Ivanka, glamourisation du crime
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Ivanka, glamourisation du crime

Gaza France 2
Gaza Ivanka2
Partager cet article Commenter
33
33 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Ivanka, glamourisation du crime

Commentaires préférés des abonnés

" car ils désignent le responsable du crime. Les Etats-Unis, bien sûr. Et plus précisément, Trump, qui vient d'offrir à Netanyahu la garantie d'une impunité totale.  "

Ne dédouanez pas Netanyahu qui n'a pas attendu Trump pour être un crimine(...)

Ce sont des soldats israéliens qui tuent les manifestants palestiniens. Trump est complice, certainement, ou « caution « morale » », mais pas responsable du crime.

Au-delà des rapprochements glaçants entre les photos de l’inauguration de l’ambassade U(...)

Israël pratique un drôle de mélange d'Allemagne des années 30 et d'empire colonial. Ce pays me fait quand même bien flipper. Que des gens qui se revendiquent survivant de la shoah aient de telles pratiques, on ne doit pas être loin de la définition c(...)

Derniers commentaires

Je crois que je n'ai jamais lu un édito aussi confus, inique et superficiel sur ce site. 


Daniel fait sa tambouille en mélangeant tout en espérant que les abonnés vont trouver ça digne d'une analyse fine et intelligente...alors que c'est juste de la bouillie digne d'un stagiaire tout juste sorti du CFJ ou d'un éditocrate lambda - celui qui prend la pose en se tenant le menton par la main sur la photo en couve d'un bouquin écrit par un autre.


Lamentable de bout en bout.


Invitez Védrine ou Villepin ou n'importe quel universitaire ou journaliste du Diplo plutôt que de nous imposer cet exercice de style paresseux, de grâce!

Bien sûr, il fallait traiter ce parallèle journalistique que renvoient les images de France 2. Vous l’avez fait. Aussi, comme d’autres voix l’ont fait

C'est quoi le critère pour les "commentaires préférés des abonnés" ? Parce que si c'est le nombre de "j'approuve", l'algorithme ne semble pas tout à fait au point....

Israël pratique un drôle de mélange d'Allemagne des années 30 et d'empire colonial. Ce pays me fait quand même bien flipper. Que des gens qui se revendiquent survivant de la shoah aient de telles pratiques, on ne doit pas être loin de la définition clinique de la folie.

Au delà , Téhéran va retrouver ses conservateurs ... joyeux !


Adolf TRUMP et Benyamin GOEBBELS vers la solution finale ( pour les palestiniens ) ....

Pire : il me semble que cette nouvelle ambassade est installée à Jérusalem Est..

"ou par le photomontage, comme ici la Une du New York Daily News, quotidien très anti-Trump, démontrant son efficacité en matière de "caricature photographique"... 


il y a aussi le vidéo-montage du New-York Times qui met en parallèle les deux évènements que séparent 40 miles 

Le révérend père Daniel est éclairé par le Saint-Esprit orthodoxe (Israel=caca). Il devrait quelquefois se brancher sur la réalité. Par exemple I24News, l'équivalent de RT-France mais côté israélien. Depuis une semaine, ils annonçaient tous les jours : "Les gens de Gaza qui essaieront de passer la clôture vont se faire tirer dessus, c'est dommage mais on ne peut pas faire autrement." Les gens du Hamas espéraient de belles images, au prix d'un peu de casse humaine. Ils ont eu. Le RP Daniel Schneidermann leur prouve que ça marche encore. 
A part ça, je ne paie pas un abonnement pour lire des choses qui manquent à ce point d'analyse.

Modifier

Parfois Daniel, vous devriez agrémenter vos chroniques de ce petit rappel utile :



La Palestine oscille entre le rouge et le vert, mais c'est le vert quand même...



Toujours cette même certitude: nous ne sommes rien et le mythe de l'universalisme nous rive à notre éternelle honte à n'être rien.

Voilà, je ne sais pas, je n'ai pas vu encore l'émission de Hors Série "Réflexions sur la question juive "

alors je ne sais pas pourquoi

cette douleur en moi

cette responsabilité qui me vient et dont parfois j'ai échappé par de beaux films comme La visite de la fanfare

ou Les citronniers

croire qu'il existe une possibilité


Merci des mots que j'ai lus dans votre chronique

Et évidemment Israël n'a pas ratifié le traité e la Cour Pénale Internationale...

Ce sont des soldats israéliens qui tuent les manifestants palestiniens. Trump est complice, certainement, ou « caution « morale » », mais pas responsable du crime.

Au-delà des rapprochements glaçants entre les photos de l’inauguration de l’ambassade US à Jerusalem et du massacre de manifestants désarmés, ces évènements sont en continuité avec la politique que mène Israël depuis l’origine.  Il s’agit ici, une fois de plus, de crimes de guerre. On pourrait s’attendre à une condamnation ferme de la part des nations occidentales toujours promptes à défendre les valeurs humanistes et la démocratie.

L’UE demande « à toutes les parties d’agir avec la plus grande retenue !...

" car ils désignent le responsable du crime. Les Etats-Unis, bien sûr. Et plus précisément, Trump, qui vient d'offrir à Netanyahu la garantie d'une impunité totale.  "

Ne dédouanez pas Netanyahu qui n'a pas attendu Trump pour être un criminel de guerre. Ne dédouanez pas non plus le soldat  israélien inconnu qui, dans sa lunette, ajuste de sang froid; au delà  de la frontière, l'enfant palestinien désarmé.


Merci pour la chronique. C'est moi ou ça tabasse pas mal les femmes par ici depuis 48h? Poule, goule, et même pas capables de résister à la récup. Eh ben dites moi, heureusement qu'on est passés a l'écriture inclusive.

Trump trump ... ok 

Mais ne mettons pas tout sur le dos du méchant ricain ... nous avons aussi notre large part dans la petite fabrique du terrorisme.


 Le congrès américain a voté la décision de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem en 1995 .

Depuis cette date tous les présidents américains successifs ont utilisé leur pouvoir présidentiel pour faire obstruction à ce vote .

Trump avait intégré ce transfert dans son programme électoral .

Mais une fois élu, quand Trump a-t-il annoncé qu’il avait décidé de transférer l’ambassade Américaine à Jérusalem ?

Retour en  Décembre 2017 :

Le vendredi 1er Décembre , Michael Flynn plaide coupable d’avoir menti au FBI dans le cadre de l’enquête du procureur Robert Mueller sur le rôle de la Russie dans la campagne présidentielle de 2016 et ses liens avec l’équipe de Trump .

Pendant le week-end suivant, Trump multiplie les tweets pour finir par, Dimanche 3 Décembre, reconnaître qu’il savait que Flynn avait menti  raison pour laquelle, précise-t-il ,   il l’a  limogé .

Or Trump avait fait pression sur James Comey directeur du FBI, que le FBI  cesse d’enquêter sur Flynn.

Les journalistes américains se focalisent alors sur ce que Trump savait, car s’il savait et qu’il a fait pression sur le FBI alors il y a obstruction à la justice .

Pour tenter de faire diversion, l’équipe de Trump vise alors Clinton, mais cela ne suffit pas .

Il faudrait quelque chose de plus important pour  détourner la curiosité des journalistes.

Mardi 5 Décembre , selon une fuite savamment orchestrée, on apprend que  Trump serait prêt à déménager l’ambassade américaine à Jérusalem .

Mercredi 6 Décembre : Trump téléphone à Mahmoud Abbas pour l’informer de sa décision qui devient ainsi officielle .

Le plan communication a bien fonctionné : on ne parle plus  de l’enquête du procureur Robert Mueller dans les médias…

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.