Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Décodex : fin du "label vert"

Par le - 13h06 - suivi

Face aux critiques, Le Monde réplique. Dans une lettre adressée à ses lecteurs vendredi 10 mars, Jérôme Fenoglio directeur du Monde, et Luc Bronner, directeur des rédactions, annoncent qu'une nouvelle version du Décodex sera mise en service la semaine prochaine. Un recentrement du "code couleur" sur les sites "diffusant régulièrement de fausses informations" est prévu, ainsi que "sur ceux pour lesquels il nous semble important d’avertir le lecteur sur un point en particulier." Autrement dit, fini l'étiquetage en vert des sites considérés comme "plutôt fiables". Une façon de couper court aux accusations de vouloir s'improviser "agence de notation" de l'information.

nouveau media

Dernier épisode de la série "Décodex" : exit le vert. À partir de la semaine prochaine, Le Monde mettra en service une nouvelle version de son outil contre les "fake news". Jérôme Fenoglio, directeur du Monde et Luc Bronner, directeur de la rédaction, l'ont annoncé dans une lettre publiée sur LeMonde.fr vendredi 10 mars. Cette nouvelle version se concentrera sur les sites "diffusant régulièrement de fausses informations", ainsi que "sur ceux pour lesquels il nous semble important d’avertir le lecteur sur un point en particulier."

Autrement dit, fini le label vert que le Décodex accole jusqu'ici aux sites qu'il estime "plutôt fiables", à savoir la quasi-totalité des sites de presse français. Dans sa version actuelle, il avait suscité de fortes protestations, comme nous vous l'expliquions ici. Le Monde a reconnu ces problèmes. "Des erreurs ont été commises dans l’analyse de certains sites. Surtout, le code couleur que nous avons adopté a pu laisser comprendre que nous avions l’intention de labelliser toutes les sources d’information existantes. Avec cet outil, l’intention du Monde n’est évidemment pas de s’improviser agence de notation des sites de toute provenance."

D'autre part, une "nouvelle fonctionnalité" devrait apparaître, qui "informera les lecteurs quand ils lisent un article diffusant une fausse information" que Le Monde aura "repérée et traitée". Le nouveau Décodex introduit ainsi une dimension de collégialité : cette fonctionnalité sera gérée "en collaboration avec d'autres médias dans le cadre du réseau international de fact-checking CrossCheck." Un Crosscheck, porté par Facebook et Google, dont l'avenir est encore à faire, puisque, comme nous le relations, il est pour l'instant supposé fonctionner grâce à des étudiants en journalisme.

L'occasion de revoir notre émission avec Samuel Laurent, des Décodeurs, et François Ruffin : "Décodex : on s'engage dans une guerre contre les fake news"

vignette émission Decodex


Abonnez-vous !
|