Quand la pub nous vidéo-surveille
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Quand la pub nous vidéo-surveille

Les lundis étant propices aux grandes interrogations métaphysiques

, et me sentant radicalement sec sur le voile et la kipa, je vous livre une question qui me taraude. L'explosion de la consommation de vidéos en ligne a fait apparaître deux catégories de pubs. D'abord, la pub normale. Elle se lance, vous la regardez, et la vidéo que vous souhaitez voir se déclenche à la fin. OK. Parfois, un compteur vous indique le nombre de secondes restantes avant la fin de la pub. On apprécie l'attention. Mais le mystère, c'est une sous-catégorie de ce modèle-là: celle qui vous indique le nombre de secondes restantes, avant que vous puissiez la zapper. Exemple: une pub de vingt secondes, mais que vous pouvez zapper à partir de quatre secondes. Vous regardez donc les premières secondes, le doigt fébrile sur la souris, et hop, à quatre secondes pile, clic, exit le spot, à nous la liberté. La question est donc celle-ci: l'internaute publiphobe compte-t-il, au sein même des grands diffuseurs de vidéo en ligne, des alliés cachés ? Des réseaux clandestins de résistants publiphobes se sont-ils mis en place ? Et sinon, si c'est bien un choix industriel, qu'est-ce qui détermine un responsable de pub à choisir ce second modèle (doux) au détriment du modèle dur ? La peur des représailles ? La compassion ? La constatation de l'inefficacité du modèle "dur" ? Et cette constatation repose-t-elle sur des statistiques ?

Vous me direz, ils ont peut-être constaté que l'internaute avait trouvé la parade au modèle "dur". Ce qui est mon cas. J'avais trouvé une parade, que je peux vous révéler (mais ne le répétez pas): pendant la diffusion de la pub, je fonçais passer trente secondes sur l'onglet voisin, pour revenir pile poil, hop, quand ma vidéo se lançait. Mais voilà. Ils ont dû me repérer. La semaine dernière, une fois de plus, je lance une vidéo, la pub se déclenche, je file ni vu ni connu poursuivre une lecture palpitante sur l'onglet voisin et là, hop, catastrophe, la pub...s'interrompt. Repéré par la vidéosurveillance ! Votre compte est bon, mon gaillard. Je re-tente, voulant croire à un bug. Mais non. Nouvelle interruption. Aucun bug. La pub a bel et bien repéré ma tentative d'évasion (passent-ils par l'oeil de la webcam, comme les pubs animées du métro ?) Pas d'autre solution que de l'avaler en entier.

Je vous fais grâce de la découverte, particulièrement sadique, des pubeurs qui ont inventé de nous donner le choix entre deux pubs. Vous voulez visionner une vidéo, et deux propositions de pubs apparaissent alors sur votre écran. A vous de choisir entre les deux. Sous-texte: tu ne vas pas te plaindre de subir un spot débile, puisque cette pub, c'est toi qui l'as choisie. Si vous insistez, je vous en parlerai une autre fois. En attendant, je vous laisse débattre des mystères soulevés ci-dessus. Promis, on revient très viite au voile et à la kipa.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.