Hollande, le bonneteau et la muscade
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Hollande, le bonneteau et la muscade

Réservé à nos abonné.e.s
L'image du jeu de bonneteau, arnaque classique qui se pratique avec des cartes, est en ce moment beaucoup employée dans les articles de presse.

Le 10 décembre dernier, Les Echos évoquaient Le bonneteau de l'impôt à propos du rachat d'Alibaba.com par Yahoo! ; le 21, 20minutes comparait Bernard Tapie à un joueur de bonneteau ; le 23, L'Opinion parlait des baisses d'impôt annoncées par François Hollande : « ses promesses de redistribution ne dépassent pas l’illusion d’un jeu de bonneteau. Comme le prestidigitateur de rue, il ne trompe cependant que son public » ; le 4 janvier, l'édito de Jean-Marc Sylvestre dans Atlantico nous apprenait que François Hollande avait «toutes les cartes en main »…


… et l'un de ses commentateurs décrivait ensuite les «...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.