Violences scolaires : il ya treize ans, Sarkozy dénigrait la "sanctuarisation"
souvenirs souvenirs

Violences scolaires : il ya treize ans, Sarkozy dénigrait la "sanctuarisation"

...alors prônée par Bayrou

Réservé à nos abonné.e.s
Fouiller les cartables, mettre en place des "équipes mobiles d'agents" pour "sanctuariser les établissements scolaires" : ce sont les annonces faites aujourd'hui par le président de la République pour remédier aux violences scolaires. "Sanctuariser" : un terme pourtant critiqué par Sarkozy il y a treize ans. Pourquoi la violence scolaire faisait-elle alors la une ? @si s'est replongé dans ses archives.

C'est l'agression au couteau d'une enseignante par un élève de treize ans près de Toulouse le 15 mai qui, en 2009, a été l'élément déclencheur. Le ministre de l'éducation nationale a tout de suite promis des décisions rapides, évoquant la possibilité d'installer des portiques détecteurs de métaux et de prévoir des fouilles à l'entrée de certains établissements scolaires, ou encore de mettre en place des sanctions financières pour les parents qui ont "démissionné". Des mesures dans l'ensemble approuvées par Nicolas Sarkozy ce jeudi 28 mai. Le président a déclaré vouloir...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.