Maja, retour "@ux sources"
La vie du site
La vie du site
chronique

Maja, retour "@ux sources"

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Laquelle voulez-vous en premier ? Puisque vous insistez, voici la bonne.

La très bonne nouvelle, c'est le retour dans le bateau d'une équipière que connaissent bien nos habitués de l'époque France 5: Maja Neskovic. Eh oui, Maja revient, pour une rubrique hebdomadaire dans l'émission. Chaque semaine, elle se rendra, avec un cameraman, chez un personnage public, de préférence prodigue en avis de toutes sortes, (journaliste, humoriste, intellectuel, économiste) pour lui demander, concrètement, comment il (ou elle) s'informe: quels livres, quels journaux, quelles radios, quels sites, quels blogs, quelles listes de diffusion, à quels comptes Twitter est-il abonné ? Elle ira enquêter "@ux sources" (c'est le nom de la chronique) de son personnage.

Et ça commence dès cette semaine, avec Nicolas Demorand, directeur de Libé. Entre autres questions, elle lui a demandé comment il s'était informé sur les neutrinos, ces petites particules qui iraient plus vite que la lumière, et qui sont l'événement scientifique de la rentrée (et accessoirement, le sujet de notre émission de demain). Voici, en avant-première, un petit avant-goût, Demorand avouant...

"qu'il n'a pas tout compris" picto

Bonne nouvelle, non ?

Ce n'est pas la seule innovation de cette rentrée. je vous rappelle les autres.

D'abord, Didier Porte revient chaque semaine (il était passé quinzomadaire dans la seconde partie de la saison dernière). A en juger par ses chroniques de rentrée, il ne semble pas trop contaminé par ses nouveaux amis de RTL.

Vous avez très bien accueilli les premières chroniques d'Anne-Sophie Jacques, chez les éconautes. Il ne nous reste plus qu'à inscrire l'essai dans la durée. Le plus souvent possible, Anne-Sophie, elle aussi, ira enquêter "sur le terrain", comme on dit. Reste à inventer l'alambic qui permettra de tirer le meilleur de ses chroniques, pour l'émission mensuelle promise.

Judith Bernard et Alain Korkos: RAS. Rentrées brillantes. Tournent à plein régime. Que du plaisir.

Il y a aussi des chroniqueurs en suspension: Rafik Djoumi, pour ne pas le nommer. Pas de nouvelles, malgré plusieurs relances. Mais la porte reste ouverte (Rafik, si tu me lis... comme on dit à la télé).

La mauvaise nouvelle, car il en faut bien une, c'est que la Parisienne jette l'éponge: une chanson chaque semaine, avec couperet du bouclage le vendredi à midi, sur un thème imposé (celui de l'émission de la semaine) c'était trop de contraintes, trop de tension pour une artiste. Cet exercice de la chanson-édito, expérimenté pendant six mois, restera pour nous une étonnante réussite. Mon petit doigt me dit qu'on la retrouvera bientôt ailleurs, peut-être dans un cadre plus confortable, un peu dégagée de cette pression-là (mais sans contrainte, pas de création). Et aussi peut-être même un jour chez nous, dans ce drôle de moulin où la porte est toujours ouverte.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.