Astérix l'ashkénaze
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Astérix l'ashkénaze

Réservé à nos abonné.e.s

Un type en costume un peu fripé avec un drôle de sourire, entouré de petits lutins, nommés Astérix, Iznogoud, Lucky Luke, ou le petit Nicolas. C'est la drôle de statue inaugurée hier, celle de René Goscinny, désormais statufié au pied de l'immeuble où il vivait, dans le 16e arrondissement de Paris -à deux pas de la Maison de la radio. Une délégation de grévistes est d'ailleurs venue en vain y chercher le ministre de la Culture Franck Riester, qui s'est décommandé.

Au cours de cette cérémonie la fille du créateur d'Astérix, Anne Goscinny, a pris la parole, et de son discours l'AFP a retenu ceci : "N'oubliez jamais que l’un des symboles de la France dans le monde, est à moitié juif ashkénaze. Comme vous il vient d’Ukraine et de Pologne, a...

Il vous reste 78% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.