Climat : les métabolisés, et les autres
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Climat : les métabolisés, et les autres

Réservé à nos abonné.e.s

Au fond, la limite passe par la métabolisation. Le péril pour la planète, le danger pour l'espèce, pour toutes les espèces, certains l'ont "métabolisé", et pas d'autres, disait Cyril Dion sur notre plateau, à propos d'Emmanuel Macron (Dion pense que Macron ne l'a pas encore métabolisé). En d'autres temps, on aurait appelé ça tout simplement l'engagement, mais cette description me semble très juste. Plus juste que le terme "d'éco-anxiété", qui a fait la fortune des medias ces derniers mois (nous y avions même consacré, aussi, une émission).

Ceux qui ont métabolisé le pér...

Il vous reste 81% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.