Bouffons du roi !
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Bouffons du roi !

Réservé à nos abonné.e.s

Fini de rire, nous annonçait la une de Libération datée du 24 juin 2010.


Pas sûr. Car le fou, le bouffon, remonte à la plus haute Antiquité et même à la mythologie. Alors il ne va pas s'arrêter comme ça. Quoique. La guillotine est encore exposée au musée d'Orsay dans le cadre de l'exposition Crime et Châtiment qui sera close dimanche 27 juin et dont il fut question dans une précédente chronique, gageons qu'elle pourrait resservir. Parce que tout de même. Il faut être sérieux.

Cela dit, Momos (la raillerie, en grec), né des amours de la Nuit et des Ténèbres, était le bouffon des dieux. Il critiq...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.