Compétition de muselières sur LCI
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Compétition de muselières sur LCI

Puni ! Au piquet ! TF1 l'annonce au Monde : Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles, ne sera plus chroniqueur sur les plateaux de la filiale LCI. L'affaire Obono a été le coup de tonnerre dans le ciel serein, la goutte d'eau qui a mis le feu à l'étincelle du vase. Gilles Pelisson, PDG de TF1 : « Nous faisons une télévision construite sur le débat d’idées, dans le respect, et pas une télévision d’opinion à la Fox, sur la polémique. Ce parti pris ralentit peut-être la progression d’audience de la chaîne, mais LCI ne déviera pas de cela. » Il est vrai que la punition ne s'étend pas à l'ensemble de l'hebdomadaire. D'autres journalistes, actuels et valeureux, interviendront "le cas échéant", précise Le Monde, mais si possible "en présence de contradicteurs". Immense progrès de la démocratie sur l'ensauvagement par l'audimat : la parole raciste sera désormais contredite.

C'est vrai que le "débat d'idées", on adore, chez LCI. Prenons hier soir, au hasard. A propos de l'ouverture du procès des assassins de Charlie. Invité exceptionnel de David Pujadas : Philippe Val, ancien directeur de Charlie, lors de la publication des caricatures de Mahomet. Témoignage : "Tout le monde avait la trouille de les publier, sauf nous. Et d'ailleurs les assassins ont gagné, on ne peut plus rien dire". Barbara Lefebvre, toutologue muselée omni-plateaux : "C'est vrai, on ne peut plus rien dire". Et, cerise dans le cerisier, Emmanuelle Ducros, journaliste à L'Opinion, amatrice de faux comptes Twitter, et chouchoute du lobby agro-industriel : "On ne peut plus rien dire. D'ailleurs moi-même, sur les OGM..." Qui dira la sourde mélancolie qui se dégage, une heure durant, de cette compétition de muselières ?

Au programme de cette émission de Pujadas : masques, pandémie et, donc, Onnepeutplusriendire. Je m'étais fait un pari avec moi-même : sera-t-il question d'une des actualités du jour, la plainte déposée par la mairie de Paris contre le cimentier Lafarge, dont on vient de découvrir -coup de tonnerre, étincelle, etc- qu'il déverse joyeusement du béton dans la Seine (scoop Europe 1, ici et ici) ? Par exemple, une chaîne invitera-t-elle la conseillère de Paris LFI Danielle Simonnet, lanceuse d'alerte sur le sujet depuis au moins l'an dernier ?


Je ne vous dis pas ce que j'avais parié, mais j'ai gagné.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.