"La famille & postérité de Cham, maudit de son père pour avoir découvert ses hontes & s'être moqué de lui, peupla cette partie de l'Asie qui regarde le Midi et s'étend par l'Afrique. Celle de Sem s'avança vers les régions du Levant, comme la Perse, l'Inde, la Chine et passa en suite vers l'Amérique. Celle de Japhet (à laquelle Noé donna particulièrement sa bénédiction priant Dieu qu'il la dilatât) ayant occupé les contrés occidentales & septentrionales de l'Asie, s'étendit aussi partout en Europe et même en la Gaule.
En raison de quoi Joseph écrit que les anciens Gaulois étaient appelés Gomérites du nom de Gomer ou Comer, fils ainé de Japhet comme il est dit ci-devant & Samothes étant frère de Gomer ou réputé tel comme son compagnon fidèle, s'arrêta dans la même région des Gaules & fut le premier qui la poliça & y régna.
"

Tout lien avec les justifications de l'esclavage au nom de la malédiction sur Cham ne sont pas fortuits, aux Etats-Unis certains y croient encore, par contre je ne suis pas sûr qu'ils pensent que les Chinois et les Amérindiens sont sémites, descendants de Sem.
Mais bon, que Dieu nous dilate, nous sommes particulièrement bénis...
@Trubli

"Nos ancêtres les gaulois", c'est une connerie de la IIIème République qui nous poursuit encore !
C'est comme "nous colonisons pour le progrès et la civilisation".
Pense ce que tu veux, je m'en fous.

J'avais oublié celle-ci.
Mais non vous ne vous en foutez pas du tout, que je pense !
C'est précisemment ce qui vous empêche de dormir.
@ Pierre38330

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez.
Je n'empêche pas moi, les autres d'avoir un avis.
Je respecte la liberté d'expression par contre d'autres qui sont au pouvoir en ce moment...

Je dors donc très bien et je ne pense pas à vous.
ce droit implique la liberté de changer de religion

DUDH : 1
Charia : 0

Cour européenne des droits de l'homme, arrêt du 31 juillet 2001 :

« À l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques. La Cour relève que, lues conjointement, les déclarations en question qui contiennent des références explicites à l’instauration de la charia sont difficilement compatibles avec les principes fondamentaux de la démocratie, tels qu’ils résultent de la Convention, comprise comme un tout. Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’Homme, et de soutenir un régime fondé sur la charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique, et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses. »

D'ailleurs, la loi de 1905 ne s'appliquait pas aux Algériens que la République appelait "les indigènes".

D'ailleurs, en 2016, la loi de 1905 ne s'applique toujours pas en Alsace-Moselle, ni en d'autres endroits du territoire de la République.
La charia selon quel groupe ? Vous avez une référence sur ce jugement ? De qui ça parlait ?

On peut faire un peu ce qu'on veut du Coran en ces matières.

"Nulle contrainte en religion. La bonne voie est désormais distincte de l’erreur. Celui qui rejette les fausses divinités et croit en Dieu a saisi l’anse la plus solide, qui ne se brisera jamais. Dieu entend tout, et Il est Omniscient." (Coran 2:256)

"Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Contraindrais-tu les gens à devenir croyants, (ô Mohammed)?
" (Coran 10:99)
Comme vous avez su trouver un lien capillotracté entre mon pseudo et Eric Zemmour, je ne doute pas un instant que vous saurez trouver tout ce qui concerne ce jugement. :-)

Pour le reste, je ne suis pas juriste à la Cour des droits de l'Homme, et comme je le mentionne dans mon message de 21:50 en réponse à Klaudia, je suis assez partisan de me contrefiche de ce qu'il y a d'écrit dans les textes sacrés.
ah?
ce n’est donc pas vous qui citiez le coran pour la parler de la pudeur des lascars de Toulon?
Non, en effet vous avez raison, je n'ai pas cité le coran à cette occasion.

(allez vérifier, cela va vous occuper un moment)
Laisse tomber Jeanbat, c'est un cas désespéré.
Normal Tigi, l'Alsace Moselle et plus présisément l'Alsace et la Lorraine n'étaient pas française mais allemande !!!!!!!

Par contre l'Algérie était française !!!!!

Mais bon le racisme français était tellement naturel dans ce territoire.
Par contre l'Algérie était française !!!!!

Faudrait savoir, camarade, vous prétendez que l'Algérie est algérienne depuis la nuit des temps !

La loi de 1905 n'a pas été appliquée à l'époque en Algérie exactement pour la même raison qu'elle ne l'est pas toujours pas à Mayotte aujourd'hui : par pure lâcheté, pour ne pas troubler la sensibilité les cadors musulmans du coin et donc pour préserver la paix sociale.
Ah ah ah ah !
Hypocriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !

[quote=La loi de 1905 n'a pas été appliquée à l'époque en Algérie exactement pour la même raison qu'elle ne l'est pas toujours pas à Mayotte aujourd'hui : par pure lâcheté, pour ne pas troubler la sensibilité les cadors musulmans du coin et donc pour préserver la paix sociale.]Po

C'es bizarre pourtant les Français pied-noir pouvaient appeler leur chien "Mohamed" et dans cette belle "Algérie française" il existait des panneaux "interdit aux chiens et aux Arabes" notamment dans les plages.

Ah ben, les franchouillards ne se mélangeaient pas.
Ils étaient transportés via des "chaises à porteurs" et gare à vous si vous l'ouvriez !!

Même les cimetières étaient labourés c'est dire le respect. Pourritures que ces gens-là.
semir dit "Je vous répondrais qu'on la connait la République française. Il suffit de se rappeler l'Histoire de la France et le comportement des Français notamment vis-à-vis des Juifs et de leurs enfants que les autorités de la République n'étaient pas obligées de livrer. "

Visiblement, vous ne vous en souvenez pas très bien: La République française a été abolie le 10/07/1940; ce sont les autorités de l'Etat français (proclamé le 11/07/1940) qui ont livrés des Juifs et leurs enfants au Reich allemand.
La France (et certains français), sur ce sujet, sont coupables, mais la République française n'a rien à voir avec ça (puisqu'elle n'existe plus). Il faudra attendre le Gouvernement provisoire de la République française (en 1944) pour que l'on puisse de nouveau parler de république française...
Vous oubliez la déclaration de Jacques Chirac en 1995 qui reconnaît la responsabilité de l'Etat français.

"Ces heures noires souillent à jamais notre histoire et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français."

Vous oubliez la déclaration de Jacques Chirac en 1995 qui reconnaît la responsabilité de l'Etat français.



"Ces heures noires souillent à jamais notre histoire et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français."


Oui, il parle de l'Etat Français, pas de la République Française. Il parle de Français, il parle d'une responsabilité de la France, pas de la République.
La reconnaissance de Chirac de la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs était attendue; elle a aussi été critiquée parce que si Chirac est le chef de l'Etat il ne l'est que parce qu'il est président de la République Française.
Symboliquement, en faisant ça, il trace un lien entre l'Etat Français de Vichy et la République Française (qui avait été abolie). ça se discute; je n'ai pas d'avis tranché sur la question (il y a un lien qui est la France de toute façon...)

Cela dit vous mélangez un peu tout. Il est tout de même dommage de s'indigner sur le racisme des Français et de faire vous-même des arbres généalogiques, de reprendre des déclarations de président, pour prouver de toute force un racisme par essence français.

Il n'y a nul besoin de renvoyer Zemmour à ses origines pour le critiquer, il suffit d'écouter ses discours. Si vous voulez vraiment savoir "d'où il parle", il suffit de le placer dans une ligne politique, dans les journaux où il exerce. C'est largement suffisant, sans aller l'accuser de par ses origines d'une trahison atavique/historique. Car, avec le même milieu familial,la même histoire, il aurait très bien pu choisir une autre approche du monde, non ?
A moins que vous ne pensiez que c'était écrit...
Mouais... si l'idée est de dissocier le régime républicain de la possibilité de crime contre l'humanité, c'est oublier un peu vite la 3e République : ambiance coloniale avec "droit des races supérieures" et antisémitisme importé aussi dans les colonies.

Le décret Crémieux est mal passé auprès des antisémites français : 1898, l’embrasement antijuif en Algérie vient des colons fans de Drumont qui l'élisent député d'Alger.

A noter aussi, monsieur Adolphe Léon Willette, illustrateur de son état, "candidat antisémite". Ce charmant monsieur, si français voire gaulois avec ses dessins de femmes légères, reçut la légion d'honneur, et l'honneur d'être apprécié d'Apollinaire : "l'on devrait donner le prix nobel de la paix à cet artiste qui a fait presque autant de dessins contre la guerre que contre l'hypocrisie de ceux qui détestent la beauté".

Etrange époque, étrange république...
Etrange réponse de votre part Faab; je vous ai connu plus attentif à ce que vous lisiez (même si vous n'êtes pas à l'abri du contresens).
Il a du vous échapper que je répondais à Sémir sur un point bien précis les lien entre la République Française et la déportation des Juifs.
Sémir, dans une même phrase, parlait des crimes de la République en parlant de la déportation. Je précisais que la République, à ce moment précis, n'existait plus. Donc, on ne peut lui faire porter ce crime là.
Il m'a répondu que Chirac lui-même avait reconnu la culpabilité de la République, j'ai repondu que non, il avait reconnu la culpabilité de certains Français et de l'Etat Français.

Vous en profitez pour papoter sur les crimes de la III° République, or ce n'était pas le sujet que j'avais abordé avec Sémir (et sur lequel il m'a répondu). Mais ce n'est pas grave.
Vous aimez bien faire glisser les sujets .Par exemple, on parle d'un texte que l'on trouve barrésien, vous glissez sur les commentaires que l'on trouve sous une vidéo où l'on voit l'autrice de ce texte en disant "les commentaires sont racistes !" Du coup, comme vous écrivez comme un dieu (sans ironie), on se retrouve à devoir expliquer si oui ou non on se sent quelque chose de commun avec les dits commentateurs racistes (et hop, on ne discute plus du texte en question et du premier sujet).
Vous avez évoqué lors de quelques posts que vous étiez très impliqué en politique; je dois dire que je trouve déjà très bon. Vous avez un don (talent ?) pour faire dévier les sujets.
Votre habilité en ce domaine me gâche un peu le plaisir de débattre avec vous (et m'a fait parfois douter de votre honnêté intellectuelle-dont vous sembliez pourtant vouloir faire preuve).

Ce qui n'est pas grave, ce n'est qu'asi (et un asinaute ne doit rien à un autre). Mais un poil agaçant et décevant.
Il suffit de se rappeler l'Histoire de la France et le comportement des Français notamment vis-à-vis des Juifs et de leurs enfants que les autorités de la République n'étaient pas obligées de livrer
Pythias
vous avez raison sur le contre-sens République Française-deportation mais Faab a raison sur le fait que ce dont parle Semir, c'est le rapport entre racisme et république.
Pour paraphraser ce que vient de dire Jeanbat : quand vous dites "il parle d'une responsabilité de la France, pas de la République", on pourrait penser que "République" aurait quelque chose à voir avec le fait d'être criminel ou pas, d'où mon "mouais..." pour qu'on n'aille pas croire que le régime politique change fondamentalement quelque chose dans ces questions de racisme, d'antisémitisme et massacres divers.

Le régime de Vichy a délibérément remplacé "république française" dans les actes officiels par "état français", mais l'inexactitude historique de Sémir ne me semble pas changer grand chose à la question, Pétain aurait très bien pu garder le terme "République".

Pour rappel : la République de Salò, République sociale italienne, dernier retranchement fasciste de Mussolini.
"Le régime de Vichy a délibérément remplacé "république française" dans les actes officiels par "état français", mais l'inexactitude historique de Sémir ne me semble pas changer grand chose à la question, Pétain aurait très bien pu garder le terme "République".
Pour rappel : la République de Salò, République sociale italienne, dernier retranchement fasciste de Mussolini.


Sauf qu'il ne l'a pas fait et qu'il y a une raison politique à ça; peut-être faut-il aller chercher du côté français (et non italien en l'occurence, puisque c'est le sujet) et se pencher sur "la divine surprise" de Maurras, sur le surnom charmant que les ligues avaient données à la République "la Gueuse" (A mort la Gueuse !, Boulanger, Calmann-Levy), la théorisation de la Révolution Nationale (s'il y a révolution c'est qu'on rompt avec les principes politiques antérieurs).

Si vraiment vous voulez prendre comme exemples les pays totalitaires de droite pour prétendre que la République Française et l'Etat Français participent de la même conception politique (et que l'uchronie d'un Etat français se nommant République serait tout à fait probable), il faut peut-être relire les critiques des intellectuels nazis et fascistes sur la République Française.
Oui, on a un historique et une culture politique qui fait qu'en France on oppose "républicain" à "fasciste", c'est ce qui donne le style "front républicain" contre le Front National mais le front républicain a le menton bien carré, ces temps-ci.
L'état d'urgence a été revoté en juillet, prolongé jusqu'à janvier, Valls soutient les arrêtés municipaux anti-burkini avant que le Conseil d'Etat ne les désavoue, et il faudra demander un jour à Finkielkraut à quoi il pense quand il demande si du Maurras sans antisémitisme est possible.
Qu'il y ait des Zemmour dans ce contexte n'est pas si étonnant et si l'idéal républicain qu'on nous vend se veut très 3e République, il va falloir aussi se rappeler ce qu'elle était.
Valls soutient les arrêtés municipaux anti-burkini

Comme 64 % des français, si on en croit ce sondage.
C'est bien ce que je dis, le front républicain a le menton bien carré ces temps-ci. D'ailleurs, à en croire aussi un sondage, plus d'un Français sur deux trouverait légitime le recours à la torture, essayons d'en rire en les écoutant.
Et selon un sondage récent, 62% des français seraient contre l'abrogation de la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux personnes de même sexe.

Toujours "menton carré" ?

Le problème avec le peuple, c'est qu'il est souvent majoritairement favorable à des choses qui vous plaisent, et souvent majoritairement favorable à des choses qui ne vous plaisent pas.

C'est pénible.
Je ne sais pas dans quelle mesure il faut prendre en compte les sondages, la politique de la réaction émotionnelle n'est pas trop mon truc, mais quitte à aller au fond des choses, je n'ai pour ma part guère de doute que le peuple puisse même devenir tout à fait fasciste.

C'est bien une prétention du fascisme que d'être populaire, suffit juste que le peuple soit clair si il veut abolir la Constitution qui débute par "Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme" qui dit en article premier "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances.", si Liberté, Egalité, Fraternité n'a plus de sens pour eux, qu'ils sont définitivement (re)convertis aux principes de guerre de tous contre tous, ceux qu'on nous (re)vend sous forme économique depuis des décennies après le bon vieux temps des guerres impériales, nationales ou idéologiques. C'est que c'est contagieux ces maladies-là, suffit de dire à un gars sur un tas d'or qu'on va lui piquer une pièce pour qu'il s'énerve.

Peut-être que le peuple préfèrera dire on s'en fout des droits de l'homme, on s'en fout des Lumières et de 1789, la République ça sert à rien, faut juste un chef, et pis on n'aime pas les arabes et les pédés, faudrait les foutre dehors après un petit coup de gégène et leur couper les couilles comme dit un bon Français près d'chez nous dans la vidéo.

Au moins, on saura que Sémir n'a pas tort ou plutôt que c'est encore pire que ce qu'il pense, que les Français sont finalement des barbares déguisés en civilisés.

P.S. : il y a quelques temps, face à un livre déplaisant présentant la France comme le berceau du fascisme, socialisme national ou national socialisme, des historiens ont tenu à rassurer tout le monde. Fascisme français ?, même pas vrai.
Faab:
[...]
P.S. : il y a quelques temps, face à un livre déplaisant présentant la France comme le berceau du fascisme, socialisme national ou national socialisme, des historiens ont tenu à rassurer tout le monde. Fascisme français ?, même pas vrai.

Ce livre est une réponse aux excellents bouquins de Sternhell (historien israélien) "Ni droite ni gauche, l'idéologie fasciste en France", "les anti-lumières, du XVIII° à la guerre froide". Sa thèse est celle-ci: face aux Lumières et aux idées de la Révolution Française, il se met en place en France tout un mouvement intellectuel qui théorise ce qui par la suite deviendra la fascisme. Pour lui, c'est un mouvement cohérent, ces intellectuels (parfois éloignés dans l'Histoire) se lisent les uns les autres, on peut marquer une ligne entre De Maîstre, Barrès, Mauras, le colonel de la Rocque (liste non exhaustive). Rémond considère qu'il existe trois droites (orléaniste, légitimiste et bonapartiste). Pour Sternhell, il y en à une quatrième, profondément contre-révolutionnaire, irrationnelle, fasciste (et d'un fascisme plus "parfait" encore que l'italien)
Ce qui lui a été reproché (c'est une querelle d'historiens, pas une défense chauvine de la France-cocorico-éternelle; ce ne sont pas des asinautes qui répondent à d'autres), c'est de ne prendre en compte que l'histoire des idées politiques et non les faits historiques, de faire le choix des écrits, des pensées, des idées et non des actes posés des personnages étudiés.

Pour ma part, j'ai trouvé la thèse de Sternhell passionnante (même si ce que lui reproche Winock n'est pas sans pertinence).
Mais faire une parenté entre des bouquins de thèses d'histoire politique et les messages de Sémir, lier la vanne que Trubli vous a faîte au fascisme (petite remarque: vous dîtes être totalement indifférent à l'opinion, aux sondages et aux réactions émotionnelles, or vous êtes le premier à citer la moindre remarque raciste trouvée sur internet, c'est vous qui avez le premier noté le sondage sur la torture pour en tirer quelque chose de pertinent sur la société française) est très réducteur (et pas vraiment à la hauteur des historiens évoqués ni de leur querelle).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:21 le 15/09/2016 par Faab.
Juste pour sortir de l'aspect un peu essentialiste de l'objet de votre débat ("le peuple/le peuple français est-il fasciste ?), il y a peu être aussi tout de même le contexte d'un moment historique particulièrement compliqué.

J'ai lu récemment deux articles qui m'ont paru pas mal, venant notamment d'Américains en plein désarroi (parce que Donald Trump est le truc le plus proche du fascisme qui leur soit arrivé, en terme de puissance politique).

D'abord, il y a cet article, "la semaine où la démocratie est morte" ( http://www.slate.fr/story/122365/mort-democratie ) - je crois que Daniel en a parlé ici ? - qui signale que l'enchaînement Brexit, coup d'Etat en Turquie et autres investitures de Trump marquent un écrasement de la démocratie libérale entre des élites qui ne sont plus démocratiques et des gens qui se font élire mais ne sont plus libéraux (à comprendre dans le sens de "pour les droits des gens"). C'est plutôt bien vu, et les causes sont multiples.

L'autre, c'est un article de Vox ( http://www.vox.com/2016/3/1/11127424/trump-authoritarianism ) qui analyse l'ascension de Trump à la lumière de recherches menées sur les tendances autoritaristes des gens, c'est à dire la façon dont une grande partie de personne a priori normale peuvent, en situation de stress (de gros changements sociétaux et de régression sociale), se tourner vers des postures ou des gens autoritaires qui vont les rassurer. ça ne vaut pas que pour les Etats-Unis...
Juste pour sortir de l'aspect un peu essentialiste de l'objet de votre débat ("le peuple/le peuple français est-il fasciste ?)

Un débat qui se passe surtout dans la tête de notre ami Faab, à grands renforts de "peut-être" et de "et si".

Et où l'interview "d'un bon Français près d'chez nous" sélectionnée par un humoriste lui semble bien plus recevable qu'un sondage d'où il ressort qu'une bonne majorité des français est aujourd'hui favorable au mariage pour tous...
Comme je disais, je ne sais pas ce que valent les sondages mais les mentalités sont des conditions de possibilités de l'application de politiques.
La plupart des gens doivent s'en moquer du mariage pour tous, ils ne sont pas concernés, comme ils pourraient regarder ailleurs si on fait des Guantanamo à la française, de l'internement préventif comme le demandent des politiques.

Là, le fait est qu'on tend un micro dans la rue, et que sur 11 personnes, on tombe sur 4 acceptant la torture, dont un, parle de couper les couilles et un autre d'épluchage d'humain.
Même si Meurice a ciblé ses clients en cherchant le style vieux baroudeur ancien de la guerre d'Algérie, c'est pas mal comme score.

Les Zemmour et autres peuvent se lâcher, l'état d'urgence peut être prolongé ad vitam aeternam, ça ne devrait pas trop bouger dans l'opinion et si ça continue, il risque d'y avoir comme un malaise aux élections de 2017.
Les "Les Républicains" ont fait ce qu'il fallait pour écarter Morano, reste à voir si quelqu'un va reprendre le flambeau de la race blanche et tutti quanti.

Quand on veut de l'ordre et de la sécurité, un discours de protection, y compris sociale, que le monde entier semble une menace, il y a de quoi prendre dans le fascisme. Reste à savoir si on a aussi le souci de l'autre, des minorités et des étrangers, des valeurs à défaut d'empathie, permettant de ne pas négliger les à côtés.
Là, le fait est qu'on tend un micro dans la rue, et que sur 11 personnes, on tombe sur 4 acceptant la torture, dont un, parle de couper les couilles et un autre d'épluchage d'humain. Même si Meurice a ciblé ses clients en cherchant le style vieux baroudeur ancien de la guerre d'Algérie, c'est pas mal comme score.

Vous ne savez pas ce que valent les sondages, mais en tout cas, vos statistiques sur 11 personnes imaginaires me font bien rire.

:-)
Et vous en pensez quoi des internements préventifs et de la torture ? On peut s'autoriser quoi pour arrêter des terroristes ?
Vous faites dans le micro-trottoir à présent ? :-)
Puisque vous me tendez le micro, je vous dirais que la torture... n'est guère efficace.
Guantanamo l'a assez démontré me semble-t-il.

L'internement préventif a déjà été pratiqué en Irlande du Nord (opération Démétrius), mais s'est avéré au final assez contre-productif.
Aux USA, pratiqués largement à l'encontre des japonais ou des citoyens américains d'origine japonaise, les internements préventifs ont eu un impact zéro sur le déroulement et l'issue de la guerre.
Cela dit, les contextes stratégiques étaient différents, il serait difficile de transposer à la situation actuelle.

"On peut s'autoriser quoi pour arrêter des terroristes ?"

Je dirais tout ce qui est efficace pour atteindre cet objectif, en tenant compte des possibles effets pervers.
Reste à savoir ce qui est le plus efficace en la matière, avec le moins d'effets pervers.
Il est difficile de faire des expérimentations, ce qui laisse la question ouverte.
S'il y avait des recettes miracles, ça se saurait.
Puisque vous me tendez le micro, je vous dirais que la torture... n'est guère efficace

pas de problèmes d’ordres morale ou éthiques? juste une question d'efficacité en somme.
J'ai dit : tout ce qui est efficace pour atteindre cet objectif, en tenant compte des possibles effets pervers.

La prise en compte des possibles effets pervers fait complètement partie de ma définition de l'efficacité.

Les "problèmes d'ordres morale ou éthiques" dont vous parlez constituent des effets pervers possibles dont il faut tenir compte pour être pleinement efficace.

On peut aussi y inclure les problèmes de légalité.

Si une action quelconque suscite l'indignation morale de la population, elle n'est pas pleinement efficace même si elle atteint ses objectifs immédiats (ce qui n'est même pas le cas de la torture) et elle peut même s'avérer au final contre-productive, comme le fut l'opération Démétrius.
j'ai bien compris.

pour vous une action politique est efficace si elle atteint ses objectifs immédiats sans susciter l'indignation de la population.

pour vous prononcer sur cette action, vous ne convoquez ni votre morale, ni votre éthique.

vous avez raison, pourquoi s'encombrer..
Il y a à peu près autant de morales et d'éthiques que d'individus, alors je ne vois pas en quoi les miennes devraient être spécialement "convoquées".

Il suffit en effet, vous l'avez bien compris, de tenir compte de ces "problèmes d'ordres morale ou éthiques" comme étant des effets pervers à minimiser.

Entre 2 actions aussi efficaces l'une que l'autre du point de vue de l'objectif à atteindre, si la première est susceptible de générer des "problèmes d'ordres morale ou éthiques" tandis que ce n'est pas le cas de la seconde, alors il convient de privilégier la seconde.
En fait, si je ne sais pas exactement ce que traduisent les sondages et les micro-trottoirs, c'est normalement le cas pour tout le monde.
Peut-être n'y a-t-il là que des gens qui se lâchent sur le moment, en profitent pour exprimer leur humeur et qui réagiraient autrement si ça devenait plus sérieux, plus officiel.

Quelle est votre impression sur l'état d'esprit général ? Quel niveau d'autoritarisme, de violence répressive, seraient prêt à laisser faire les Français, et quelles propositions officielles allant dans ce sens seraient-ils prêts à soutenir pour les élections de l'an prochain ?
Faab:
Oui, on a un historique et une culture politique qui fait qu'en France on oppose "républicain" à "fasciste", c'est ce qui donne le style "front républicain" contre le Front National mais le front républicain a le menton bien carré, ces temps-ci.L'état d'urgence a été revoté en juillet, prolongé jusqu'à janvier, Valls soutient les arrêtés municipaux anti-burkini avant que le Conseil d'Etat ne les désavoue[...],

je suis d'accord.

Faab:
[...]et il faudra demander un jour à Finkielkraut à quoi il pense quand il demande si du Maurras sans antisémitisme est possible."

J'ai l'impression qu'il est passé d'une réflexion sur la République, justement, à un glissement sur l'identité nationale, et qu'il cherche à lier les deux (ce qui, à mon sens, est une subversion pernicieuse de la réflexion républicaine). Mais c'est à creuser, effectivement.

Faab:
"Qu'il y ait des Zemmour dans ce contexte n'est pas si étonnant et si l'idéal républicain qu'on nous vend se veut très 3e République, il va falloir aussi se rappeler ce qu'elle était."

La vision politique de Zemmour ne me paraît pas à avoir beaucoup de lien avec la III° République (même dans sa version la plus conservatrice). Il fantasme (et il n'est pas le seul) sur un pouvoir exécutif qui instaurerait un souverainisme très fort et dans tous les domaines (politique, économique, culturel..). ça s'inspire davantage de l'actuelle Russie que de la III° (même si ça fait plus "français" de se rattacher à celle-ci qu'à Poutine. Surtout pour un nationaliste radical comme Zemmour).
De même,mettre Valls et Zemmour sur la même ligne politique et les associer tous deux au souvenir mythifié de la République triomphante me semble erroné. C'est participer au boulgi-bouga actuel et n'aide ni à la compréhension de la société contemporaine ni même à votre désir de critique rationnelle de la III° république (et à la résurgence symbolique de celle-ci dans le discours politique).
Que Valls, accusé (à mon sens avec raison) par son propre camps politique ne pas être de gauche, ne cesse de se référer à Clémenceau me fait un peu penser à ce que dit Rémond de la droite: "Toutes les droites ont commencé par être des gauches, puis, un peu d'elles-mêmes et beaucoup parce que l'émergence de plus à gauche qu'elles les repoussaient vers le centre, elles ont glissées vers le centre du dispositif avant d'être aspirées à droite,puis happées vers le gouffre où elles s'engloutissent."
Sa tentative de se rattacher à un républicanisme glorieux (et mythifié) ressemble, hélas, à se parer d'oripeaux de gauche qui lui vont mal (et fait un peu l'effet inverse de celui escompté).

Comme vous, j'aimerai que l'on réfléchisse à ce qui plaît dans son évocation positive (et sa mythologie), qu'on en fasse une réelle critique (un truc un peu moins binaire que "Beurk ! C'était horrible !". Mais j'aimerai tout autant comprendre ce qui travaillent ceux qui la voue aux gémonies et qui répondent à sa légende dorée par sa légende noire (et avec aussi peu de distance critique). C'est tout aussi intéressant.
[quote= Olivier Jouault, « Adolphe Willette (1857-1926), humoriste montmartrois et coutançais », in Le Didac’Doc n° 31, Service éducatif des archives départementales de la Manche, septembre 2012, p. 6.]

Laurent Bihl affirme que Willette est « le seul antisémite qui ait arrêté (à quelques dessins près, et fort médiocres) de faire des charges antisémites après l’affaire Dreyfus, tant la violence de l’Affaire l’avait épouvanté. Il va se concentrer sur les protestants, les bourgeois, mais surtout les Anglais et les Allemands. »13

--

13. Laurent BIHL. « « Sans pardon » (1914) » Adolphe Willette ou la propagande par l'outrance », Sociétés & Représentations, 2001/2 n° 12.
le comportement des Français notamment vis-à-vis des Juifs et de leurs enfants que les autorités de la République n'étaient pas obligées de livrer.

Les autorités en question ne se réclamaient pas de la République (qu'eux et leurs pareils appelaient « la gueuse » mais de l’État français.

Ce qui n'enlève rien à l'ignominie de leur antisémitisme. Mais il faut cesser d'attaquer la République, attaque aussi à la mode que contre la laïcité et l'athéisme. La France serait resté une royauté le job eût été le même (l'invasion de l'Algérie eut lieu sous Louis-Philippe, roi des Français)
Voté !

Sauf pour les voitures diesel : je ne fais jamais de ville, je roule beaucoup. Mais le jours où les "essence" auront les mêmes perfs - faible conso, couple - je repasse à l'essence.

OK je > > >
zemmour est un descendant de pied noir. Il n'a jamais été algérien.


Il n'a en effet jamais été algérien, mais toujours français, puisqu'il est né en France de parents français.

Quant à "descendant de pied noir", qu'est-ce que vous en savez ?

Les juifs [s]sont[/s] étaient présent dans cette région qui est devenue l'Algérie depuis l'antiquité.
D'autres y sont venus au 6ème siècle, avant même l'arrivée des musulmans depuis l'Orient.
Et d'autres encore au 15ème siècle.

Donc vous ne savez strictement rien du cas particulier de la famille Zemmour (patronyme berbère)
Vous savez très bien que les juifs sont devenus des pieds-noirs dès l'instauration du Décret Crémieux qui leur octroyait la nationalité française.
Les juifs d'Algérie étaient aussi dans leur majorité pour l'Algérie française.
C'était leur droit.

[large]Quant à Zemmour je lui crache à la gueule et sur sa famille ce sale raciste.[/large]
Vous savez très bien que les juifs sont devenus des pieds-noirs dès l'instauration du Décret Crémieux qui leur octroyait la nationalité française.

Arrêtez donc un peu avec votre révisionnisme.

Vous savez très bien que les juifs étaient présents depuis l'antiquité dans ce qui s'appelle aujourd'hui l'Algérie.

Bien avant que les musulmans en provenance d'Arabie ne viennent coloniser et arabiser ces territoires.

Donc si vous qualifiez de "pieds-noirs" ceux qui ont colonisé cette région, les premiers "pieds-noirs" sont les adeptes de Mahomet qui sont venus y importer leur religion et le régime politique associé.
Arrêtez avec le copier - coller petit zemmour !
Allez yalla, dégage.
Ouste, à la niche.

Malgré 2 500 000 soldats du contingent, l'Algérie a gagné son indépendance.
Je soutiendrai toujours l'Algérie face aux racistes.

Occupe-toi d'Auschwitz, symbole du massacre des Juifs PAR DES EUROPEENS donc de tes Français que tu adores.
Les barbares et les sales te ressemblent plus qu'ils ne me ressemblent.
Si Zemmour avait été interdit d'antenne on n'aurait fait qu'occulter l'existence d'une pensée raciste et xénophobe et de ses relais politiques; cacher n'est pas une solution.
Ses excès même, son absence de finesse, ses raccourcis, ses mensonges ne persuadent que les convaincus.... "non ragionar di loro ma guarda e passa.." hausser les épaules et passer serait la plus grande marque de mépris c'est tout ce qu'il mérite.
Je suis plus inquiet des heures d'antenne offertes par RTL aux astrologues, beaucoup plus nuisibles à l'intégrité spirituelle de la jeunesse.
C à vous, n'est-ce pas l'émission dans laquelle sévit Patrick Cohen ? N'est-ce pas dans cette émission qu'il avait reproché à Taddéi d'inviter des "cerveaux malades" ?
700 gugusses se sont tapé du Zemmour à la télé pour pouvoir s'en plaindre au CSA? Faut vraiment être barge!
Je vais faire dans le témoignage personnel qui n’est jamais représentatif, je sais :

Ces derniers jours, et depuis plusieurs années, quand je discute avec des proches ou des collègues
de travail, c’est invariablement la même chose : larmes aux yeux.
Tout le monde craque, se sent « comme une serpillière », la pression exercée par le management est de plus en plus dure et implacable.
Je ne vais pas faire la liste des symptômes.

Rien que jeudi et vendredi, deux collègues avec les larmes aux yeux. Plus moi.
Hier, ma voisine, larmes aux yeux.

On se soutient et se donne des conseils (dérisoires).
On cherche des solutions.

Mon quotidien, c’est ça : comment résister et tenir le coup face au rouleau compresseur de la finance qui exige toujours plus.

Ceux que je connais qui en bavent le plus, c’est à cause d’accident du travail. Séquelles graves, incapacité de travail, handicap.

Je pense que mon vécu n’est pas déconnecté du réel.

Et Zemmour, France 5, les politiciens, mettent au centre des débats la question musulmane.
De la drauche (soyez discrets, les Musulmans !) à l’extrême-droite (déportons les Musulmans ! façon Zemmour et le F.N.), même obsession.

Ils sont à dix mille lieues des Français.

Quand je croise une personne d’apparence musulmane (je ne suis pas équipée naturellement de détecteur de Musulmans), ça se passe bien.
Comme entre tous Français, on est généralement polis, civilisés, on se parle gentiment et on se tient la porte.

Si nous n’étions plus en crise, avec des millions de chômeurs et de pauvres et des écarts de richesses mirobolants, nous n’aurions plus besoin de boucs émissaires.
Que fait la police, les juges, y'a des lois anti raciste en France, on news applique pas , celle qui humilie les femmes elles a fond . Ras le bol du racisme/machisme ambiant.
Comment une personne déversant autant de propos haineux peut-elle continuer à être invitée à la télévision ?
Ceux qui détestent les Juifs se font conscieusement blacklister (à raison à mon avis même si ce n'est pas le débat), mais pour ceux qui détestent les Musulmans c'est différent...
Une petite analyse sous cet angle svp asi ?
Tout sur Zemmour, et rien sur tous ceux qui ont participé à en faire une star (et qui continuent)?
On a d'autres exemples de mecs pas très bien dans leur tête qui ont prôné la haine, qui auraient pu, tout simplement, se retrouver en service de psychiatrie (et, qui sait, y être guéris de leurs délires), mais qui ont, grâce au soutien des marchands de canons, des politiques de leur pays voire des pays voisins, et finalement de tout un peuple, ont fini par avoir les moyens de leur folie.
Le vrai problème, c'est qu'en face de lui, pas un théologien du Coran, érudit de l'Islam ou autre expert éclairé du sujet. Du coup, que de vaines tentatives outrées comme relaté dans l'article, mais personne pour vraiment l'exposer comme la fraude raciste et xénophobe qu'il est.

Déprimant.
il ne lui est pas interdit de détester cette religion.

Détester une religion (non, toutes) je veux bien.

Détester par principe tous ceux qui la pratiquent comme le fait Eric Quasimodo, non.
Au fait, la Constitution n'a jamais interdit la haine. Rien ne vous oblige à aimer votre voisin.
Il est regrettable que Zemmour n'aime pas les Français musulmans, néanmoins tant que son propos reste dans le cadre de la loi, il ne lui est pas interdit de détester cette religion.

Si en France, la tradition depuis plus d'un siècle est de sortir la religion de la sphère publique c'est parce qu'il est impossible d'en discuter de manière raisonnable, c'est à dire d'en discuter en faisant intervenir la Raison. Il découle de ce principe la mise en place de la neutralité de l'Etat (loi de 1905) et dans l'espace public l'évolution des moeurs vers la discrétion concernant le fait religieux.

Le problème de l'idéologie de la tolérance et de la différence, c'est qu'on a laissé certains membres d'une communauté réintroduire la religion dans l'espace public avec toutes les passions que cela peut engendrer. Le communautarisme se nourrit du rejet autant qu'il le combat. Donc ce type d'intervention de Zemmour est du pain béni pour les pseudos collectifs à la con contre l'Islamophobie. Un concept fourre-tout destiné à créer un délit de blasphème, et à interdire tout débat par le terrorisme intellectuel exercé sur la société.
Par exemple donner un prénom qui n’est pas un prénom français à ses enfants

Alors qu'il commence par changer le sien, d'origine scandinave, et porté, qui plus est, par quelques beaux envahisseurs venus tout saloper sur nos côtes normandes et bretonnes.

Et changer de nom : Zemmour, ça vient d'Algérie. Je lui propose : Dupont-Lajoie.

(Son clash avec Domenach est gratiné, il l'accuse d'être le complice des futurs talibans)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.