La pluie fait des claquettes sur le trottoir à minuit
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

La pluie fait des claquettes sur le trottoir à minuit

Réservé à nos abonné.e.s
Ces derniers jours furent traversés par de fulgurants orages dont les médias ont rendu compte avec force photographies :

Copie d'écran de Libération, 10 juin 2014

Tweet du site Golem13, 10 juin 2014


Superbes images la plupart du temps, qui font oublier la violence des éléments. Les intempéries, il est vrai, sont photogéniques, fascinantes. C'est pourquoi elles traversent le cinéma sous la forme souvent exacerbée de catastrophes, de visions apocalyptiques mêlant eau et feu dont on en a déjà parlé dans trois précédentes chroniques : Sandy, le jour d'après, Visions d'Apocalypse et Une tempête parfaite.


Oublions bien vite les films catastrophe et penchons-nous sur le cinéma qui nous montre de la pluie banale, des orages ordinaires dans des image...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.