le bateau ivre
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

le bateau ivre

Réservé à nos abonné.e.s

De l'entrepont jusqu'à la hune
Ah ! la la hune !
Ah ! la la hune !
Ce navire est vraiment curieux
Ah ! la la hune !
A la la deux !

Le Bateau ivre
F. Chagrin/L. Sauvat, 1935



Sur les murs en ce moment, cette réclame pour les bières Amsterdam :


Contemplant ce nuageux navire, l'amateur de peinturlures pensera tout de suite au Séducteur de Magritte qui nous servait là son coup habituel de l'inversion, en l'occurrence Solide/Liquide…


… qu'il réédita dans les Merveilles de la Nature avec en cadeau bonus l'inversion Animal/Minéral :


Chez Magritte, l'inversion est un système : ce qui est lourd devient léger, ce qui est petit devient grand, ce qui est avant devient apr&...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.