Chez Rafik

Rafik Djoumi est critique de ciné sur le net. Il a publié sa première "chronique" dans un forum consacré à Avatar. Il a ensuite été invité pour notre première émission D@ns le film. Sa marotte : explorer le sens des superproductions qu'on adore, ou qu'on adore détester.

SocialNetwork
chronique du par

Zuckerberg, contre les murs invisibles du jeu social

Aux sources méconnues du film sur Facebook

Et si le personnage central de The social network était...le décor ? Mettant en scène bourgeois, avocats, hommes d’affaires, écrans d’ordinateurs et nerds pas forcément sympathiques, The Social Network est bien davantage qu'un film sur Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. C'est un film sur l'architecture, et le jeu social au sens large, qui trouve une partie de son inspiration dans un best-seller méconnu en France, La source vive.

 

C’est avec une grande circonspection que le petit monde du cinéma avait accueilli il y a quelques mois l’annonce d’un "film sur Facebook" réalisé par David Fincher. Que pouvait-on bien dire sur cette plateforme internaute, qui a porté le commérage à l’ère de l’ultra-mobilité et de la mondialisation? Qu’y a-t-il à filmer sur ces millions de pages à fond blanc bardées de textes encadrés? Quelle histoire palpitante peut bien éclore d’un pitch aussi abstrait?

Distribué avec une certaine prudence (342 copies en France, soit moitié moins que le dernier Besson), The Social Network fait pourtant salle comble, motive les échanges, et parvient surtout à surprendre par l’acuité du regard qu’il porte sur un phénomène en cours de formation. Les 166 pages du script volumineux d’Aaron Sorkin, condensées en seulement deux heures de film (au prix d’une accélération des dialogues), suggèrent plus qu’elles ne développent l’essentiel des débats qui ont agité la toile depuis la création de Facebook. Et Sorkin a l’intelligence de générer dans le cadre bien délimité de son récit les problématiques que rencontreront plus tard 500 millions d’internautes.

Mais le plus surprenant, c’est que le film de David Fincher ne s’appelle pas Facebook the Movie mais bien The Social Network. Ici, le logiciel créé par Mark Zuckerberg n'est qu'un fil conducteur, déployant un récit qui révèle progressivement le sens de son titre. Le sujet central est bien celui du réseau social, celui qui existait avant,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Ceci est-il un acteur ?

Je tiens à saluer le retour de Rafik Djoumi et de ses chroniques passionnantes et dissonantes. Vous nous avez manqué, ...

Par LolranLenz
le 11/11/2011

Avatar, les mythes, et les archétypes

Je n'ai pas vu non plus "Bienvenue chez les ch'tis", mais la lecture du synopsis sur Wikipédia permet déjà de recenser des ...

Par Il a trouvé le stop
le 07/09/2010
Tous les forums >