Fin de vie : un débat à mi-mots
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Fin de vie : un débat à mi-mots

Réservé à nos abonné.e.s

Et revoici le débat sur la "fin de vie". Le revoici sous le double signe d'un avis du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), et – coïncidence – de l'information selon laquelle Jean-Luc Godard a eu recours, en Suisse, au suicide assisté : "il n'était pas malade, mais simplement épuisé" ont détaillé des proches. Triple signe, même : Emmanuel Macron a fortement tenu à faire savoir qu'il n'a personnellement pas d'avis personnel, surtout pas : si en avril dernier, il s'est déclaré "personnellement favorable" à ce qu'on évolue "vers le modèle belge" (la Belgique a légalisé sous conditions l'euthanasie en 2002), il a réfléchi entretemps, et considère que ce modèle "n'est pas à calquer". Bref, il s'en remettra à une convention...

Il vous reste 83% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.