Tombé du ciel ou les retombées de la guerre du Liban, trop fun
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Tombé du ciel ou les retombées de la guerre du Liban, trop fun

Réservé à nos abonné.e.s
Tombé du ciel est un film franco-libanais de Wissam Charaf sorti le 15 mars dernier, qui traite de l'héritage de la guerre du Liban. Son ton est celui de la « comédie foutraque qui évite à tout prix le drame social au premier degré ». Tombé du ciel est un film probablement très plaisant, très sensible (l'auteur a fait ses preuves), malgré son affiche désespérément nulle que nous allons consciencieusement dépiauter ici.


Deux personnages boivent un café assis sur un banc, l'un d'eux est armé d'un lance-roquettes. Les deux acteurs ont été détourés à partir du plan ci-dessous, lelance-roquettes ajouté se retrouvera dans une séquence importante du film :


La ville à l'envers en haut de l'affiche est celle de Beyrouth. Voici la photo originale, souvent utilisée par des sites libanais traitant de l'architecture, de l'immobilier, du tourisme (l'@sinaute obervateur remarquera que deux gratte-ciel beyrouthins ont été un tantinet rabotés sur l'affiche) :


Cette ville à l'envers a peut-être été inspirée par cette autre affiche, celle d...

Il vous reste 78% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.