L'extravagant verdict Kerviel
Sur le bout de la langue
Sur le bout de la langue
chronique

L'extravagant verdict Kerviel

Ou comme le tribunal rêve la justice

Réservé à nos abonné.e.s

"Démesuré", "extravagant", "astronomique", "stratosphérique", le verdict tel que tombé mardi dans l’affaire Kerviel : et voici nos songes plongés dans le presque infini, à tenter de se figurer combien de vies il faut vivre pour payer pendant cent soixante dix mille ans, ou bien quatre cent un mille en ne payant que mille euros par an, sachant que dans la première (de vie), près de mille jours de prison ne permettront guère de récolter les fortunes susceptibles d’honorer cette dette supra-terrestre.

Où l’on découvre que la Justice, visant le Juste, produit de la fiction – de la science-fiction : comme si le Juste était inatteign...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Parlez moi d'argent

Pour que dure la chronique des affaires, et la colère qu'elle nous inspire

Le coming out réac d'Onfray : une surprise, vraiment ?

Retour sur quelques récentes polémiques autour de l'ex-anar hédoniste

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.