Politiques testés, un passe-droit ?
article

Politiques testés, un passe-droit ?

Réservé à nos abonné.e.s
Des ministres, des secrétaires d'Etat, des députés... De nombreux politiques ont bénéficié d'un test de dépistage du coronavirus. Pourtant, ces tests sont réservés à certaines catégories de la population. Passe-droit ? ASI fait le point.

La France manque de tests pour diagnostiquer les cas de Covid-19. Elle en manque en tout cas pour les diagnostiquer de manière systématique dès l'apparition de premiers symptômes, ou pour tester toute personne ayant été en contact avec un patient infecté, "à la coréenne". Alors, il a fallu faire des choix. Actuellement, en théorie, les tests sont réservés à certains profils : les patients en réanimation avec de graves problèmes respiratoires, le personnel soignant présentant des symptômes, les personnes à risques, etc. 

Pourtant, tant au gouvernement qu'à l'Assemblée nationale, plusieurs personnalités ne répondant...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.