Peillon, Hamon, Montebourg et Valls : les pires clients des décrypto-rigolos
Plateau télé
Plateau télé
chronique

Peillon, Hamon, Montebourg et Valls : les pires clients des décrypto-rigolos

Quelques poils, du jambon et des sourires crispés

Réservé à nos abonné.e.s
Avez-vous déjà essayé de faire de l'infotainment avec Vincent Peillon ? Décrypto-rigoler avec Peillon, c'est comme réveillonner à l'eau gazeuse. Pas la peine d'essayer, ça ne prend pas. Et c'est pareil pour toute cette primaire de la gau... Enfin, l'autre primaire quoi. Celle sans Gaulois, sans pain au chocolat, sans Poisson, sans dérapage. Étant entendu que les décrypto-rigolos de C8, TMC et Canal+ ne parlent pas du fond, qu'est-ce qu'il leur reste ? Quelques poils sur le torse d'un candidat, un peu de jambon et des sourires crispés.




Qui a dit : "On ne peut pas dire que les émissions [sur la primaire de la droite] étaient une réussite, c'était la foire à la langue de bois et aux éléments de langage". Elkabbach ? Pujadas ? Salamé ? Perdu ! C'est le décrypto-rigolo en chef :

Coucou les @mis ! Et bonne année !


Et dans ce moment de lucidité, Barthès, qui se fait systématiquement balader par les politiques sur son plateau, a failli renoncer : "Pour tout vous dire, on voulait arrêter de recevoir les politiques, a expliqué l'animateur dans son émission de rentrée. Et puis on s'est dit, y'a pas de raison, on l'a fait avec la droite, on va persister avec la gauche, mais différemment". Hey, différemment ! Genre, de la satire, du piquant, des répliques affûtées avec une bonne dose de fact-checking ? Pas exactemen...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.