Trump-Macron, la terrible photo
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Trump-Macron, la terrible photo

Macron Trump pellicules
Macron Trump générale
Partager cet article Commenter
46
46 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Trump-Macron, la terrible photo

Commentaires préférés des abonnés

Assez d'accord sur le fond de la chronique, à ceci près que je n'aime pas qu'on soit désobligeant avec les orangs-outans.

Les premières photos "terribles" des politiques (grimaces, expressions fugitives du visage, attitudes ridicules) ont commencé à apparaître avec l'arrivée des appareils argentiques à moteur, qui shootaient en rafale. Aujourd’hui, entre le numérique, l(...)

Merci pour la chronique. Vous parlez de leurs pieds, mais sur votre photo, on ne voit pas les pieds. Pour un arrêt sur images, c'est ballot :)


Derniers commentaires

À contrario, celle-ci m’a beaucoup émue :


Autre version de la fable " L'0rang-outang et  le chien " :


 " Le gérontocrate narcissique malfaisant  

    A reçu avec faste , trois jours durant,

    Le jeune gérontophile soumis et passif,

     Plein de  belles pellicules sur les tifs....

 


Evidemment, jamais le président Mélenchon n'aurait pu être le protagoniste de pareille photo, pas plus que le président Fillon, où autre rocher découvert à marée basse...

Tandis que Trump prend Macron par la main, pour l'emmener vers... on ne sait où, l'ambassadeur iranien refuse de serrer celle d'une journaliste de CNews !

Sans surprise, le représentant officiel de la théocratie iranienne en France s'avère être un putain d'abruti intégriste, arriéré habité par la haine des femmes. Imagine-t-on retirer quelque chose de positif d'une interview de ce genre de pourriture ?

J'ai beau chercher mais les sourires enfatino-malins m'ont porté à ça.

A déguster, béats, yeux écarquillés, le nez au vent, le cerveau en option...


https://www.youtube.com/watch?v=LqLoX3owOf0


Cet article n'est pas sans intérêt.
Mais il est d'autres sujets tout aussi intéressants que www.arretsurimages.net n'aborde pas assez souvent. Par exemple :  "Combien de millions de personnes ont-elles été tuées dans les guerres menées par les Etats-Unis après le 11 septembre ? ".
Heureusement , le site Les Crises ne craint pas d'aborder ce sujet, qui me parait au moins aussi important - mais ce n'est que mon avis - que l'écriture inclusive et la jupe de Nolween leroy.
https://www.les-crises.fr/combien-de-millions-de-personnes-ont-elles-ete-tuees-dans-les-guerres-menees-par-les-etats-unis-apres-le-11-septembre-premiere-partie-lirak/ 

Poilade au sommet !


Sur des conseils Zavisés - merci de rien - j'ai été maté les photos de l'article conjoint.


Diantre, que de grands pieds il a le petit frenchie en laisse ! 


Madame Trump toujours les jambes croisées. Une envie pressante contenue ?



Maintenant, autre chose tout à fait adaptable à notre notre temps T :


Russie :

Epoque 1917, un train roule et s’arrête brusquement. Un homme crie : "Camarades, les rails sont déboulonnées, venez nous aider !" 

Aussitôt, tout le monde descend et se met au boulot et le train repart.


Epoque stalinienne, un train roule et s’arrête brusquement. Un homme crie : "Camarades, les rails sont déboulonnées, si vous ne descendez pas pour aider vous serez envoyé au goulag !"

Aussitôt, tout le monde descend et se met au boulot et le train repart.


Epoque Brejnev, un train roule et s’arrête brusquement. Un homme crie : "Fermez les rideaux !"

Et tout le monde fait comme si le train roulait.


Alors notre "train" à nous ?

 






Je vais pas le plaindre ,il a voulu faire le grand homme ,resultat il est sorti  tout petit.maintenant faudrait aussi voir la belle  réception qu'il a eu avec les étudiants americains au sujet des bombardements sur la Syrie , ,une humiliation dont personne parle...

Faut-il obligatoirement être "travaillé par ses pulsions", comme le serait Hollande (!?) pour faire de cette photo "une lecture sexuelle" ?

Pas convaincue ! Il se laisse faire, en sachant de quoi il retourne. Un jeu entre deux générations... ce serait plutôt sympathique... Non, pas de quoi faire une tartine !

J'avais entendu dire par-ci par-là que Macron parlait bien anglais....


Mieux que Hollande, mais c'est pas difficile ( un des meilleurs sketches de ces dernières années cette déclaration).


Mais hier, pour la première fois, j'ai entendu des extraits du fameux discours...y'a pas de quoi s'extasier !  Surtout que ce n'est pas lui qui a écrit, j'imagine, donc il s'agissait de lire seulement...ils ne sont pas très exigeants ceux qui jugent qu'il est bon, moins, en tout cas, que de nombreux jurys pour des étudiants. 


Même ça, c'est surfait. 

Il reste pas grand chose, à part qu'il est jeune, de l'histoire qui a été vendue à de nombreux électeurs. 


Il faut voir quelles photos les journalistes américains ont retenu .


Ainsi celle du Washington post qui se paie le luxe d'un jeu de mot franco-américain :


https://www.washingtonpost.com/resizer/nzvy3k3BR0ZbbClJ9fSN-OeBvYk=/1484x0/arc-anglerfish-washpost-prod-washpost.s3.amazonaws.com/public/74IAWD7CY4453L4NIKR5ZZL54I.jpg

Assez d'accord sur le fond de la chronique, à ceci près que je n'aime pas qu'on soit désobligeant avec les orangs-outans.

Rahlala, commenter cette seule photo vous procure la même sensation que celle que perçoit le prisonnier tapant sur les barreaux de sa prison avec sa gamelle, à force de ricaner vous en avez pris pour cinq ans, et sauf tragédie, peut-être dix tant on ne voit rien venir en face; mais c'est aussi de votre faute...

Une petite question de fond. "La photo s'est incrustée" : toute la logique de votre chronique tient à cela. Or, qu'en savez vous ? Parce que cela faisait les délices des réseaux sociaux hier?  Vous savez mieux que personne que cela ne signifie rien en soi, tout peut y être balayé à chaque instant. Alors quoi, sinon ? Si @si existe, ce serait justement pour nous donner des pistes un peu substantielles à ce genre d'affirmations/intuitions, non ? Sinon, c'est juste un décret, je trouve... Mon pifomètre à moi me dit que l'épisode "je te retire une pellicule" a plus de chance de passer à la postérité. Je me trompe probablement, je n'ai pas votre recul : expliquez-moi, ou plutôt expliquez-nous! Merci

Si la photo est bonne...


Ben elle est ratée la photo, et elle collera à cette visite, elle servira au récit comme dit l'autre


Le clown Auguste a emporté le Clown Blanc


Mais ce qui révolte encore plus que ces salamalecs et touche-touche à la limite de la décence, ce combat de coqs constamment sur leurs ergots, ces bras de fer continuels, c'est la visite au mémorial Martin Luther King en compagnie du Sénateur John Lewis, comme si on pouvait mélanger les genres à l'infini, si l'on pouvait lécher la patte du gorille comme dit Daniel Schneidermann et ensuite embrasser la cause de ceux que Trump n'a eu de cesse d'insulter directement ou indirectement en s'attaquant à Obama ou en ne condamnant pas le KKK


Alors côté propagande Française, on essaie de retourner les faits, de mettre les projecteurs sur autre chose, de déchirer la photo, comme si aucun photographe n'avait inscrit dans le numérique ou l'argentique la tente de Kadhafi à l'Elysée ou chez Trump, ou la visite de Chamberlain à Munich


C'est quoi ce monde qui refuse à ce point tout ce qu'il qualifie de manichéisme et bouffe de la merde dans une crêpe dentelle

Et hop, "un brillant contrepied", c'est gratuit c'est cadeau. 

Merci pour la chronique. Vous parlez de leurs pieds, mais sur votre photo, on ne voit pas les pieds. Pour un arrêt sur images, c'est ballot :)


La première photo peut évoquer aussi le milliardaire et le pantin.


Qu’a dit McRon à propos de la globalisation et l’écologie ?

(Je n’ai pas suivi, je ne crois pas en ses déclarations, à la base.)

"Le caractère naturel des français est composé des qualités du singe et du chien couchant " ( Montesquieu )

Certains français  ( au plus haut niveau ) se conduisent plutôt comme des larves.

Dès les premières minutes de son discours devant le congrès américain, Macron à indiqué tout en finesse et humilité ce que lui évoquait sa proximité tactile avec Trump : ça lui a rappelé la rencontre à Paris entre Voltaire et Benjamin Franklin. Ce sont les acclamations de la foule qui avaient poussé ces deux là à s'embrasser "à la Françoise"


Les premières photos "terribles" des politiques (grimaces, expressions fugitives du visage, attitudes ridicules) ont commencé à apparaître avec l'arrivée des appareils argentiques à moteur, qui shootaient en rafale. Aujourd’hui, entre le numérique, la vidéo, et le nombre d'objectifs braqués, on trouvera toujours de quoi nourrir tous les commentaires. Cela dit, la photo reste, et ce n'est pas un montage, c'est un moment fugace et cruel, qui démontre que Trump est beaucoup plus finaud, voire pervers qu'on pourrait imaginer

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.