Wikileaks fait fuiter l'aversion de la direction démocrate pour Sanders
article

Wikileaks fait fuiter l'aversion de la direction démocrate pour Sanders

Démission de la présidente du parti

Réservé à nos abonné.e.s
19 252 e-mails et une démission. L'organisation Wikileaks a mis en ligne, vendredi 22 juillet, près de 20 000 e-mails échangés par de hauts responsables de la direction nationale du parti démocrate (le Comité national démocrate, CND) en 2015 et 2016. On y découvre des cadres démocrates peu tendres avec Bernie Sanders et son équipe, en dépit de leur obligation de neutralité. La présidente du comité, Deborah Wasserman-Schultz, a annoncé qu'elle allait démissionner.

"J'ai demandé à ce qu'on vienne installer Internet à 8h et ils ne sont toujours pas là, je vais potentiellement être en retard". "Si Pence décide de soutenir Cruz, voilà ce qu'on peut dire". "Les Clooney ont demandé que l'on envoie des détails sur la convention à leur assistant personnel". Près de vingt-mille messages, à l'intérêt variable. Parfois sybillins, parfois interminables, tantôt clairs tantôt cryptiques, ils vont du simple "lol" aux formules de politesse les plus raffinées. La dernière "fuite" d'e-mails orchestée par Wikileaks concerne le Parti démocrate américain, et plus particuli&egrave...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.