"Un faux graphiste" contraint d'abandonner ses détournements de Tintin
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

"Un faux graphiste" contraint d'abandonner ses détournements de Tintin

Réservé à nos abonné.e.s
La Moulinsart SA fait encore parler d'elle en interdisant à "Un faux graphiste" de continuer ses joyeux détournements de phylactères. Car au regard de la loi, il ne s'agit pas de parodie mais de reproduction non autorisée. La Moulinsart SA, toujours au top de l'ouverture d'esprit.

"Un faux graphiste" est le pseudonyme d'un étudiant de la région bruxelloise qui s'amusait, sur Facebook, à détourner des planches des aventures de Tintin en réécrivant des dialogues en rapport avec l'actualité. Exemples :

Attali et la crise grecque

Les Femen et le régime Dukan

Le voile et les attentats


Avec ses 30 000 fans Facebook, "Un faux graphiste" ne pouvait qu'attirer l'attention de la Moulinsart SA : « Ils m’ont convoqué dans leurs bureaux de Bruxelles. Je m’y attendais un peu. Ça a été très cordial. En gros, ils m’ont dit : "Vous vous êtes bien amusé ; ce serait bien d’arrêter." Je n’a...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.