Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Val d'Oise / mort d'un interpellé : les JT aux abonnés absents

Par le - 15h01 - pas vu

Comment les JT du soir ont-ils traité la mort d’Adama Traoré à Beaumont-sur-Oise survenue mardi en fin d’après-midi ? Très mal, selon la journaliste Nassira El Moaddem qui, sur le site du Bondy Blog, enrage de constater que TF1 a consacré au sujet quelques secondes sans évoquer la controverse sur les circonstances de sa mort, et en focalisant sur les échauffourées qui ont éclaté par la suite. Quant au JT de France 2, c’est simple : il n'y a pas consacré une seconde.

Mort d'Adama Traoré : dans les 20h, c'est «circulez y a rien à voir»" se désole ce matin Nassira El Moaddem sur le site du Bondy Blog – dont elle prendra la direction en septembre. La journaliste, que nous avons reçue récemment sur notre plateau, déplore que les JT de TF1 et de France 2 aient relégué la mort pourtant controversée d’Adama Traoré au rang de brève... voire de néant.

Adama Traoré Bondy Blog

Et la journaliste de resituer les faits : "ce jeune homme noir de 24 ans originaire de Beaumont-sur-Oise, dans le Val d’Oise, est décédé mardi soir, dans des circonstances encore très troubles, après une interpellation par les gendarmes de Persan, une commune voisine. Selon le procureur de la République, Yves Jannier, Adama Traoré a été arrêté après être «allé au contact» des gendarmes qui procédaient à l’arrestation de son grand frère Baguy Traoré dans le cadre d’une affaire «d’extorsion de fonds et d’agression à domicile»."Or cette version est contestée par la famille et les proches d’Adama qui estiment que le jeune homme a succombé aux coups reçus lors de son arrestation. En réaction, de vives tensions dans le quartier ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi (et se sont poursuivies la nuit suivante) comme le racontait notamment Le Parisien.

Comment le JT de TF1 a-t-il couvert l’affaire ? Par une brève de 22 secondes. Il faut attendre 20h21 pour que "le présentateur déroule son off, une brève en jargon télé. Les images qui défilent proviennent d’une vidéo amateur montrant un incendie urbain à Beaumont-sur-Oise. […] C’était très court. 22 secondes sur un journal de 35 minutes". Et en effet, le présentateur ouvre sur les échauffourées de la nuit :

La brève ignore purement et simplement la version des proches et de la famille d’Adama Traoré. Et sur France 2 ? C’est pire : "l’information n’existe pas" constate la journaliste qui note que le JT de 13 heures a néanmoins consacré au sujet une brève avec les "mêmes images que TF1 et les mêmes mots de début de commentaire : les échauffourées…"

Un silence étonnant alors que, selon Nassira El Moaddem, "sur la presse web, sur Twitter, sur Periscope, sur les chaînes d’information aussi, toute la journée de mercredi, cette information était l’une des plus traitées". Si les réseaux sociaux ont en effet relayé les tensions dans la ville et les rassemblements des proches – rassemblements couverts notamment par la journaliste Sihame Assbague sur Twitter et Periscope – les chaînes d’info continue n’ont pas fait tourner le sujet en boucle. LCI n’a diffusé aucun reportage.

En revanche, sur BFMTV comme sur I-Télé, l’information a été traitée de façon équilibrée. Les deux chaînes ont diffusé un reportage en milieu d’après-midi en donnant d’abord la parole aux proches de la famille (la sœur d’Adama sur BFM et ses amis sur I-Télé) puis la version de la gendarmerie ou du procureur pour qui Adama aurait fait l'objet d'un malaise cardiaque pendant son transport. Deux enquêtes ont été ouvertes sur les circonstances de sa mort.

Conclusion de la journaliste : "Pourtant, c’est ce même genre d’affaires qui fait les grands titres de ces mêmes JT lorsqu’elles ont lieu aux Etats-Unis."

> L’occasion de voir ou revoir notre émission avec Nassira El Moaddem : "Sur les musulmans, les rédactions françaises sont mal à l'aise"


Abonnez-vous !
|