Wikileaks s'attaque à l'arbitraire de Guantanamo
article

Wikileaks s'attaque à l'arbitraire de Guantanamo

Violente concurrence médiatique pour ces nouvelles fuites

Réservé à nos abonné.e.s

Nouvelle salve de révélations de Wikileaks dans les médias internationaux, à propos de détentions abusives à la prison de Guantanamo. Un vieillard sénile de 89 atteint de cancer ou des adolescents innocents ont été longuement détenus sans aucune preuve, avant d'être relâchés.

Après les carnets de guerre afghans et les câbles diplomatiques américains, la publication de ces 779 documents officiels américains sur Guantanamo, rédigés entre 2002 et 2009 et obtenus par Wikileaks, ne va pas améliorer l'image du Président américain.

Les rapports établissent un bilan accablant pour le centre de détention américain basé à Cuba. La situation est délicate pour Barack Obama, qui a renié sa promesse de fermer cette prison et de faire juger ses détenus par des tribunaux civils.

Mais la tempête levée par Wikileaks n'est cette fois pas seulement politique : la publication des documents s'est faite dans une certaine cacophonie médiatique. Des médias ont obtenu les documents par leurs propres moyens, sans l'accord de Wikileaks, et les ont publiés avant la date fixée par l'organisation aux journaux avec qui elle avait décidé de travailler.

Un adolescent de 14 an...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.