Boston : le lobby du obi
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Boston : le lobby du obi

Réservé à nos abonné.e.s
Le MFA, Museum of Fine Arts de Boston, proposait récemment à ses visiteurs d'enfiler, devant La Japonaise de Claude Monet, une réplique du kimono porté par son épouse et modèle. La chose ne fut pas du goût de tout le monde, des manifestants envahirent le musée, crièrent au racisme.


Une exposition intitulée Looking East (Regards vers l'Est) circula ces mois derniers à Tokyo, Kyoto et Nagoya, charmante localité où se trouve une antenne du Museum of Fine Arts de Boston. Les visiteurs nippons et étrangers pouvaient revêtir, devant La Japonaise de Claude Monet, deux répliques (commandées par la NHK, la chaîne publique de radio et télé japonaise) du kimono porté par Camille, l'épouse et modèle du peintre qui pour l'occasion portait une perruque blonde.

La Japonaise (Camille en costume japonais)
par Claude Monet, 1876


Ce tableau, qui appartient au Museum of Art de Boston, y est aujourd'hui de nouveau exposé et à la...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

"A Fukushima, il y a eu déni d'information"

Retour sur cachotteries, avec Lepage, Pracontal et Sorin.

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.