Youtubeurs jeux video : publicité déguisée
Brève

Youtubeurs jeux video : publicité déguisée

30 000 dollars pour dire du bien de la dernière console de Microsoft.

L'agence du commerce et la concurrence américaine, la Federal Trade Commission (FTC), a confirmé l'existence d'un accord secret mis en place par le réseau de Youtubeurs Machinima (qui fait office de producteurs et de régie pub pour des Youtubeurs indépendants) en 2013. Le principe ? La régie payait les Youtubeurs qui acceptaient de dire du bien de la console de Microsoft, la Xbox One, et de ses jeux, avant et après son lancement. Résultat ? 300 vidéos de publicité déguisées en simple "tests" de Youtubeurs amateurs de jeux vidéo.

L'accord était particulièrement précis, puisqu'il indiquait les éléments de langage ou les montages vidéos que les vidéastes devaient utiliser. Les Youtubeurs avaient par ailleurs interdiction totale de critiquer de quelque manière que ce soit les produits de Microsoft dans les vidéos concernées ou de communiquer sur l'accord, rapporte le site spécialisé dans les jeux vidéos Polygon.

De la "publicité mensongère" pour la FTC, qui épingle pour la première fois des Youtubeurs à ce titre, puisque "les tests vidéos de la Xbox One et des jeux ne reflétaient pas les opinions impartiales de fans de jeux vidéo". "Les gens ont le droit de savoir s'ils ont affaire à une opinion authentique ou à du marketing", poursuit la FTC. Si l'agence n'a pas l'autorité pour condamner Machinima à une amende, elle peut les contraindre à prendre des engagements. Si ces derniers ne sont pas tenus, il pourra cette fois en coûter jusqu'à 16 000$ à la régie. A noter également que Microsoft n'est pas concerné par le rapport de la FTC puisque l'accord était conclu entre Machinima et les Youtubeurs (même si le rapport souligne que Microsoft avait pu valider les vidéos avant de payer Machinima).

Les deux Youtubeurs anglophones, particulièrement influents, qui sont spécifiquement visés par la FTC, permettent de se faire une idée des tarifs. "SkyVSGaming" qui compte un million d'abonnés et entre 250 000 et 300 000 vues par vidéo, a touché 15 000 dollars, quand "TheSyndicateProject" (10 millions d'abonnés, entre 500 000 et 1 million de vues) a lui empoché 30 000 dollars dans l'opération. Ils devront désormais indiquer "clairement" toute campagne de promotion rémunérée, et Machinima aura l'obligation de vérifier sous 90 jours le respect de cette obligation. Un avertissement pour les Youtubeurs français, qui cultivent aussi des "liaisons dangereuses" avec la publicité clandestine, que ce soit dans le monde du jeu vidéo ou dans celui du cinéma ?

L'occasion de lire notre enquête : Combien gagnent les Youtubeurs français ? Estimation à la louche de leurs fortunes (diverses)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.