42
Commentaires

49.3 : les anticipations autoréalisatrices

Commentaires préférés des abonnés

Elle a raison Léa ! faut passer à autre chose ! il y a encore des tonnes de "réformes" à faire avant la fin du quinquennat pour "moderniser" la start up nation !


pour les plus urgentes :


- le travail des enfants ( s'ils mangent, pourquoi ne gagneraient(...)

Les chiens de garde sont implacables

Calvi affirme que c'est certain

Apathie dit que c'est inéluctable

Salamé pense que c'est inexorable

Durand estime que c'est fatal


On peut penser que leur connerie est indubitable....

(...)

Un grand classique : "On s'autorise à penser dans les milieux autorisés...". Et il faut donc aussi terminer par "quand un-e journaliste n'en sait pas plus que ça, il/elle devrait être autorisé à fermer sa gueule". La différence avec l'époque de Coluc(...)

Derniers commentaires

" Vous savez, les mecs, on vous l'avait bien dit " ( Apathie )

 

" Nous sommes des experts, nous les journalistes, on savait " ( Salami  ou Salamé )


" On vous avait prévenus , tas de nazes "( G. Durand )


" Mon niveau de connaissance en science politique est exceptionnel : je l'avais prévu "  (C. Barbier )


Normalement, on devrait y avoir droit. ( Ke sais-je )



Nous quittons simplement l'ère des démocraties libérales. La séparation et l'équilibre des pouvoirs sont has-been. L'heure est aux frissons radicaux, aux belles violences, aux gros blocs sans scories et aux autocraties glamour. Johnson anéantit le droit de l'homme, Macron le parlementarisme, Trump l'autonomie du pouvoir juridique. Le chewing-gum social s''est étiré jusqu'au déchirement, et le multipartisme s'est disloqué. La foule est prête pour cela. Solidaire par cloisonnements. #nouspaseux


Il est rare que je me sente "réfugié" sur l'iceberg helvétique, dont je cherche si souvent à m'échapper pour de bon. Mais son consensualisme stérile a quelque chose d'apaisant, surtout mâtiné de démocratie directe. Par contre, consensus traditionnellement suiviste, je l'imagine bien s'aligner assez vite sur les modèles qui s'imposent à l'extérieur. 


Tant de valeurs politiques à réapprendre. Et pour cela, réapprendre le pourquoi. Et le pourquoi, ça se vit. Cycliquement. Génération après génération. Découvreurs d'eau tiède après découvreurs d'eau tiède. Ebouillantement après ébouillantement. J'aurais aimé vivre à l'époque où la sinusoïdale montait. Et mourir sans voir l'autre versant. 

Voilà, on y est. Ils l’ont fait. Un samedi après midi, ils savent même pas avoir la classe. 

Le/ la prochain-e que je croise qui me parle en termes positifs de Macron et LaREM, ça se pourrait que je lui colle une tarte. 

C’est pas dans mes habitudes mais parfois les situations nous obligent à évoluer. 

Léa Salamé formée par Elkabbach voir sur Mediapart la préparation d'une interview avec Hortefeux elle etait a belle école.

c'est que, c'est usant ce débat, elles/ils fatiguent, les pauvres... 

Léa S. fan d'Edouard Filou, Macreux et Casse ta mère: pas vraiment une surprise, non?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C est bien pire a mon avis.

Sans crier au complot, il y a bien souvent collusion a ce niveau .

Des petites ententes qu on va appeler cordiale...

''Tu parles 49.3 et on vous offre une belle interview, vous avez des eu notre chère Carlos ...''


Et bingo , aujourd'hui le premier ministre a quasiment dis que le 49.3 était dans les.tuayx sinon on voterai la réforme pas avant 202..mon dieu 


Ne serais ce pas des journalistes militants ??

....

Oui, argent, fétiche universel. Mais avec le Covid-19 qui  se faufile  au cœur des alvéoles pulmonaires  il faut se dire qu'on n'a jamais vu un coffre-fort, aussi énorme soit-il,  suivre un corbillard. Ça peut peut être remettre les choses dans une certaine perspective...

Et si on détendait un peu l'atmosphère :


la députée LREM Cendra Motin a visiblement eu la langue qui a fourché en vantant vigoureusement la réforme auprès des confrères et consoeurs. 

Aujourd’hui, qui accepterait, s’il connaissait le régime universel, de revenir en arrière? Eh bien nous, nous vous proposons un grand bond en arrière, plutôt que de regarder sans arrêt dans le rétroviseur comme vous le faites”, a-t-elle lancé sous les applaudissements de ses camarades. 

Et au fait, merci à Daniel de nous rappeler ce que ses confrères ne font pas : certains députés refusant d'être les godillots de Macron manifestent leur désapprobation du 49-3... Maintenant, reste à voir ce que ça va donner à l'Assemblée... avec les autres croupions !

Ben oui quoi... hop hop hop, a dû dire le conseiller d'Edouard (Philippe) aux éditorialistes patentés. Mon passé à la radio et à la téloche m'a permis de voir (et d'entendre) mes patrons (éditorialistes à leurs heures matinales), s'informer directement auprès des directeurs de cabinets du ministère concerné... Des commentateurs de cabinet, pourrait-on dire en raccourcissant ;) ... Quant à l'invité de Léa... ma parole, depuis qqs semaines, c'est au moins la 5e fois que je l'entendais sur France Inerte... Et bien sûr, il s'empresse de taper sur les autres (tous les autres) syndicats français qui continuent la lutte, eux ! CFDT ! Ma parole, il a une chambre à la maison de la radio ...

Des prophéties auto-réalisatrices, ou des désirs secrets....

Notre route est de droite, mais la pente est extrêmement forte

Et puis si une petite epidemie de Covid-19 nous arrive dans les pattes, ca va poser des problemes avec toutes ces manifs.

Donc il devient urgent d'en finir avant de devoir reculer sous peine d'etre accuse de profiter des circonstances exceptionelles pour faire taire les opposants.

Une autre chose est étrange, sur les plateaux et les ondes, pas une, pas un seul ou seule animatrice ou animateur, pas une ou un seul ou seule journaliste, et encore moins les invités, qu’ils ou qu’elles soient spécialistes ou artistes, ne s’avancent sur le sujet des retraites en ce qui les concerne ; tout ce passe comme si elles ou ils n’étaient pas concernés par la réforme. C’est étrange, n’est-il pas ?   

49.3°C, c'est la mort du débat démocratique dans la hâte.


Une saignée en masse inefficace ; essayez donc, Czar Macron y Macron, les sangsues sur le dos du bon peuple.


Les chiens de garde sont implacables

Calvi affirme que c'est certain

Apathie dit que c'est inéluctable

Salamé pense que c'est inexorable

Durand estime que c'est fatal


On peut penser que leur connerie est indubitable....

Un grand classique : "On s'autorise à penser dans les milieux autorisés...". Et il faut donc aussi terminer par "quand un-e journaliste n'en sait pas plus que ça, il/elle devrait être autorisé à fermer sa gueule". La différence avec l'époque de Coluche c'est que maintenant les journalistes eux/elles-mêmes se prennent pour "les milieux autorisés". Ils/elles se sentent totalement intégré-e-s à ces milieux ; ils/elles ne se considèrent plus comme des observateurs et des rapporteurs mais comme des acteurs à part entière. Ce qui pose un énorme problème déontologique voire carrément démocratique car lorsque différentes catégories sociales atteignent ce niveau d'imbrication-là pour contrôler la société en accaparant toute sles formes de pouvoir il n'y a plus démocratie mais oligarchie et plus précisément, puisque l'argent est l'aune de toutes choses, ploutocratie.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour et merci pour la chronique. 


"Autoréalisteur/rice" me semble devoir figurer dans le top 5 voire le top 3 des concepts indispensables pour parler des médias, il faudrait faire un dossier :)


Une question : sans contester que le 49.3 soit constitutionnel, est-ce qu'il n'y a pas un effet d'accumulation entre son utilisation et le fait que le texte soit "à trous" (29 ordonnances pour le compléter qui vont échapper au parlement, si je comprends bien !) ? Je veux dire : si le Conseil constitutionnel est saisi, ne peut-il pas trouver l'ensemble trop dérogatoire aux standards démocratiques ? Un texte à 29 trous adopté sans vote, ça commence à faire beaucoup, non ? 

Le mec, il a une majorité absolue à l'assemblée, et il va (peut-être : oui ? ou quand ?) décider tout seul quand même.


Et si on essayait la démocratie ?

Elle a raison Léa ! faut passer à autre chose ! il y a encore des tonnes de "réformes" à faire avant la fin du quinquennat pour "moderniser" la start up nation !


pour les plus urgentes :


- le travail des enfants ( s'ils mangent, pourquoi ne gagneraient-ils pas leur pitance ? )

- le démantèlement des congés payés ( être payé alors qu'on ne travaille même pas, c'est un  véritable scandale )

 

liste non exhaustive....


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.