fiscalité des entreprises : le gouvernement recule ou le Medef fabule ?
Éconautes
Éconautes
chronique

fiscalité des entreprises : le gouvernement recule ou le Medef fabule ?

Mes premiers pas dans le maquis de Bercy

Réservé à nos abonné.e.s
À ma gauche : le site du Parti socialiste et son bandeau "engagements tenus !". A ma droite : la presse économique qui annonce les premières reculades dans la grande réforme fiscale voulue par Hollande. Au centre : l’éconaute qui se tire les cheveux pour arbitrer le vrai du faux et qui se prend les pieds dans les lignes téléphoniques de Bercy.

Commençons par une équation simple : pour obtenir un budget à l’équilibre il y a deux solutions. Ou vous augmentez les recettes. Ou vous diminuez les dépenses. Le gouvernement de Fillon privilégiait la diminution des dépenses. Le gouvernement d’Ayrault souhaite privilégier l’augmentation des recettes. Jusque là vous me suivez ? Bien. En gros, augmenter les recettes revient à augmenter l’impôt et les taxes. L’objectif du nouveau gouvernement ? Mettre fin à des exonérations fiscales. Sa cible ? Les ménages aisés et les entreprises qui, selon le projet de Hollande, ont bénéficié sous Sarkoz...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.