Ulcan s'en prend à une chargée de mission de Taubira
Brève

Ulcan s'en prend à une chargée de mission de Taubira

Après Aymeric Caron, le hacker sioniste Ulcan s'en prend à Sihem Souid, chargée de mission au ministère de la Justice.

Dans la nuit de lundi à mardi, des policiers ont débarqué chez ses parents, les soupçonnant d'avoir tué leur fille. En réalité, les policiers de Choisy Le Roy (94) ont une nouvelle fois été victimes d'un canular téléphonique de Grégory Chelli, hacker ultra sioniste dont nous avions à plusieurs reprises cet été dressé le portrait dans plusieurs enquêtes ainsi que sur notre plateau.

nouveau media

Depuis fin juillet et un site spécialement créé pour l'occasion, le militant sioniste a fait de l'ancienne adjointe de sécurité, auteure en 2010 d'un livre dans lequel elle dénonçait des faits de racisme, de sexisme et d'homophobie dans la police, une cible privilégiée. La raison ? Un retweet de Souid, fin juillet, que Chelli n'a pas digéré, sur lequel apparaissaient plusieurs visages des militants de la Ligue de Défense Juive (LDJ). Etre chargée de mission au ministère de la justice et "faire tourner" sur Twitter les visages des "jeunes juifs" de la LDJ est incompatible selon Chelli qui entame alors une guerre personnelle contre Souid, dont la réponse ne se fait pas attendre. Le 20 juillet, elle écrit à Ulcan, sur Twitter : "Je t'interdis de prononcer le nom de ma famille ! Si tu la touches, ma famille, mes amis et moi même te tueront en personne !".

Souid, que nous avions invitée sur notre plateau en 2010, a raconté ce matin sur Twitter la mésaventure de ses parents, qui n'est pas sans rappeler celle des parents de Benoît Le Corre (journaliste à Rue89).  "Ca fait des semaines qu'Ulcan me harcèle par téléphone, explique-t-elle à @si". Cette nuit, il s'en est donc pris à ses parents : "A 2h30, les policiers m'appellent pour me demander si je suis vivante, mes parents sont déjà au commissariat". Jointe par @si, la Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité du Val de Marne (DTSP) confirme qu'une intervention policière a bien eu lieu au domicile des parents hier soir mais ne confirme pas l'information selon laquelle les parents de Souid auraient ensuite été placés en garde à vue.

Outrée, Souid a envoyé dans la nuit un texto à François Hollande et Manuel Valls : "Bonsoir, Ulcan (le pseudo hacker) vient d'envoyer la PJ de Choisy le roi chez mes parents à cette heure-ci, en leur disant que mes parents m'auraient tué ! Ils ont tous débarqué chez mes parents, qui sont âgés (...) Je vous en conjure, faîtes quelque chose. Il agit en toute impunité. (...) Je n'ai pas les moyens d'engager un garde du corps, c'est à l'Etat de la protéger contre ce psychopathe. Merci par avance de faire quelque chose. Respectueusement". Ni le premier ministre, ni le président de la République n'ont pour l'instant répondu à son texto. Sihem Souid a déposé une nouvelle plainte contre Grégory Chelli, cette fois pour appels téléphoniques malveillants.

L'occasion de revoir notre émission sur l'affaire Ulcan : "Benoît, ils ont dit que tu étais décédé !".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.