Insurrection des voeux : la France rend son tablier
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Insurrection des voeux : la France rend son tablier

Réservé à nos abonné.e.s

Bien sûr, il faut faire la part du désir de "faire image". Des avocats jettent leur robe aux pieds de la ministre de la Justice, des  profs jettent leurs cartables ou leurs manuels obsolescents, des personnels du Mobilier National déposent leurs outils, les fonctionnaires de la police scientifique jettent dans la cour du ministère leurs scaphandres ensanglantés. Nabucco avec nous ! Le choeur de Radio France a fait école. Bien sûr, il ne faut pas céder au parallélisme des formes (les avocats ne sont pas des fonctionnaires). Il faut faire la part du désir de pirater les creuses cérémonies de voeux, pour grapiller une part de l'attention nationale. N'empêche que toutes les images de cette insurrection des voeux, mises bout à bout, ra...

Il vous reste 77% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.