Le Monde réduit le populisme à un "stress culturel"
Vous avez dit éco ?
Vous avez dit éco ?
chronique

Le Monde réduit le populisme à un "stress culturel"

...et dédouane l'économie de toute responsabilité

Réservé à nos abonné.e.s
Dans un article du 6 mai dernier, le quotidien du soir reprend sans nuance une étude d’un think tank britannique qui entend prouver l’inexistence de causes économiques au "populisme". Une conclusion qui aurait mérité pourtant bien des nuances. Mais l’occasion était trop belle pour offrir un blanc-seing aux politiques économiques menées depuis 30 ans.

Une fois l’élection présidentielle française passée, un nouveau et jeune président élu et la démocratie sauvée, ne serait-il pas bon de se pencher sur les raisons profondes qui ont pu conduire 10,6 millions de Français à choisir la candidate d’un parti comme le Front Nationalau second tour et, plus largement sur les causes de la crise politique française et européenne ?

Cette réflexion, Le Monde l’a engagée avant même le résultat de l’élection. Ou plutôt, le quotidien du soir s’est efforcé de le circonscrire dans des bornes convenables. Et ces bornes excluent toute origine é...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.