Hong Kong, le soulèvement des parapluies
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Hong Kong, le soulèvement des parapluies

Réservé à nos abonné.e.s
A Hong Kong, des milliers de manifestants demandent davantage de démocratie et un changement radical du mode de scrutin pour les prochaines élections de 2017. Ce mouvement a un nom, Occupy Central With Peace and Love. Et un symbole, le parapluie.


À Hong Kong, on vend des parapluies dans la rue, dans les stations de métro, partout. Pour se protéger de la pluie, bien sûr, mais aussi du soleil qui tape dur. Les manifestants, qui protestent actuellement contre la décision de Pékin d'opérer une pré-sélection des candidats pour les élections générales de 2017, sont donc tous munis de parapluies. Qui les protègent de la pluie, du soleil, mais aussi des gaz lacrymogènes.

Photo Euronews

Photo Washington Post

Photo Slate

Photo RTL

Photo BBC

Tweet Newsweek


Aussi le parapluie est-il devenu le symbole de cette contestation baptisée par la presse Umbrella Revolution, la Révolution des Parapluies.

Rejoignez-nous !!
Photo du Washington Post


Et c'est ainsi qu'une silhouette d'homme brandissan...

Il vous reste 67% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.