Silence sur les sondages made in Elysée
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Silence sur les sondages made in Elysée

On pouvait s'y attendre : les révélations de la Cour des comptes

 

sur la coproduction de sondages par l'Elysée, Le Figaro et LCI, sont tombées dans un vide estival vertigineux. On reste toujours confondu par les prodiges d'intelligence déployés par la machine, pour éviter de traiter tout sujet qu'elle ne souhaite pas traiter. Sur Europe 1, Askolovitch y a consacré sa chronique : mais c'était pour épiloguer sur le destin contrarié du président de la Cour des comptes, Philippe Séguin, et s'extasier sur la modernisation que représente ce contrôle sans précédent. Le journal de 8 heures de France Inter livrait les détails du récital que va donner à New York Carla Bruni-Sarkozy (l'auditeur fut prié de noter que le couple présidentiel s'y rendra "en avion de ligne").

Bref, admirons la modernisation, et ne posons pas trop de questions. Pas trop de questions sur ces sondages, et sur les manipulations auxquelles ils ont pu servir ces deux dernières années (on repense par exemple à la révolution de palais qui évinça de Neuilly le porte-parole Martinon, mais il y a certainement bien d'autres exemples). Pas trop de questions sur la nature exacte des 14 000 euros de dépenses que la personne privée Sarkozy avait fait payer ("certainement à son insu", a expliqué Séguin sans rire) par l'Elysée, et qu'il a dû rembourser précipitamment avant la publication du rapport.

Pas trop de questions. Nous ne sommes pas dans la barbare Grande-Bretagne, royaume des répugnants tabloïds, où l'on a infligé aux sujets de Sa Majesté le détail fastidieux des notes de frais des élus. En France, ce traitement est réservé à Julien Dray, ou au maire de Hénin-Beaumont. L'Elysée est au-dessus de ça. Et la presse aussi, qui a fort à faire avec les chauffards de l'été, et les grues qui tombent sur Madonna, ou quasiment.

(Quant au matinaute, il s'octroie quelques semaines de grasses matinées garanties sans naute. Retour fin août. Carrément.)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.