Les terroristes, les stagiaires, et le bad boy
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Les terroristes, les stagiaires, et le bad boy

Qu'on les fourre au trou, les Drouet, les Nicolle ! Et plus vite que ça. Ces terroristes, il faut les traiter comme des terroristes ! A Guantanamo ! Quand on fera l'histoire de l'insurrection des Gilets jaunes, il ne faudra pas oublier de fouiller les archives des chaînes Bolloré. Comme le montre notre montage scrogneugneu, c'est un groupe de presse entier, avec ses Praud, ses Calvi, ses Ferrari, qui est mobilisé, pour en appeler à écraser les rebelles. De ce côté-là, le recours à l'Armée du pouvoir ne rencontrera aucune objection.

Du côté des hebdos non plus. Dans la même veine, Le Point se paie "les stagiaires", avec photo de Castaner. Ah, ce ne sont pas les présidents burnés de la grande époque, qui auraient laissé brûler le Fouquet's, ce symbole de la civilisation ! Parlez-nous du Marcellin casseur de gauchistes ! Parlez-nous du préfet Papon du 17 octobre 1961 ! Parlez-nous du Clemenceau de la catastrophe de Courrières ! Ceux-là n'étaient pas des "stagiaires".

Le Point Stagiaires

Heureusement, le stagiaire-en-chef s'est enfin mué en bad boy. Ah ah, fini les glissades sur les pentes enneigées. Fini les joutes fumeuses jusqu'à pas d'heure avec les intellos. Le patron est rentré, et ça va éparpiller, façon puzzle.

Match Macron

Dans la famille stagiaires, je demande ce matin le maire du Havre. Ce maire, Luc Lemonnier, a démissionné hier soir. Depuis des années, il envoyait à des femmes des selfies pornographiques. Il aura fallu qu'il reçoive les questions écrites de la cellule investigation de Radio France, pour le pousser à la démission.  Quelques jours plus tôt, c'est une des femmes victimes, qui avait écopé d'un "rappel à la loi" par le procureur du Havre François Gosselin (que l'Histoire retienne son glorieux nom !) pour avoir fait suivre ce selfie à des élus havrais, afin de les mettre en garde. Quelques heures plus tôt, Lemonnier avait reçu, au Havre, la visite discrète de son prédécesseur Edouard Philippe. Que savait exactement le stagiaire de Matignon, tout au long de ces années ? Question opportunément posée dans son tweet par l'investigateur de Radio France, Sylvain Tronchet. Suite du feuilleton, certainement, dans les chaînes Bolloré, dans Le Point, et dans L'Express.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.