Le jour où Bastien Vivès a chargé Emma
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Le jour où Bastien Vivès a chargé Emma

Réservé à nos abonné.e.s

Quand on a raconté à la dessinatrice-blogueuse Emma que son illustre confrère Bastien Vivès la traitait "d'abrutie mongolienne" sur Facebook, à la sortie de son album sur la charge mentale en 2017, elle n'est pas allée y voir de plus près. 

Un an plus tard, à la sortie de l'album Petit Paul et à la naissance de "l'affaire Vivès", la blogueuse-dessinatrice voit passer, sur les premiers posts anti-Vivès, des copies d'écran des attaques Facebook de 2017 (sous le pseudonyme transparent de Bastien Vivaldi). Cette fois, elle va regarder. Certains messages mentionnant "ses gosses" (elle a effectivement un fils), elle décide de porter pla...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.