Des clés et des serrures, à la manière de Gustave Doré
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Des clés et des serrures, à la manière de Gustave Doré

Les athlètes de la plume et du pinceau, série d'été, acte 1

Réservé à nos abonné.e.s
Le Quartier Latin était dans les années 70-80 un quartier de libraires, la librairie Maspéro n'était pas encore devenue un magasin Celio*. Deux ou trois de ces échoppes de papier proposaient des ouvrages publiés par une maison d'édition américaine, Dover Publications. Au catalogue de l'époque, des gravures de Gustave Doré, de James Whistler, des dessins de Hans Holbein, de Granville, de Léonard de Vinci, l'intégrale des gravures de Rembrandt en format original, etc. Ces livres étaient très peu chers, et c'est ainsi que j'ai pu acheter La Bible, le Don Quichotte de Cervantes, Le Dit du Vieux Marin de Coleridge et Les Contes de Perrault illustrés par Gustave Doré.

de Gustave Doré, de James Whistler, des dessins de Hans Holbein, de Granville, de Léonard de Vinci, l'intégrale des gravures de Rembrandt en format original, etc. Ces livres étaient très peu chers, et c'est ainsi que j'ai pu acheter La Bible, le Don Quichotte de Cervantes, Le Dit du Vieux Marin de Coleridge et Les Contes de Perrault illustrés par Gustave Doré.

nouveau media


Tout le monde connaît l'histoire de La Barbe Bleue. Les oublieux, toutefois, pourront en lire le texte intégral par ici, dans la version de Charles Perrault datée de 1697. Concentrons-nous maintenant sur la plus célèbre des illustrations de ce conte, dans la version de Gustave Doré.

nouveau media

«S'i...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.