La folie des traders
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

La folie des traders

Où la chroniqueuse vous offre non pas un mais deux mots

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots qui font office de camisole et permettent d'isoler ceux qui perdent la raison ou de très grosses sommes d'argent.

 

Il y a des mots qui font office de camisole et permettent d'isoler ceux qui perdent la raison ou de très grosses sommes d'argent. C'est le cas des traders devenus fous.

 

Parmi les traders fous, le dernier en date se nomme Boris P. ou Boris Picano-Nacci selon les versions du Figaro et les différentes étapes de la procédure. Ce trader exerçait pour le compte de l'Ecureuil. Immédiatement, dans la tête de la chroniqueuse fan de dessins animés, Ecureuil et trader fou donnent écureuil fou :





Comme celui de Tex Avery

Ou plus récemment celui de l'Age de glace.





Mais revenons à nos traders

Boris Picano-Nacci succède au non moins célèb...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.