Valls, un mix de Blair et Schröder ?
article

Valls, un mix de Blair et Schröder ?

Retour sur le bilan des anciens dirigeants anglais et allemand

Réservé à nos abonné.e.s
On a enfin notre Tony Blair. A moins que ce soit le Gerhard Schröder français. En marge de l'intervention de Manuel Valls aux Universités d'été du Medef, plusieurs patrons ont comparé le Premier ministre aux ex-chefs de gouvernements anglais et allemand. Valls, un mélange de Blair et Schröder ? Un "Blair-öder" ? Voire un "blairo-tatchériste", comme l'a qualifié Cécile Duflot ? Que signifient ces qualificatifs ? De la baisse des dépenses publiques à celle du chômage au prix d'un durcisssement du système d'indemnisation des chômeurs, retour sur les bilans des anciens premier ministre britannique et chancelier allemand, tels qu'établis par la presse française.



L'ancien numéro deux du Medef est content. "J’ai été extrêmement heureux d’entendre le Premier ministre dire ce que Tony Blair et Gerhard Schröder disaient déjà il y a quinze ans, à savoir que le progrès social est compatible avec le développement économique", a déclaré Denis Kessler après le discours de Manuel Valls à l'Université d'été du Medef. "Avec dix ans de retard, la France tient son Schröder et son Tony Blair !", a scandé un autre patron selon Marianne. Interrogé sur France inter, le patron d'Orange (qu'il ne faut plus appeler patron), Stéphane Richard, a souligné q...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.