Clovis, "cancellé" ? Zemmour accuse, Larrère répond
Arrêts sur histoire
Arrêts sur histoire
chronique Vidéo

Clovis, "cancellé" ? Zemmour accuse, Larrère répond

Offert par le vote des abonné.e.s

Que sait-on de lui ? Pas grand-chose. Le baptême de Clovis, son mariage avec  Clotilde, et cet épisode du vase de Soissons, si impressionnant pour les écoliers des années 1960, n'ont été attestés que par des écrits postérieurs d'un demi-siècle au moins à l'existence de ce roi des Francs. Éric Zemmour, qui adore Clovis comme il adore tous les personnages du roman national, s'en désole. Et en tient pour responsables "les historiens", trop heureux selon lui de se débarrasser d'un personnage "trop blanc". Bref, Clovis aurait été "cancellé", comme une vulgaire statue de Napoléon.

Si on sait peu de chose du Clovis historique, on en sait en revanche beaucoup sur l'exploitation politique du personnage, notamment par l'extrême droite, sous l'Ancien régime, et sous la République, jusqu'à aujourd'hui. Mathilde Larrère nous le raconte.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.