Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Pinçon-Charlot : "Les pauvres sont en trop"

Par le - 14h23 - Hors Série

"Les ouvriers sont passés du statut d'exploités à celui de déchets". C'est le Pape François qui l'a dit. Et la sociologue des riches, Monique Pinçon-Charlot, invitée cette semaine de Hors-Série (et reçue sur notre plateau il y a quelques mois à propos de l'affaire Fillon) approuve. Sur le plateau de Hors-Série, elle décrit un véritable "processus de déshumanisation" à l’œuvre,"alors que les ouvriers, les salariés, les intellectuels, les journalistes, nous sommes les créateurs de richesse". "On devient de coûts, des charges, des problèmes, des variables d'ajustement, des lignes comptables", dénonce-t-elle. "Les riches ont inversé la lutte des classes à leur profit, il sont devenus des créateurs de richesses, et des créateurs d'emplois". Une situation complètement aberrante, selon la sociologue : "Ce qu'il y a d'hallucinant, c'est que ça marche".

Un exemple parmi d'autres de cette inversion de la lutte des classes : la fondation Louis Vuitton, lancée en grande pompe en 2014. "Nous, le peuple français, nous en avons payé 60%", rappelle Pinçon-Charlot. "Le principal actionnaire de la Fondation Vuitton, c'est nous". Et pourtant, ce sont les riches qui profitent de la défiscalisation de leur mécénat. "Au fond, ce qu'ils veulent, c'est un monde qui soit leur jardin. Mais pour eux. Et ils n'auront pas besoin de tous les pauvres d'aujourd'hui, des milliards de gens qui sont en trop, par rapport aux ressources d'une planète en état de finitude".

Pour voir l'intégralité de l'émission avec Monique Pinçon-Charlot, c'est ici : "Aux Sources : Les prédateurs au pouvoir"


Abonnez-vous !
|