La méthode Bolloré expliquée aux enfants
Le matinaute
Le matinaute
chronique

La méthode Bolloré expliquée aux enfants

Après une télé d'extrême-droite, une radio d'extrême-droite ? Ayant guigné sans succès le rachat d'Europe 1, le milliardaire Bolloré, qui a caporalisé et zemmourisé CNews et Canal+, guigne aujourd'hui RTL, que souhaite vendre son propriétaire allemand Bertelsmann. Il n'est pas le seul. Bouygues et Drahi sont aussi sur les rangs. La queue du Mickey, croit-on comprendre à la lecture d'une excellente enquête du Monde, reviendra à celui des trois qui saura le plus artistiquement contourner la réglementation sur les concentrations.

On ne relève pas, ici, chaque appel à la haine, que déverse quotidiennement la télé "mille collines" de Bolloré. Le site tout entier n'y suffirait pas, et l'équipe ne ferait plus rien d'autre. Peut-être aussi, à tort, nous habituons-nous à voir monter la température, comme la grenouille du bocal. Les réseaux sociaux faisaient resurgir hier, par exemple, à l'occasion de sa nomination... parmi les quelques centaines de candidats au prix Nobel de la paix (!) l'appel de la polémiste Zineb El Rhazoui, adressé à la police, à "tirer à balles réelles" dans les quartiers populaires. CNews avait alors tenu à rappeler qu'elle avait été fermement rappelée à l'ordre par l'animateur, Pascal Praud.

La recette fonctionne parfaitement. C'est d'ailleurs ainsi que la télé de Bolloré se préserve des poursuites, car il reste tout de même, dans ce pays, quelques textes de loi antiracistes. Quelques moues, quelques "vous allez trop loin", et le tour est joué. Hier encore, le même plateau du même Praud a offert le même numéro de comparses de ligue d'impro   : "Tant qu’on s’adressera à des classes qui comprennent 75% de Noirs, d’Arabes, j’en passe et des meilleures, on n'y arrivera jamais" s'envole l'ex-journaliste Jean-Claude Dassier, buffet indéplaçable de toutes les émissions de CNews. Alors Praud : "Qu'est-ce que vous voulez dire ? Des musulmans, mais pourquoi vous dites Noirs ? Quel est le rapport ?"

Il ne faut pas manquer, dans la vidéo, le coup d'œil à Praud du chroniqueur et directeur-adjoint de la rédaction du Point Jérôme Béglé, qui signifie : "Là, il passe la ligne, attention, ça va être à toi de donner la réplique". Il ne faudrait tout de même pas donner au CSA une bonne occasion s'agiter son sabre de bois, alors que le patron va bientôt le solliciter pour le rachat de RTL.  S'il fallait résumer la règle du jeu aux enfants, on pourrait le faire ainsi : toute opinion raciste est bienvenue sur les plateaux, dès lors qu'il est rappelé sur le même plateau que le racisme est intolérable.  Et ça marche ? Parfaitement.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Obono : "Valeurs actuelles" à l'assaut du Conseil de déontologie

VA est soutenu par le syndicat de la presse magazine, très opposée au CDJM

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.