107
Commentaires

11 Septembre : 28 pages qui pourraient coûter 750 milliards de dollars aux Etats-Unis

C'est l'histoire de 28 pages, classifiées en 2003 par George W.Bush, et qui pourraient finalement coûter 750 milliards de dollars aux Etats-Unis. 28 pages qui sont remontées à la surface médiatique américaine après la diffusion, le 10 avril, par la chaîne américaine CBS d'un documentaire dans lequel l'ancien sénateur Bob Graham faisait des déclarations très embarassantes pour Riyad. 28 pages qui, selon le site de réinformation Reopen911 ou le blogueur Oliver Berruyer, n'ont pas suffisamment intéressé les médias français (qui se sont pourtant bien penchés sur la question).

Derniers commentaires

On ne m'ôtera pas de l'idée qu'on nous cache quelque chose.
Réjouissons-nous, le droit l'a emporté sur la guerre, une petite victoire en tout cas : la pilote ukrainienne Savtchenko vient d'être libérée, échangée contre deux militaires russes (il en reste des centaines en Ukraine, qui ont été fait prisonniers sur le sol ukrainien), Poutine donnant enfin son accord à cet échange proposé par Porochenko depuis des mois.
https://www.letemps.ch/monde/2016/05/25/pilote-nadia-savchenko-se-dit-prete-se-sacrifier-ukraine

Pourtant aucun des grands médias en France ne semble avoir relayé l'information : faut-il y voir un tropisme pro-Kremlin de la diplomatie française actuelle et de la corporation journalistique hexagonale ? (question provocatrice évidemment)
Quoi ? Les temps changent !
Il y a 6 ans, un article relatif au 11 septembre aurait provoqué des empaillages sans fin sur les forums.

Là, c'est plutôt confidentiel.
On n'oublie pas "Not in Our Name" avait mis en cause l'Arabie Saoudite dès après les attentats.
Et le fait que les fortunes saoudiennes financent des mouvements islamistes tels que Al Qaïda n'est un secret pour personne.
Et de toutes façons, le "soft power" de l'Arabie Saoudite se fait à travers ses mosquées islamistes partout dans le monde musulman où se recrutent les activistes jihadistes.
L'Arabie Saoudite produit le pétrole le plus facile à extraire et à transporter au monde, et elle a des réserves énormes. Imaginez quel poids peut avoir ce pays dans le monde, et spécialement auprès des USA, si gourmand en énergie.
D'autre part, un président américain qui quitte ses fonctions peut faire des conférences en Arabie Saoudite pour la modique somme d'un million de dollars. Imaginez comme Bush était intéressé à ce qu'on ne mette pas en cause ce beau pays de sable et d'huile.
D'autre part, imaginez que l'AS vende 750 milliards de dollars de bons du trésor américains. Comme l'économie américaine le sentirait passe. Déjà que les banques centrales mondiales les ont bien liquidés en début d'année !!!!
Que de chantages divers.

Rien de nouveau sous le soleil.
Robin Andraca nous qualifie de site de réinformation, c'est une façon de nous associer à l'extrême droite. C'est la technique habituelle de ceux qui essaient de nous discréditer. Il nous avait aussi associé à Alain Soral alors que Daniel Schneidermann avait dénoncé ce type d'amalgame : http://wiki.reopen911.info/index.php/Robin_Andraca

Jusqu'à cette année, les médias français avaient très peu parlé de ces 28 pages, Robin Andraca faisait remarquer l'année dernière qu'elles n'intéressaient pas beaucoup les médias français. D'ailleurs Elise Lucet disait récemment qu'elle n'était "pas au courant" et qu'elle était "pour qu'on revienne sur le 11-Septembre".
vive les complots- boomerangs !
"Vous voulez dire des officiels, des gens riches, des fondations en Arabie saoudite ?"
-troll complotiste on- Diantre! Est-ce à dire que les attentats en France ont été financés par de riches français ?!!! Les émigrés fiscaux, c'est eux! Comme les nobles émigrés en 1790! -off- ;-D
C'était pas l'Irak derrière le 11/9? Ben Laden c'était pas le frère à Saddam Hussein? On m'aurait menti ?
Bonjour,

Vous avez écrit "selon le site de réinformation Reopen911". Je me suis questionné franchement sur la pertinence du mot réinformation et de l'utilisation qui en est faite.

En le cherchant sur le moteur de recherche Google j'ai obtenu les sites suivants :

- reseauinternational.net - Sur lequel on trouve instantanément des informations complètement fausses dès la page d'accueil
- vahineblog.over-blog.com - Faisant référence à de nombreux sites d’extrême droite tendance Facho
- bvoltaire.fr - A-t'on encore besoin de le présenter ?
- novopress.info - Faites y un tour si vous voulez voir le visage moderne du racisme
- christianophobie.fr - Je ne l'ai pas consulté mais le titre seul vaut déjà le détour
- egaliteetreconciliation.fr - De même, a-t'on besoin de le présenter ?

Finalement le seul site "presque normal" qui arrive dans ces résultats de recherche est acrimed.info avec un article intitulé :
« Réinformation » et désinformation : l’extrême droite des médias en ligne.

Cet article explique notamment que « Certains de ces sites, organes de propagande des courants d’extrême droite les plus radicaux, sont pourtant construits de telle façon et ont acquis une telle audience qu’ils peuvent apparaître comme de véritables médias prétendant informer, ou plutôt, pour reprendre leur propre vocabulaire, « ?réinformer? »…


Je vais donc prendre un peu de temps pour étudier Reopen911 avant d'accorder le moindre crédit aux informations que l'on y trouve. En attendant, je pense que vous pourriez au minimum mettre le mot réinformation entre guillemets dans vos articles.

Cordialement,
Jordan
Merci pour cette enquête.
Sur le sujet des guerres US postérieures au 09/11, lire Dirty Wars, une enquête de Jeremy Scahill
Merci pour cette enquête, qui confirme des intuitions qu'avait déjà quasiment démontrées Michael Moore en 2004 dans son documentaire (palme d'or à Cannes) Fahrenheit 9/11.

Les complotistes ont tort de s'emballer, car l'information au final ne fait que confirmer les rapports étroits entre les Bush et les familles régnantes en Arabie saoudite, ce qui ne suffit pas à dire que 0911 est un coup monté, ou l'enquête a été truquée. En tout cas les attaques d'O. Berruyer sur les médias français sont d'un niveau d'argumentation bien faible. Il a oublié lui aussi l'accueil du film de Moore en 2004.

Par contre on ne comprend pas sinon pour des raisons de realpolitik le veto d'Obama à la loi. Décidément il nous a bien déçus celui-là.
Le problème, c'est que Berruyer ne s'est pas contenté d'une "attaque" : avec la communauté de son site, ce sont des dizaines de documents, de traductions, de vidéos qu'ils ont recherchées, compilé, montées, et mis à disposition des jours durant, le tout constituant un dossier touffu, complet sur le sujet... et Berruyer ne cesse, sur tout un tas de sujets, de dire la même chose depuis des années : sur de pareils événements, si des "bénévoles" peuvent faire ce boulot de mise à disposition d'infos au public, pourquoi des rédactions fortes de dizaines de professionnels du journalismes ne sont-elles pas foutues d'en produire ne serait-ce que 10% ?

Malgré l'article de Robin, si tendre pour ses confrères, désolé, mais Berruyer a raison : la presse nous a assez seriné que cet attentat de 2001 était "l'acte d'ouverture du monde au XXIe siècle" ! Un acte fondateur qui allait donner le la de toute la politique internationale pour des dizaines d'années... Oui ou non avons-nous lu ça partout depuis 15 ans ? A ce compte-là faudrait savoir : soit on suit le dossier, soit on le survole dès que c'est un peu "touchy". Les rédactions françaises auraient dû s’atteler à raconter par le menu cette histoire dès le départ. Elles l'ont fait très peu,très mal, assez incomplètement et assez tard (sans doute dépassées par les organes d'info du net et poussées à l'urgence)... et l'ironie grinçante, la "réduction" du boulot du site "les crises" sur ce sujet à ce que Robin rapporte dans son propre article... tout ça est réellement limite en matière d'honnêteté journalistique, désolé.

Remontez les dossiers du blog "Les crises" sur le mois écoulé, vous verrez que ce travail, que l'on peut qualifier comme l'on veut (peu importe), n'est pas réductible au mépris de Robin... d'autant moins que Berruyer entre dans le détail de l'unique article du Monde (et il y a des choses à en dire... que Robin n'aborde pas !) et ne se contente pas de faire de la comptabilité d'articles passés à la moulinette de Google. Emission Sixty Minutes diffusée le 10 avril... premier article français sur ses implications... le 19 avril ! Et encore, un article très en périphérie du sujet, qui n'est au final qu'un copier-collé de l'AFP ! C'est CA que Berruyer incrimine surtout.

J'en finis là.

http://www.les-crises.fr/tag/28-pages/

Les complotistes ont tort de s'emballer, car l'information au final ne fait que confirmer les rapports étroits entre les Bush et les familles régnantes en Arabie saoudite, ce qui ne suffit pas à dire que 0911 est un coup monté, ou l'enquête a été truquée. En tout cas les attaques d'O. Berruyer sur les médias français sont d'un niveau d'argumentation bien faible. Il a oublié lui aussi l'accueil du film de Moore en 2004.


C'est un rapport qui dit que l'Arabie Saoudite, ou au moins des membres de la famille royale, soit de son gouvernement, a financé les attentats. Par rapport à des "liens étroits", il y a une différence pénale: entre perpetuité et la peine de mort selon les états. Autre surcrerie, l'un des noms cités est celui du Prince Bandar, ami personnel de la famille Bush qui a diné en tête à tête avec le président des USA le soir du 13 septembre 2001. Le même prince Bandar qui est décrit dans sa fiche wikipedia comme étant "un appui important des extrémistes sunnites" en Syrie. C'est à dire d'Al Nosrah, soit Al Qaeda Syrie (ce n'est pas une métaphore, c'est bien la définition de cette entité par elle même). On a donc un homme qui a soutenu Al Qaeda en 2012 qui est accusé de l'avoir en fait soutenu en 2001 tout en ayant un accès de premier plan au POTUS. Et on a une accusation de deux administrations successives, républicaines puis démocrates, qui ont tenté de le cacher. Rappellons derrière les enjeux : intervention en Afghanistan et en Irak, main libre aux Saoudiens pendant quinze ans qui ont rajouté les syriens aux victimes collatérales des menteurs criminel. Et au passage, les attentats ici même, si ce dossier était sorti en temps et en heure, auraient ils eu lieu ? Notre réponse eut elles été la même ? Avec des si on met Paris en bouteille, mais notez bien que c'est ce que vous faites pour commencer en disant qu'implicitement si on n'avait pas caché ce dossier, ça n'aurait rien changé. Ca semble peu vraisemblable et en tous cas très incertain.

Personnellement, je ne suis pas sur de trouver dans la dernière décennie une information plus importante pur le public français ou mondial. Nous vivons depuis quinze ans dans un monde dont toute la perception est conditionnée par ces attentats. Changer notre lecture non seulement sur qui les a commis, mais sur le comportement réel des gouvernements qui sont les nôtres, c'est change notre vision du monde, et donc le monde lui même (là je ne parle pas du journal encore qu'il aurait certainement à changer lui même après une telle vague).
Oui, des membres de la famille royale ont financé des terroristes. Vous connaissez la taille de la famille royale saoudienne ? on est dans un type de régime très particulier. Oui, les Bush étaient gênés aux entournures. On peut appeler ça déni ou couverture ou mensonge, il est certain qu'ils ont cherché à ne pas éclabousser les Saoudiens.

Tout cela Moore l'a déjà montré en 2004, on en a déjà parlé, le sénateur a juste apporté un degré de prise de conscience supplémentaire mais il ne s'agit pas là d'un tremblement de terre dans notre connaissance de cet attentat qui reste, par ses conséquences (la guerre criminelle de Bush et cie en Irak, cf. Moore encore une fois) un acte fondateur du XXIe siècle.
"Tout cela Moore l'a déjà montré en 2004,"

Moore n'a rien montré du tout je crois...

De mémoire, il a parlé du départ précipité des Saoudiens, s'est étonné qu'il n'y ait pas eu d'enquête, mais n'a jamais dit clairement que certains d'entre eux étaient de façon probable liés aux attentats. Mais ma mémoire me joue peut-être des tours.

En tous cas, plusieurs sénateurs US qui s'appuient sur des documents du FBI, c'est d'un tout autre niveau...

(sans oublier que Ben Laden est bien sûr au centre de l'affaire...)

ma mémoire me joue peut-être des tours.


Jouer des tours à propos du 11 septembre, c'est sûrement un complot.
La famille royale saoudienne semblait se sentir visée : Saudi royal family lambasts Michael Moore for twisting the truth in his 9/11 film, 01/08/2004
Moore cite Bandar chez Bush et la famille Ben Laden évacuée par avion en plein stand down order. Effectivement c'était beaucoup, et merci à Moore, mais l'anomalie est que ça n'ait donné lieu à aucune suite ni journalistique, ni politique. Un peu gros quand le coupable indiqué est membre de la famille royale saoudienne déjà, que les terroristes accusés sont pour l'essentiels saoudiens, de recevoir l'ami de famille qui est l'homme lige de cette même famille royale à l'oval office. Il faut à chaque fois qu'il y ait des gens comme vous pour affirmer qu'on sait bien que c'est l'hypothèse la moins grave possible au regard des faits connus qui a eu court, alors même qu'ils n'en savent rien du tout, pour que jamais on ne se lance à chercher d'abord ce qui s'est passé avant d'affirmer ce qui s'est passé.

De fait, vous affirmez que la famille Bush était génée aux entournures que ses amis aient trompé là dedans, et donc pris un risque personnel énorme en les couvrant. Je vous fait remarquer que vu l'ampleur du risque (cacher à une amérique folle de rage les vrais coupables en abusant du pouvoir qu'elle vous a conférée) il serait raisonnable à tout le moins de savoir si la seule histoire à cacher était celle là. Surtout quand (mais c'est résolument un angle mort pour vous dans cette discussion) il s'agit du prince Bandar, soit l'instigateur de l'insurrection d'Al Qaeda en Syrie. Vous partez du principe que par une parenthèse enchantée obligatoire on ne doit pas se demander une seconde s'il ne fit pas naguère aux USA ce qu'on sait qu'il fit par la suite, c'est à dire trahir un pays allié en provoquant sur son sol des attaques d'islamistes, le tout non par irresponsabilité contrite de retour de Vegas comme certains mais en service totalement commandé par le dirigeant de la première puissance pétrolière mondiale (et troisième budget millitaire mondial, le saviez vous ?)

A nouveau vous esquivez complètement cette différence entre trace de collusions et accusation de crime de masse. Curieux.
Bandar a été à la tête des services de renseignement saoudiens en effet, et donc a contribué au soutien à Al Qaeda en Syrie c'est évident, mais la Syrie n'était pas un pays allié de l'Arabie saoudite à ma connaissance, c'est l'allié du grand rival iranien, et on se situe dans un tout autre cadre géographique (régional) et temporel (printemps arabes de 2011).

La thèse d'une complicité des Bush dans ce crime de masse qu'est le 11/09 repose donc sur une extrapolation bien hasardeuse. Pour répondre à la question du risque pris par les Bush : ce que montre Moore (à voir et à revoir), c'est comment la machine de propagande du clan Bush et de ses relais se met en branle au sein même de la démocratie US pour incriminer Saddam. C'est un magnifique exemple de fabrique de l'opinion comme dit Chomsky, puisque Bush est même réélu en 2004, malgré l'effet maousse du film de Moore aux Etats-Unis et pas seulement en Europe. On est d'accord (j'espère) que la guerre en Irak est un acte criminel et dont on paye encore le prix. Il s'agit alors à la fois de faire oublier les liens passés avec les vrais terroristes + de régler son sort à Saddam (question existentielle pour George Bush Jr fils de son papa) et de montrer au pays qu'on est un grand président capable (les faucons républicains fournissent l'idéologie en kit qui convient pour ça : le bien contre le mal et l'extension de la démocratie par l'occupation militaire).

Pour le moment je ne vois aucune analyse réellement fondée, journalistiquement ou scientifiquement parlant, qui permette d'aller plus loin dans les responsabilités des Bush, de la CIA, etc.
[quote=Kawouede]la Syrie n'était pas un pays allié de l'Arabie saoudite à ma connaissance
http://www.courrierinternational.com/article/2009/10/09/le-degel-syro-saoudien-est-de-bon-augure
Les relations étaient en plein rapprochement. Les relations personnelles des familles dirigeantes était particulièrement cordiales.

[quote=Kawouede]La thèse d'une complicité des Bush dans ce crime de masse qu'est le 11/09 repose donc sur une extrapolation bien hasardeuse.
A nouveau votre argumentation n'a qu'un seul but, que les questions ne soient pas posées et que les enquêtes n'aient pas lieu. Il ne s'agit pas de partir d'une hypothèse effectivement hasardeuse, simplement de dérouler l'enquête demandée par les faits découverts. Fait, l'administration Bush a couvert l'Arabie Saoudite. Conséquence, il faut savoir pourquoi. Mais on ne le fait pas. Conséquence, il faut savoir pourquoi en commençant par là. Je cite la peur de ce qu'on pourrait trouver et quelque part, le fait que vous argumentiez contre toute idée d'investigation illustre cette peur aussi. Vous ne savez pas la vérité de Bush et moi non plus. La différence observable est que vous souhaitez ne pas la connaitre, tandis que je souhaite l'inverse. Dans toute enquête, on a des pistes avant d'avoir des preuves. On ne peut pas citer l'absence de preuve comme motif de ne pas enquêter sur les pistes. Dans le cas de Bush, on a un faisceau d'indice (ce dossier caché, les liens connus avec Bandar, le stand down order qui laisse passer la famille Saoudienne, le fait d'attaquer l'afghanistan puis l'Irak (ennemi des saoudiens) alors que la nationalité des terroristes est saoudienne, etc.) qui appelle clairement à un besoin de plus d'information.
Ce qui aurait été surprenant, c'est que les Bush ne cherchent pas à protéger les dirigeants d'Arabie Saoudite vu leurs relations et le fait que la région a déjà été explicitement désignée comme protectorat étatsunien il y a bien longtemps :
Discours sur l'état de la nation, Jimmy Carter, 1980 :
"Let our position be absolutely clear: An attempt by any outside force to gain control of the Persian Gulf region will be regarded as an assault on the vital interests of the United States of America, and such an assault will be repelled by any means necessary, including military force."

Peut-être est-on plus hypocrite qu'au temps de la guerre froide, que le diable soviétique n'est plus là pour servir d'ennemi "évident", peut-être qu'il y a, depuis, une retour à une naïveté faisant que des gens se demandent "mais pourquoi ?" parce qu'ils croient que l'esprit de guerre n'est plus d'actualité, qu'ils ne savent plus comment justifier la prédation.
En fait, est-on sûr que beaucoup de gens veulent vraiment savoir à quoi sont prêts leurs gouvernements pour satisfaire ce qui est aussi leurs appétits ? Ne préfèrent-ils pas ne pas savoir, laisser les autres se salir les mains et râler quand il y a des queues aux stations essence parce qu'au fond, ça interrogerait leur propre responsabilité ?
"les" gens, je ne sais pas, "des gens", certainement. Globalement on peut s'attendre à ce que les sciences sociales jouent à plein: tant que l'opinion du groupe/de l'autorité est sur une version ou c'est tout la faut à OBL, ça tiendra, mais a-t-on réellement été à ce niveau, en tous cas sur les huit dernières années ? Tous les sondages ont indiqué une croyance de la majorité de l'opinion en, à minima, des omissions significatives.

La presse saoudienne renvoie déjà des bruits d'accusations des USA ("en fait c'est eux qui ont organisé"). Le jour où ça atteindra les médias ici ça aura surement l'effet que faisait Kadhafi en disant que le faire tomber poserait un grave problème d'immigration à l'europe, que les rebelles étaient en fait des djihadistes, et que ceux ci se droguaient au combat. Ridicule à chaud. A froid ? C'est... compliqué. Hum.
mais enfin l'enquête a eu lieu, le rapport paraît crédible sur bien des points, la majorité en fait, en tout cas wikipedia n'a pas de critique massive de ses conclusions alors qu'on y trouve souvent des controverses sur les sujets qui fâchent : https://en.wikipedia.org/wiki/9/11_Commission_Report
mais enfin l'enquête a eu lieu, le rapport paraît crédible sur bien des points,

C'est pas mon cas vous l'aurez deviné.

D'où vient cette confiance dans la crédibilité de l'enquête? De la lecture de l'article que nous commentons?

Ce "Mais enfin!" est amusant. Du genre qu'est ce qu'ils veulent encore fouiner? L'enquête eu lieu. Et elle a été bien menée.

La déclassification obtenue par le sénateur Bob Graham est une toute petite avancée de la part de ce sénateur qui ne semble pas accorder la même crédibilité que vous à l'enquête. Lui était membre de la commission.

Je me répète mais je suis assez effaré par cette peur qui s'emparent des esprits les plus fins (si kawouede vous êtes fins sur certains sujets) quand il s'agit d'évoquer l'énorme arnaque que fût la commission d'enquête.

Je ne ferai que citer Graham dans l'article d'asi.

Le 11 septembre n'a pu se produire sans l'existence d'une infrastructure de soutien préexistante aux Etats-Unis". En 2012, dans une tribune publiée par le Huffington Post, il précise : "Un chapitre de 28 pages dans le rapport est consacré aux sources de soutien étranger pour certains de ces terroristes quand ils étaient aux Etats-Unis. Mais ce chapitre reste censuré, son accès refusé aux Américains (...) Hélas, ces 28 pages ne représentent qu'une fraction des preuves de la complicité saoudienne que notre gouvernement continue de cacher au public, sous forme d'un programme de classification tronquée, qui semble surtout faire partie d'un effort systématique pour protéger l'Arabie saoudite de la responsabilité de ses actions".

Mais c'est dans l'émission phare de la chaîne CBS, 60 minutes, diffusée le 10 avril dernier, qu'il est le plus catégorique. "Je pense qu’il est impensable de croire que dix-neuf personnes, qui pour la plupart ne parlaient pas anglais, n’avaient jamais été aux Etats-Unis avant et qui, pour beaucoup, n’avaient pas un niveau d’éducation élevé, ont pu mener une opération aussi compliquée [que les attaques du 11 septembre] sans disposer d’un minimum de soutien logistique aux Etats-Unis." "Un soutien d'origine saoudienne ?", demande le journaliste assis en face. "Pour l'essentiel" répond Graham. "Vous voulez dire des officiels, des gens riches, des fondations en Arabie saoudite ?". "Tout ça à la fois".


C'est du langage diplomatique, le monsieur est sénateur pas lanceur d'alerte.

Les certitudes inébranlables sur le 11 septembre relèvent de la croyance de mon point de vue. Une barrière cognitive qui conduit à s'interdire toute analyse critique.

Et je rajouterai une info brûlante qui dans un monde médiatique plus sain aurait peut être fait la une: rien dans la presse française à ce sujet (peut être sur sputnik?)

Le juge de Guantanamo (un camp extrajudiciaire qui pratique la torture depuis 16 ans de façon quasi poutinesque ou khadafienne mais à l'américaine) aurait tout simplement détruit des preuves suite à des communications secrètes avec le gouvernement
http://www.theguardian.com/us-news/2016/may/31/9-11-attacks-destroyed-evidence-khalid-sheikh-mohammed

According to the defense filing, six months after Pohl issued an evidence-preservation order at the defense’s behest and over the prosecution’s objections, the judge “authorized the government to destroy the evidence in question”. Pohl’s reversal of course was “the result of secret communications between the government and Judge Pohl, which he conducted without the knowledge of defense counsel”, the motion asserts.



Malheureusement je pense que ce genre d'info pèse plus dans le débat que les faits extrêmement troublants que j'ai précédemment évoqués ( moins susceptibles de voir s'ériger cette barrière cognitive qui m'étonne toujours quand j'évoque le story telling Ben Laden ou la question des troublantes pièces à convictions tels que les passeports, les cartes d'identités les cutters les foulards et les cartes d'embarquements intacts présentés au procès Moussaoui ).

D'ailleurs les avocats de la défense des prisonniers de Guantanamo ne se plaignent pas uniquement du traitement inhumain réservé à leur client ils dénoncent la parodie de justice qu'est le tribunal militaire et son noyautage par les agences gouvernementales dans le but d'empêcher l'enquête. https://www.theguardian.com/world/2014/apr/21/911-tribunals-guantanamo-hang-balance

Vous apprendrez dans l'article que le FBI a par exemple mis des micros dans des détecteurs de fumée pour espionner les avocats de Khalid Cheikh Mohammed.

mais enfin l'enquête a eu lieu, le rapport paraît crédible sur bien des points, la majorité en fait, en tout cas wikipedia n'a pas de critique massive de ses conclusions alors qu'on y trouve souvent des controverses sur les sujets qui fâchent : [en.wikipedia.org]


Wikipedia n'a pas vocation a arbitrer mais à raporter les éléments significatifs du débat (et sur ce sujet, j'aurais à dire sur les infractions à sa propre charte mais passons).

Quoi qu'il en soit selon ce mode de fonctionnement votre affirmation est une contre vérité totale: il y a tellement de critiques à cette commission d'enquête rapportée par Wikipedia que celles ci ont, en plus d'une copieuse partie dans l'article que vous citez, leur propre article plus détaillé.

https://en.wikipedia.org/wiki/Criticism_of_the_9/11_Commission

Je pourrais vous citer le champ très réduit de l'enquête, la dernière des nombreuses faillites spectaculaires de cette commission induite par le dossier sur l'Arabie Saoudite (la commission qui avait pour mission d'investiguer les failles sécuritaires n'a non seulement pas investigué pourquoi les pistes saoudiennes avaient été abandonnées alors que parmi les plus étayées, mais de plus contribué à caché cette défaillance massive au public qu'elle avait mission de servir). Mais le mieux est de rappeller ce qu'on en dit les auteurs du rapport:

[quote=wikipedia]
"The two co-chairs of the Commission, Thomas Kean and Lee Hamilton, believe that the government established the Commission in a way that ensured that it would fail. "

Tout ça est donc "crédible sur bien des points". Quand on tient absolument absolument à ne pas chercher à savoir ce qui s'est passé, certainement...
Tout d'abord, merci à @si de parler de ce sujet, important et terriblement illustratif du fonctionnement des médias mainstream (non pas qu'ils "cachent" les choses, mais certains sujets majeurs sont peu traités, par rapport à d'autres, et ne pénètrent donc pas l'opinion publique - et ce, sans complot !).

Sur les sujets majeurs, les médias doivent en effet avoir une obligation de résultat, pas de moyens !

"En tout cas les attaques d'O. Berruyer sur les médias français sont d'un niveau d'argumentation bien faible."

Euh, peut-être que si vous preniez la peine de regarder la longue série que j'ai consacrée en vidéo aux 28 pages sur mon blog (surtout les n° 1, 2 et 6), cela vous aurait éclairé :

1ère vidéo : les 28 pages, et témoignages d’élus lecteurs
2e vidéo : l’émission 60 Minutes du 10 avril 2016
3e vidéo : les réactions aux révélations de 60 Minutes
4e vidéo : à l’origine du scandale : Donald Trump !
5e vidéo : Les politiques après l’émission 60 Minutes
6e vidéo : La CIA balance tout sur l’équipe Bush !
7e vidéo : la version de Richard Clarke
8e vidéo : réflexions sur les médias
9e vidéo: Bonus : Un exemple en France :

Et si vous lisiez ce billet,"L’establishment ment à propos du rapport sur le 11 Septembre" traduisant un article du New York Post, un des plus grands journaux américains, vous y liriez ce que dit le journaliste sur les 28 pages :

"On m’a dit que la toute première page du chapitre cite un mémorandum de la CIA en date du 2 août 2002 qui a trouvé “d’incontestables preuves d’un soutien à l’intérieur du gouvernement saoudien au profit de ces terroristes."

Donc à vous de voir :
1/ si ça vous semble important
2/ si vous pourrez en parler tranquillement ce week-end en famille, parce que nos médias étant irréprochables, votre famille est courant du sujet.... ;)

Amitiés aux @sinautes

Olivier Berruyer
"Merci pour cette enquête. "
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.