Le french carcan
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

Le french carcan

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots qui circulent parce qu'ils sont imposés par la hiérarchie.

picto "Nous sommes totalement déterminés à maintenir les solutions qui vont permettre de sortir du carcan des 35 heures imposées." (Responsables de l'UMP, printemps 2008)


Par exemple, le boss a dit qu'il ne fallait pas dire "nous allons supprimer les 35 heures" (n'est-ce pas Patrick?) c'est trop violent. En revanche, il faut dire : "nous allons sortir du carcan des 35 heures » (c'est bien François) voire "nous allons sortir définitivement du carcan des 35 heures" (c'est mieux Xavier) voire "nous allons sortir définitivement le pays du carcan des 35 heures" (là, François, tu en as trop fait, regarde l'état de ton dos). Du coup, tout le monde dit carcan.


Ça fait ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Le spectre de la hausse d'impôts dans les régions socialistes

Bataille de chiffres entre Libération et Xavier Bertrand

Joseph Tual, censuré puis viré de France Télés

Le journaliste d'investigation protestait contre la non-diffusion d'un scoop sur Sarkozy

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.