Ovnis et démon : la soucoupe est pleine sur C8
Plateau télé
Plateau télé
chronique

Ovnis et démon : la soucoupe est pleine sur C8

Offert par le vote des abonné.e.s
Bouuuuh le démon ! Depuis le 28 mai, on peut se faire peur le mardi soir en regardant C8 et la nouvelle émission de la bande de Hanouna : “Enquêtes paranormales”. Plus de deux heures d’ovnis, de poupée-tueuse, d’extra-terrestres et de phénomènes plus ou moins surnaturels. Des histoires terrifiantes mises en image avec talent et commentées par des “experts” qui n’en ont pas moins puisque… ATTENTION, derrière vous !!!

Il n’a pas eu de bol Roland. En 1949, ce garçon de 13 ans vivant dans une ville du Maryland a été initié par sa tante au Ouija (une planche qui permet de communiquer avec des esprits).

Quand sa tante décède, rien ne va plus pour le petit bonhomme : convulsions, objets qui bougent.

“Que s’est-il passé avec cette planche ? On ne sait pas. Ce qui est sûr, c’est qu’à partir de ce moment-là, sa vie, ainsi que celle de ses parents, va basculer dans quelque chose de complètement surnaturel”, nous explique C8 qui a enquêté.

Oui, le mardi, C8 enquête dans le cadre de son nouveau programme Enquêtes paranormales.

Un programme présenté par une chroniqueuse de Hanouna, Valérie Benaïm, accompagnée d’une soucoupe derrière elle et d’une machine à fumée sous ses pieds (il faut un minimum d’équipement dans ce genre d’enquête).

Un programme produit par un autre chroniqueur de Hanouna, Matthieu Delormeau (alias Le Slip, de la fameuse séquence Nouilles-dans-le-Slip). Un gage de qualité.

Nos deux amis enquêtent donc tous les mardis à 21h. Avec des reconstitutions identiques d’une histoire à l’autre : c’est flou, c’est sombre et bim, c’est lumineux...

C’est flou, c’est sombre, et bim, c’est lumineux...

Mais revenons à notre petit Roland. Des prêtres vont l’aider car il ne va vraiment pas bien. “Il est agité de convulsions, des mots apparaissent sur sa peau, il va recracher quelques mots en latin”, s’inquiète C8.

“Pas de doute, on est face à un cas de possession démoniaque”, assure un des nombreux experts de l’émission.

Onze exorcismes plus tard, Roland va mieux. Mais ce n’était pas gagné : “Chaque séance est un calvaire, il entre en transe, il leur crache dessus, les insulte”, explique un autre expert. Mieux : le garçon “entre en lévitation”. Vraiment ?

“Ils ont livré durant un mois et demi, un combat contre le diable”, explique, sans rire, la voix off de C8. Et le reportage de conclure : “Possession démoniaque ou cas psychiatrique échappant à la science, le dernier témoin direct de cette effrayante histoire s’est éteint le 1er mars 2005, emportant avec lui la terrible question de l’existence du diable”. Ah mince, c’est bête ça.

Vous l’aurez compris, avec Enquêtes paranormales, y’a rien de très normal.

Des histoires venues de la télé de l'au-delà 

Au cours d’une soirée, huit affaires défilent, toutes plus incroyables les unes que les autres. Huit affaires ? La société de production n’a pas eu à enquêter trop longtemps car elle n’a fait que piocher dans les histoires paranormales dont raffolent les émissions télés du même genre depuis les années 1990 (Mystères, L'Odyssée de l'étrange, La soirée de l'étrange, Les 30 histoires les plus mystérieuses, Les Enquêtes extraordinaires...).

L’histoire de l’exorciste belge, à Arc-Wattripont ?

Les caméras de Mystères (TF1) avaient déjà filmé les séances d’exorcisme en 1993

L’Esprit frappeur ?

On en parlait déjà dans Les 30 histoires les plus mystérieuses, le 26 mai 2006 sur TF1

Rien de nouveau dans les sujets de C8 donc. Mais tout est dans la mise en scène et dans le commentaire. 

Avec une mention spéciale pour Benaïm (qui est tout même diplômée de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris). L'existence des extra-terrestres par exemple ? D'après elle, "la question ne se pose plus mais celle que l’on se pose aujourd’hui serait : ces êtres venus d’ailleurs, nous veulent-ils du bien ou du mal ?” Du mal forcément. Car vous l'aurez compris, cette émission doit vous faire peur. Et c'était réussi cette semaine avec l'affaire de la poupée démoniaque.

le doudou tueur

Vous connaissez Chucky ? C’est la poupée-tueuse du film d’horreur du même nom. 

Eh bien figurez-vous que pour la voix off de C8, “la poupée démoniaque existe bel et bien”. C’est même écrit sur le bandeau :

Bon, dans la vraie vie, “la véritable poupée s’appelle Robert”.

Nous sommes en 1905, à Key West, un couple de pharmaciens congédie une domestique, laquelle offre, pour son départ, une poupée au petit Eugène, le fils de la famille, dont elle était proche. Sympa la domestique. Mais en fait, non.

“Ce que le petit garçon ignore c’est que ce jouet, a priori innocent, est un cadeau empoisonné. Celui qu’il croit être son meilleur ami va faire de sa vie, mais aussi celle de ses parents, un véritable enfer”, assure la voix off de C8, qui visiblement n’a jamais vu un doudou de sa vie à en croire la suite des commentaires.

“Très vite, l’enfant va avoir une relation quasi fusionnelle avec cette poupée”. Oui, ça s’appelle un doudou. “Ca devient un compagnon de jeu, voire une poupée qui fait partie intégrante de la famille”. Un doudou quoi… “Il va l’emmener partout, il va jusqu’à dormir avec elle, il va jusqu’à la mettre à table”. Comme un doudou… “Au départ bien sûr, les parents n’y voient rien d’inquiétant”. Bah nan, c’est un doudou.

Bref, ce doudou-tueur va perturber le petit jusqu’à ce que sa mère le range dans une malle. 

Aujourd’hui, cette poupée, qui a inspiré le film d’horreur Chucky, est exposée au musée de Key West. Mais faites attention, si vous vous y rendez. Un expert de C8 explique que lorsqu’on va au musée, on peut la prendre en photo... "mais faut lui demander son autorisation”...

Demander l’autorisation à la poupée ? Bah oui, parce que l’expert de C8 l’assure : si vous ne le faites pas, vous allez avoir des problèmes. “Un homme a pris la photo de la poupée, sans lui demander son autorisation”. Résultat ? “Le portable est devenu bouillant à son oreille et lui a un peu brûlé la tempe. Il l’a amené à un réparateur, et le réparateur lui a dit qu’il avait complètement cramé de l’intérieur”.

Ah, les experts de C8 ! Ce sont eux le vrai fil conducteur de toutes les émissions :

On s’est amusé à en googliser quelques-uns, et on n’a pas été déçu.

Le business du paranormal

Parmi les experts de C8, il y a d'abord les bons clients : Franck Maurin (Ufologue, auteur notamment d’une histoire du phénomène des ovnis “de la préhistoire à nos jours") et David Galley, "journaliste et spécialiste du paranormal".

Des bons clients qu'on avait déjà croisés récemment chez le parrain de Bénaïm et Delormeau :

Autre bon client : Eric Fearson, le chasseur de fantômes.

Alors lui, c’est carrément un habitué de la télé, on l’a vu à peu près partout.

On le retrouve même dans un sujet du 13h de Pernaut (ah, notre Jean-Pierre) à propos d’un château hanté en Normandie. Un sujet tout simplement surréaliste dans un programme censé délivrer de l’information…

Parmi les experts de C8, il y a aussi ceux venus du web.

Prenez Guillaume Houzet et Nora Housni :

Ils ont tous deux créé en 2016 Nurea TV, une chaîne YouTube consacrée aux phénomènes paranormaux…

Et attention, c’est du costaud. Quand Nora Hosni, sur sa chaîne Nurea, s’empare de l’affaire Roswell (le faux extraterrestre dont Jacques Pradel, en son temps, avait diffusé sur TF1 l’autopsie bidon), c’est 2h15 de vidéo, plus de 150 000 vues à ce jour, et une conclusion définitive : “C’est une manne d’information et ça perturbe”.

Oui, ça perturbe. Et c’est un vrai business. Bob Bellanca en sait quelque chose…

Après être passé par diverses radios comme chroniqueur ou animateur (Skyrock, Fun radio, Oui FM), notre expert de C8 a créé son propre site web consacré au paranormal. Dans sa boutique, outre les multiples DVD de l’étrange, on peut acheter les lunettes à méditer…

Ou mieux, partir en croisière, mais attention, c'est une croisière de l’étrange…

Pas étonnant que ces experts en phénomènes paranormaux se soient retrouvés sur la toile. Comme l’a expliqué 20 minutes, ces sujets, maintes fois traités à la télé, ont trouvé une deuxième vie sur YouTube. Avec des vidéos dont les audiences dépassent celles des émissions télés : la vidéo du Youtubeur “Le Grand JD” sur “le château le plus hanté de France” dépasse par exemple les 5 millions de vues.

Dans une logique de recyclage perpétuel, la télé a donc remis à l’antenne ce que le web avait récupéré. Mais attention, pour la regarder en replay, ne vous trompez pas de catégorie : elle se trouve dans la catégorie “Info-mag“, et plus précisément "Mag. Actualités"

Et ça marche : la dernière émission de C8 diffusée mardi 3 juin a attiré 754 000 téléspectateurs. Le programme de Bénaïm était leader des chaînes de la TNT. De quoi réjouir le producteur, Delormeau : “Je ne sais pas comment vous dire notre hystérie au bureau !!! Lancer un nouveau format qui cartonne avec @c8lachaine ! Merci à vous d’abord et toujours”. Des mots aussitôt douchés par Jean-Marc Morandini (qui déteste Delormeau) le lendemain dans son émission média sur Cnews : “L’émission était naze… Il n’y avait que la musique de bien”. Et vous pouvez le croire, c’est un vrai expert qui parle. 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.