Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 27/04/2017
Le Pen renoncement
chronique du par

Un bon et un mauvais antilepénisme ?

Antilepénistes, attention, ne vous trompez pas d'antilepénisme !

Comme le cholesterol, il y a un bon et un mauvais antilepénisme. C'était le thème d'un papier du Monde d'hier, co-signé par cinq journalistes -cinq !- regrettant que la présence de Le Pen au second tour soit déjà ancrée dans les têtes, au point qu'aucun candidat ne combat plus vraiment la candidate FN. Et quand on la combat, poursuit Le Monde, on se trompe d'angle, en l'attaquant plutôt sur le thème du "No pasaran" que sur son programme économique, comme la sortie de l'UE. Et Le Monde d'en prendre pour preuve un récent avertissement de Hamon. «Si Marine Le Pen gagne, qui prendra le pouvoir dans la haute administration? Quels seront les juges nommés, les préfets? Le pays sera mis en croix.» " Une stratégie du «tout sauf le FN» longtemps appliquée par les partis républicains. Sans véritable succès depuis plusieurs années" assurent mes cinq collègues.

Ils ont raison. La dénonciation du lepénisme comme un fascisme moderne, depuis plus de trente ans, n'a pas particulièrement ému ses électeurs. Mais de fait, la sortie de l'euro, qui fait si peur au Monde, non plus. Critiquer le programme économique, ou dénoncer le danger autoritaire ? Sachez, chers collègues, qu'on en débattait déjà au journal dans les années 80, face au papa. Sans réponse définitive, comme chacun peut le constater.

Alors ? Alors faute de certitude scientifique, on peut s'accrocher à des indices. A des embarras, des bafouillements, qui viennent gripper le discours triomphal. Il fallait par exemple entendre, ce...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le jour où Macron a évité la débâcle

chronique publié(e) le 27/04/2017 chez les matinautes

Ce moment, hier à la mi-journée, où un silence de mort a écrasé notre petite équipe. Ce moment où l'écran partagé de BFMTV montrait un Macron attablé dans une salle demi-vide avec des hiérarques syndicaux, tandis que Marine Le Pen enchainait les selfies souriants avec des ouvrières, sur ...

nouveau media

Hollande, la photo était fausse, mais juste

chronique publié(e) le 26/04/2017 chez les matinautes

Cette photo, de François Hollande prenant connaissance des résultats du premier tour, a fait le tour des réseaux sociaux, comme on dit.   Si elle frappe immédiatement, ce n'est pas par son contenu informatif. Le président, immobile, a regardé les résultats à l'Elysée, dans son bureau. Le ...

nouveau media

La peste et le burn out

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez les matinautes

Evacuons d'abord l'accessoire, l'amère satisfaction de voir Fillon renvoyé en son manoir. Il faut bien se chercher des consolations. Mais amère, oui, la consolation. Car il s'est tout de même trouvé un électeur sur cinq pour donner sa voix à l'homme des costumes offerts, des attachés ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La peste et le burn out

Message de Picardie à l'attention du PS Je ne crois pas que vous puissiez imaginer à quel point je vous en veux, à quel ...

Par CecileSvéa
le 24/04/2017

La peste et le burn out

"Quelle triste sortie, après une si belle, si courageuse campagne !" Pourquoi écrire cela après la défaite ? Vous l'avez ...

Par DanetteOchoc
le 24/04/2017

La peste et le burn out

Non, Daniel, c'était impossible, impensable, que Mélenchon donne une consigne de vote. J'écris ici en "Insoumise" de longue ...

Par anneguiriec-010126 anneguiriec
le 24/04/2017
Tous les forums >